windows

Windows 8 un futur brillant ?

Je ne sais pas vous mais je m’intéresse énormément à Windows 8 (je préfère largement le monde Windows à Mac OS et je préfère encore le monde iOS à Windows Phone 7).

Que savons-nous avant la BUILD de septembre 2011 (je n’aime pas trop parler actualité ici mais je vais traitre dans la suite de cet article d’éléments techniques connus).

Une nouvelle interface

Une vidéo vaut bien de long discours.

[There is a video that cannot be displayed in this feed. Visit the blog entry to see the video.]

 Cette interface « METRO » est très innovante dans le monde PC. C’est un héritage direct de Windows Phone 7.
C’est une interface en grille modulaire et colorée nommées « Tuiles ». Les Tuiles sont totalement interactives et cliquable ou touchable. Il s’agit bien là de LA nouveauté pour PC. Une interface nouvelle utilisable au doigt. Il y a un véritable changement de paradigme dans Windows.

Il est très important de comprendre que subsiste à côté (pas en dessous pas en dessus … je développerais un peu après) du bureau classique de Windows. Le bureau va évidemment être relifté. Il n’y a pour l’instant pas beaucoup d’information sur le menu démarrer, ni sur la barre des tâches mais il est certains, aujourd’hui, que le ruban d’office 2007/2010 fait son entré dans Windows 8.

Un exemple avec le navigateur de fichier. Personnellement, je suis un grand fan. Il devient possible de customiser le ruban d’action (comme on pouvait customiser XP) avec de gros picto très facilement reconnaissable (il est même possible de réduire la taille du ruban pour retrouver un explorateur qui ressemble à XP. Retour vers le futur ?)

C’est sur ce dernier élément que je vais insister. Beaucoup de site sont persuadés que l’arrivé de ce nouvel explorateur était une hérésie. Que Windows 8 est nul !
Eh bien non, c’est vraiment tout l’inverse.
Windows 8 c’est un noyau avec deux interfaces d’interaction le classique bureau qui évolue et Metro.

Il est important de comprendre que les outils classiques comme l’explorateur de fichier ne font pas parti du paradigme Metro. Metro se compose de tuiles et d’applications spécifiques dans la veine de ce qu’on peut trouver sur les mobiles Microsoft. Ces applications tuiles sont compatibles avec JavaScript (et surement d’autres outils mais il n’y a pas plus d’information pour le moment) et surtout il devrait être possible de faire tourner sous Windows 8 les applications Windows phone 7 !

Il est aussi important qu’il est possible de lancer les applications classiques comme office sous Metro. Gageons qu’à l’avenir (en tout cas je l’espère) les applications seront hybrides avec une interface classique et une interface Metro.

 

Windows 8 ne sera pas la rupture attendue

Cette semaine est sortie une très instructive vidéo de Microsoft montrant les « coulisses » du développement de Windows 8 attendu d’ici à 2 ans environ :


Intéressante car Microsoft se targue d’une rupture complète de son interface avec le Windows actuel (lui-même hérité de Windows 95 il y 17 ans !) pour glisser vers une interface « en tuiles » identique à celle de Windows Mobile 7 et du Zune.

Je trouve cette mise en forme vraiment différente de celles de iOS et Android (sans compter WebOS et QNX) avec leurs grosses icônes permettant d’accéder à une application. Ici on a un mélange  de fenêtres actives sous forme de widgets, d’accès à des infos sociales ou personnelles… Bref je ne pense que du bien de tout cela. Et Windows 8 serait superbe sur une tablette.

Le poids de « l’héritage » Windows

La question est : comment faire migrer les utilisateurs de Windows XP/Vista/7 vers cette version radicalement différente ? Apple a actuellement exactement le même problème et a choisi de faire subtilement converger iOS et OS X par petites touches (mode fenêtré identique, gestion du touch, démarrage instantané, sauvegarde automatique…). Mais surtout, Apple a osé plusieurs fois remettre à zéro certains principes qu’il avait lui-même mis en place, pour faire drastiquement évoluer les intéractions.

Dans le cas de Windows, c’est différent car Microsoft est paradoxalement prisonnier de son hégémonie : comment faire une rupture sans larguer une part des 90% de sa part de marché, et donc mettre en danger sa vache à lait ? C’est le paradoxe du leader. Car, outre les utilisateurs, c’est surtout l’écosystème et les éditeurs de logiciels qui risquent de ne plus y retrouver leurs petits, sans oublier les entreprises utilisatrices de ces outils.

Il faut donc tout repenser… sans tout mettre à terre. Une solution serait de faire comme a fait Apple : paralléliser les systèmes d’exploitation, les laisser se développer et murir chacun de leur côté (l’un sur iPhone et iPad, l’autre sur Mac), puis faire converger le tout.

Microsoft a tout a perdre à jouer la rupture

Dans le cas de Microsoft, le temps joue contre eux :

– les tablettes se frayent un chemin et commencent à cannibaliser les ventes de PC.

– MS n’a pas cru aux tablettes, ou plutôt y a cru mais n’a pas su développer un nouveau paradigme (comme Apple avec iOS ou Palm en son temps), préférant simplifier l’existant (Windows CE) et a donc pris un retard effrayant.

– les services en ligne dématérialisent les logiciels, le choix d’une plateforme n’est plus le point central : on ne choisit plus Mac ou PC, mais plutôt ce qui nous parait simple à utiliser.

Donc développer deux systèmes en parallèle et devoir faire migrer (et surtout évangéliser) toute la cohorte de développeurs est trop difficile : c’est la force d’Apple qui, n’ayant que 8% du marché en informatique, s’est trouvé dans la situation confortable de gagner de nouveaux développeurs « vierges ». C’est l’inverse pour Microsoft, qui a d’ailleurs le plus grand mal a faire développer sur sa plate-forme Windows 7 Mobile.

Conclusion : regardez bien la vidéo ci-dessus à 3:05. Rien ne vous choque ? Alors que toute la presse s’extasie devant ce nouveau Windows que le marketing de MS arrive si bien à nous vendre, en fait ce nouveau Windows est identique à l’ancien. Windows 8 est une surcouche d’interface à Windows 7, qu’il remplacera certainement à terme, mais dans le fond on retrouve toujours le navigateur de fichier, le menu démarrer, la barre de tâches, et Excel absolument pas optimisé pour le tactile.

Cette interface Windows 8 est en fait comme la surcouche Média Center de Windows : elle prend le contrôle, mais en dessous les fondations restent identiques. Pour le moment.

Je crains donc que ce Windows 8 soit toujours lourd, non optimisé, trainant avec lui une bonne part de l’héritage des Windows précédent, et n’arrivant que partiellement à changer la donne surtout si Windows Mobile 7 n’arrive pas à percer plus que cela.

Dommage, car cette fois-ci MS prenait un vrai risque de différentiation.

Weddar for iPhone Video

Weddar for iPhone Video

Cet article est issu de la veille quotidienne de Stan&Dam. Ils aiment mettre en avant des informations intéressantes vues sur le web, et les partager.

The weather is easy to come by these days, what with mobile apps and desktop widgets and the windows in your wall and all that. But sometimes that dry meteorological data can be deceiving.


Lire l’article original ici:
Weddar for iPhone Video

Le SP1 de Windows 7 serait publié ce mois-ci

Le SP1 de Windows 7 serait publié ce mois-ci

Cet article est issu de la veille quotidienne de Stan&Dam. Ils aiment mettre en avant des informations intéressantes vues sur le web, et les partager.

Une mise à jour publiée hier par Microsoft relance les suppositions sur la date de sortie du premier Service Pack pour Windows 7 (et Windows Server 2008 R2). Ce patch, le 976902, met à jour le composant logiciel interne qui gère les mises à jours de Win


Lire l’article original ici:
Le SP1 de Windows 7 serait publié ce mois-ci

Le futur de Windows ne se limitera pas aux PC

Le futur de Windows ne se limitera pas aux PC

Cet article est issu de la veille quotidienne de Stan&Dam. Ils aiment mettre en avant des informations intéressantes vues sur le web, et les partager.

La prochaine version de Windows tournera avec des processeurs ARM, comme ceux qui équipent déjà des tonnes de smartphones et de tablettes actuellement. Autrement dit, l’avenir de Windows (et donc de Microsoft ) ne passera plus uniquement par les PC . .


Lire l’article original ici:
Le futur de Windows ne se limitera pas aux PC

La HP Slate réapparait 30 secondes et se tape l’iPad

C’est le temps de la voir se la donner un max dans cette publicité très teasing qui fait bien remarquer qu’elle a un objectif photo-vidéo, qu’elle utilise iTunes (ou un simili cover flow), qu’elle a un lecteur de carte SD intégré et qu’elle peut faire de la visio sur Skype. ELLE.


Windows 7 plante en direct à la télévision

Dans un couple, il y a parfois des frictions et des choix cornéliens. Prenez Stan&Dam par exemple, couple hétéro high-tech bien sous tous rapports ou presque. Et bien, il y a une incommensurable faille entre eux, un détroit de Gibraltar associé au Canal de Suez, un gouffre qui jamais ne saura se résorber : l’un est Mac, l’autre est PC.

De fait, quand il est possible de taquiner l’autre… Ce que je vais faire de ce pas avec ce superbe plantage à la télé japonaise de Windows 7 lors d’une démo par le Bonaldi local.

Mouaahhhahhhh


Ballmer en Blue Screen of Death

Refaire le portrait de Steve Ballmer (PDG de Microsoft) en « écrans bleus de la mort » (les fameux écrans de plantage de Windows), il fallait y penser. Ce qu’on fait certains.

Ce monde m’étonnera toujours 🙂

 La tête de Ballmer, à partir décrans bleus de la mort