ultra portable

Pourquoi j’ai choisi le MSI Wind (et pas l’Asus 1000H)

C’est une question que j’avais l’autre jour avec Aziz-de-chez-Mashable-en-face.

Certes le MSI Wind (et son frérot le Medion Akoya) est plus cher que certains de ses concurrents, mais il intègre 1Go de Ram et 80Go de disque dur, ce qui le classe de facto dans la catégorie des véritables notebooks « taille réduite » et non un appareil d’appoint comme l’Aspire One et ses 8Go de disque dur. La coque a tendance, en nacré blanc, à se rayer aux coins (mais le design global est magnifique), et la batterie a une autonomie juste. Mais le confort de travail avec son écran 10 pouces et son clavier sont incomparables. XP est très véloce dessus, et il présente un mode « overclock » qui permet d’augmenter les performance si besoin (jeu par exemple). Sans oublier un lan Gigabit et un écran LED lumineux à souhaits.

Son vrai concurrent est le Asus 1000H, qui présente 1,2 cm de plus en profondeur et plus d’épaisseur, mais il est vrai avec un disque dur plus important (160Go), du Wifi N et une batterie 6 cellules (4h d’autonomie) et un pad multitouch.

Alors, pourquoi ne pas avoir choisi le Asus ? La compacité et le soin apporté aux finitions du MSI l’emportent pour moi sur les petits plus techniques du Asus. De plus je trouve que la taille de l’engin commence à l’handicaper, le design est moins soigné (je déteste le pseudo acier chromé rajouté autour du pad et sur les charnières). Et surtout que faire de 160Go sur ce type de machine d’appoint ?

Un test totalement subjectif comme on les aime, mais justement très souvent un choix se fait par-delà la fiche technique !

Apple – Rumeur sur un ultra-portable

apple.jpgAprès l’initiative passablement catastrophique de Microsoft dans l’UMPC, Apple se lancerait sur un marché similaire avec un UMMAC (ultra mobile Mac) More