Casques Rouges

Facebook va relayer les Alertes Enlèvement

 

« Un partenariat avec Facebook serait utile. Il faut utiliser toutes les nouvelles technologies pour faire barrage aux ravisseurs. Qu’ils sachent qu’entre les médias classiques, le Net ou encore le téléphone, des millions de personnes seront avisés du rapt. Une réalité qui pourrait les dissuader d’agir » déclarait Nicole Guedj, le 1er mars 2011, dans Le Figaro.

Ayant initié les rapprochements et les échanges avec Facebook France depuis le mois de février 2011, la signature d’une convention officialisant l’entrée de Facebook parmi les partenaires de l’Alerte enlèvement se fera mardi 4 octobre, à la Chancellerie.

L’[email protected] enlèvement est disponible depuis 2009 sur le Web, en partenariat avec Orange, Free, SFR, Google, Yahoo!, Microsoft, Dailymotion, blogSpirit, l’ASIC (Association des Services Internet Communautaires) et Silicon Sentier.

La Fondation Casques Rouges a également développé une application mobile qui a été téléchargée par plus de 150 000 utilisateurs d’iPhones, de Blackberry et de téléphones Android. Dans les prochains jours, cette application mobile sera également disponible sur l’appstore de Windows Phone 7.

Reste l’extension de l’Alerte Enlèvement à l’Europe. Suisses et belges seraient partants, quid des autres pays de l’UE ? Et ce avant une prochaine alerte…

Alerte enlèvement : une application mobile pour réagir dans l’urgence

Alors que deux fillettes ont été retrouvées dans la Sarthe il y a quelques jours grâce au déclenchement du plan Alerte Enlèvement (diffusion massive d’un message de recherche sur les médias TV, radio, web, et sur les panneaux publics), le dispositif se complète désormais d’une application mobile.

Objectif : être informés en instantané du déclenchement d’une « Alerte enlèvement » et participer aux efforts de recherche, dans les trois premières heures cruciales qui suivent la disparition d’un enfant.

Pour Nicole Guedj, ancien ministre et Président de la Fondation Casques Rouges, qui a piloté la mise en place de ce dispositif, les raisons du succès sont multiples : « L’efficacité du dispositif dépend beaucoup de la rapidité avec laquelle on le déploie : plus vite on agit, plus on donne de chances aux enfants. Elle tient aussi au caractère exceptionnel de la procédure. Le déclenchement par un procureur obéit ainsi à des conditions très strictes. »

Un dispositif d’alerte 360

Elle précise : « Depuis sa création, l’Alerte enlèvement a largement fait ses preuves mais le dispositif doit aujourd’hui s’adapter à de nouveaux usages. Si tous les Français ne sont pas devant leur poste de télévision en plein après midi, la grande majorité d’entre eux ne quitte jamais son téléphone portable. Grace à la diffusion massive de l’Alerte enlèvement, c’est désormais l’ensemble de la communauté nationale qui pourra se mobiliser et dissuader ainsi les ravisseurs de passer à l’acte ».

C’est en 2004, après l’enlèvement d’un enfant, que Nicole Guedj, alors Secrétaire d’Etat aux droits des victimes, décide de mettre en place le dispositif  américain Amber Alert en France. Quelques années plus tard, à la tête de la Fondation Casques Rouges, elle s’est engagée dans la création de l’[email protected] enlevement sur le web, en partenariat avec Orange, Free, SFR, Google, Yahoo, Microsoft, Dailymotion, blogspirit, l’ASIC (Association des Services Internet et Communautaires) et Silicon Sentier.

Depuis son instauration, en 2006, le modèle français de l’Alerte Enlèvement a été déclenché à dix reprises et a déjà permis de sauver la vie de douze enfants.

Une application mobile multi-plateformes

Pour la première fois hier, l’Alerte enlèvement a été relayée sur les téléphones portables des Français ayant téléchargé l’application mobile, développée par la Fondation Casques Rouges et disponible sur Blackberry, Android et iPhone depuis février 2010.  Et je dois avouer humblement que je n’étais pas au courant de son existence.

Ce sont ainsi 150 000 personnes qui ont reçu, sur leur téléphone portable, une notification d’alerte comprenant le signalement de Julie et Charline. Une fois ouverte, l’application a permis aux usagers de témoigner par téléphone ou par email mais aussi de partager l’information auprès de leur réseau sur Facebook ou par email.

Dans la perspective d’une prochaine Alerte enlèvement, les utilisateurs de Smartphones peuvent dès à présent télécharger l’application « Alerte enlèvement » développée par Proxima Mobile :

sur iPhone : http://itunes.apple.com/fr/app/id356083465?mt=8
sur BlackBerry : http://appworld.blackberry.com/webstore/content/12184?lang=fr
sur Android :https://market.android.com/details?id=com.casquesrouges.AlerteEnlevement&feature=search_result

Dans les prochains jours, les détenteurs de téléphones portables fonctionnant sous « Windows Phone 7 », pourront également bénéficier de cette application mobile.

Plus d’informations : www.casques-rouges.org ou Sarah Aizenman – [email protected] – 06.15.89.91.85