culture

Le gouvernement confirme l’intérêt de l’Hadopi pour le streaming et le DDL

Cet article est issu de la veille quotidienne de Stan&Dam. Ils aiment mettre en avant des informations intéressantes vues sur le web, et les partager.

Le ministère de la culture affirme que rien n’empêche la Hadopi de cibler le téléchargement direct et le streaming. Le député UMP Bruno Bourg-Broc s’était inquiété en février dernier de l’archaïsme de la riposte graduée, cloisonnée au seul champ des échanges P2P. Le gouvernement affirme le contraire, malgré de nombreuses contraintes


Lire l’article original ici:
Le gouvernement confirme l’intérêt de l’Hadopi pour le streaming et le DDL

Hadopi : illimité = de 50 à 100 000 avertissements par jour (Nègre)

Cet article est issu de la veille quotidienne de Stan&Dam. Ils aiment mettre en avant des informations intéressantes vues sur le web, et les partager.

Toujours dans la longue interview accordée à Radio Campus, Pascal Nègre a fait connaître ses pronostics sur le déroulement d’Hadopi. Pascal Nègre (présentation de la mission Olivennes, ministère de la Culture, M.


Lire l’article original ici:
Hadopi : illimité = de 50 à 100 000 avertissements par jour (Nègre)

Numérique et culture, la fin nécessaire du copyright ?

C’est mon ami de blog (il écrit tout comme moi sur ReadWriteWeb France) Fabrice Epelboin qui pose la question dans une interview qu’il a donné lors des rencontres d’Autrans 2009. Sa remarque est très juste, et en fait se pose depuis des années : comment concilier diffusion massive de la culture et respect des auteurs ? L’une des réponses est la réforme des Copyrights. Les Creative Commons sont un début de réponse, mais la réflexion peut aller beaucoup plus loin, ce qui est esquissé dans cette vidéo.

[dailymotion x7z3jn_fabrice-epelboin-intranet-statgy_tech nolink]

PIRATAGE – Mort de la ripose graduée à la francaise

Vu sur PC inpact

Le parlement Européen vient de bousculer plus que sévèrement le gouvernement français (enfin le ministère de la culture – pardon le porte parole des majors) en qualifiant la riposte graduée (il devait revenir à une autorité administrative de décider ou non de la suspension des accès internet en cas de violation des droits d’auteurs par téléchargement répété)
Pour Guy Bono, « cet amendement constitue une garantie afin que les dispositions du paquet télécom ne conduisent pas au transfert de missions de l’autorité judiciaire à des autorités administratives lors de la transposition par certains États membres malveillants, dont la France, tout en prévoyant les exceptions nécessaires à la sécurité publique. »
La mesure HADOPI a du plomb dans l’aile. Le ministere de la culture a-t-il du plomb dans la cervelle ?

Ca n’a rien à voir mais c’est drôle. La société MediaDefender, qui avait pour tâche d’inonder les réseaux P2P de fausses copies de film, avait un autre petit business parallèle. L’utilisation de ces mêmes réseaux pour diffuser du porno en pay-per-view (protection numérique par code à acheter).

Ca fait tache non ?