psp

[La Pause de midi] Mer il est fou !

La Pause est très courte ce jour, car en fait il y a trente-huit (!) pages cachées derrière…

Très sérieusement, admirez ce superbe inducteur créatif, tout ce que cela inspire à une communuaté définie, tout cela à cause de quatre mots : Mer il est fou !

Mais qu’est ce que cela veut dire ?

La réponse (peut-être) ici.

Sony révèle un écran holographique en 3D

Ca reste encore un « proof of concept » mais le produit est déjà très avancé… Montré au CEATEC 09 (le salon de l’électronique à Tokyo), je serais curieux de voir ce que ça pourrait donner avec une PSP ou un téléviseur 🙂

Sony to demonstrate holographic display

iPhone 3G : BlackBerry-killer, GPS-killer, Nintendo-killer ?

En faisant ma veille ce soir, je suis tombé sur ce site que je ne connaissais pas : Trends.be, sorte de Journal du Net belge.

Un article a attiré mon regard enfiévré par la sortie du nouvel iPhone (voir l’article d’hier) : « iPhone 3G : BlackBerry-killer, GPS-killer, Nintendo-killer ?« . Je me jette sur sa lecture, me disant que c’est encore une accroche racoleuse pour internaute en manque de lecture. Et bien non.

Je vous en recommande la lecture, mais pour en résumer la teneur : le iPhone 3G représente un triple serial-killer pour les GPS, Blackberry et Nintendo DS (voire PSP).

Pour le GPS, même si pour le moment le iPhone n’est pas équipé d’un logiciel de type TomTom (bien que ce dernier ait immédiatement proposé après la keynote une iApp, comme quoi…), il est clair que la concurrence stresse (comme l’atteste cette réaction). Normal : grand écran tactile et puce de navigation intégrée, il remplace avantageusement les autres solutions disponibles…

Côté Blackberry, la partie est plus difficile, car traditionnellement les produits Apple n’ont pas la préférence des entreprises. mais là, la Pomme semble avoir mis dans sa poche plusieurs centaines d’entreprises avec qui elle a « co-créé » un firmware 2 avec tout ce qui va bien dedans pour elles. Sans oublier l’atout de taille : la compatibilité avec Microsoft Exchange.

Pour les jeux, on ajoute une dimension : le tactile et un accéléromètre. Bref, une Nintendo DS + un Wii en puissance dans le même appareil.

Enfin, côté business-model, Apple récupère d’un côté ce qu’il lache de l’autre : plus de dîme perçue sur les opérateurs vassaux partenaires, trop difficile à mettre en œuvre et ralentissant l’extension de la diffusion de l’appareil dans le monde. En permettant la subvention de l’appareil, le prix baisse tout en augmentant le nombre de ventes (sans oublier une inflation sur les abonnements, cf AT&T aux USA).

Une analyse que je trouve bonne et pertinente, mais les démons de Apple de vouloir tout régenter et maitriser pourraient gripper un si beau scénario…