windows 7

La maison multimédia: Introduction

Je devais faire ce billet depuis longtemps.

C’est  fait et ce premier billet multimédia devrait être celui d’une petite série pour vous fabriquer  un foyer connecté sans vous ruiner.

Parlons grand principe déjà.

Pour faire un foyer connecté, il est préférable d’avoir un serveur, un NAS, un switch et des « extenders ».

Le serveur est le centre névralgique de l’ensemble. Il peut être sous Linux ou Windows (pas encore assez de programme et de ligne de commande sympathique sous MAC OS server).
Je ne parlerais ici que de Windows (oui je sais c’est démodé. Mac OS a le vent en poupe mais bon on ne se refait pas).
Par divers biais et sans vous ruiner, il est possible d’acquérir une licence Windows Server 2008 R2 ou son pendant grand public Windows Home Server v2 (qui est un Windows Server 2008 R2 soit dit en passant).

Je vous laisserais à des blogs spécialisés pour le paramétrage du serveur (à feu skhi2 par exemple).

Les NAS, quant à lui, va servir pour le stockage et pour plein de service bien sympa (par exemple VPN, Blog photo, Blog tout court aussi, UPNP, DLNA).
Nous parlerons du paramétrage du NAS par ailleurs.
Je vous conseille d’acquérir les NAS de marque Synology que je trouve excellent (par exemple le DS 411+ qui n’est pas très cher en ce moment parce qu’en fin de vie).

Les extenders
Vaste sujet.
J’ai choisis de me limiter à Windows 7 sous forme Windows Media Center, au PopCorn et aux bornes Airport express avec Airplay.

Dans les billets qui vont suivre, je parlerais :
Des bornes Airport Express.
De Subsonic, iSub et Airplay.
Des NAS Synology (UPNP, DLNA, partage, photo).
Du Mediacenter Windows 7 avec CoreAVC et Sharkcodec.
Du PopCorn.

Installation de Windows 7 sur un Macbook Air

Bon ok. Sacrilège.

Mais vous savez Windows 7/2008 R2 et moi, c’est une histoire d’amour ! (quoi que je me fais rudement bien à MacOS X … non de Zeus)

En tout cas pour ceux qui veulent installer Windows 7 sur leur MBA (MacBook Air pour les intimes) et sans recraquer sa tirelire pour le lecteur de CD externe … il y a une solution avec clé USB.

1 ° On commence par créer la clé USB.

Téléchargement d’une ISO de Windows 7 ou création d’une ISO à partir de son DVD d’origine (oui ça je n’explique pas comment faire).

Il faut une clé USB de 4 gig.

Télécharger l’utilitaire suivant: Windows USB Tool
– Le démarrer
– Choisir l’iso de Windows 7
– Cliquez sur démarrer suivre les instructions et zou … clé USB bootable avec Windows 7 !

2° Créer une partition bootcamp

Lancer Assistant Boot Camp
Cliquer sur Créer une partition
Choisir la taille de la partition (perso j’ai pris 30 Gig sur mes 128 gig de SSD)
accepter le téléchargement des drivers pour Windows 7 (c’est un long et je vous invite à les glisser sur la clé de 4 gig qui contient Windows 7 dans un dossier nommé driverbootcamp par exemple)

Ne pas redémarrer pour commencer l’installation (le MBA ne trouvera pas la clé pour démarrer l’installation de Windows 7)

3° l’utilitaire astucieux … EFI Boot Menu and Toolkit

Il faut installer cet utilitaire qui va modifier le boot EFI (les Mac n’ont plus de bios mais un EFI) pour vous permettre de booter sur la clé USB.

4° on accepte le redémarrage bootcamp pour installer Windows 7
Il faut cliquer sur option pour voir apparaitre les options de boot.
Choisir rEFIT
Choisir la clé USB

Installer Windows 7 … as usual

Installer les drivers

Et se ruer sur Parallels Desktop (qui n’est pas trop cher) pour faire de la virtualisation sous Mac OS de son Windows 7 bootcamp.
En gros cela permet de choisir au démarrage de la machine de travailler nativement avec Windows 7 ou de travailler virtuellement avec ce même Windows 7 sous Mac OS.

Merci qui ?
😉

[VIDEO] Test de la HP Slate : courage, fuyons !

Cette vidéo fait le buzz depuis cette après-midi, il nous était donc évident de vous la relayer avec une petite analyse de bon aloi…

Voici donc la HP Slate. Ou plutôt, ce qu’aurait dû être la HP Slate, celle montrée dans cette superbe publicité peu de temps après l’annonce par Apple de l’iPad :


Voici pour la vision idéalisée de la « chose ». Maintenant, la réalité. Car cette tablette n’est jamais sortie, et pour cause : HP en arrêta la sortie  peu de temps après son rachat de Palm et de son WebOS.

Une bonne chose ? Oui ! Quand on voit ce que devait être cette tablette sous Windows 7, toute personne qui a déjà utilisé un iPad (ou même un Archos sous Android) ne peut que rigoler en voyant de telles caractéristiques :

– un OS (Windows 7) absolument pas adapté à un format tablette : la preuve qu’il faut arrêter de vouloir faire entrer un PC dans un tel format qui est autre chose qu’un PC portable.

– une lenteur innommable dans la navigation internet (s’y reprendre à 3 fois pour scroller, non merci).

– un clavier complexe et peu ergonomique.

– un bouton CTRL-ALT-SUPPR. Ahahahahahahahahahahahahahahaha (étouffement). Mais je rêve là ou quoi ? Mais qu’est ce que ce truc hérité des pires cauchemars de l’informatique des années 80 ? Un bouton hardware pour tuer un processus qui planterait ? C’est pas idiot, ça souligne surtout l’inadéquation de l’OS (cf point 1) avec une telle machine, et rebuterait le moindre novice en la matière (car les tablettes sont avant tout pour les néophytes, si si).

– Une épaisseur que le design n’arrive pas à gommer.

– Ok quelques bonnes idées : l’appareil photo intégré, le dos en caoutchouc pour éviter qu’elle ne glisse, le port USB ou le lecteur de carte SD.

Quand on voit ce proto, je comprend que les executive de HP ait pris peur. Et je suis certain, à la vue de WebOS qui est excellent, que leur choix de racheter Palm a été une idée fabuleuse. Pourvu qu’ils transforment l’essai. Vite.


La HP Slate réapparait 30 secondes et se tape l’iPad

C’est le temps de la voir se la donner un max dans cette publicité très teasing qui fait bien remarquer qu’elle a un objectif photo-vidéo, qu’elle utilise iTunes (ou un simili cover flow), qu’elle a un lecteur de carte SD intégré et qu’elle peut faire de la visio sur Skype. ELLE.


Windows 7 plante en direct à la télévision

Dans un couple, il y a parfois des frictions et des choix cornéliens. Prenez Stan&Dam par exemple, couple hétéro high-tech bien sous tous rapports ou presque. Et bien, il y a une incommensurable faille entre eux, un détroit de Gibraltar associé au Canal de Suez, un gouffre qui jamais ne saura se résorber : l’un est Mac, l’autre est PC.

De fait, quand il est possible de taquiner l’autre… Ce que je vais faire de ce pas avec ce superbe plantage à la télé japonaise de Windows 7 lors d’une démo par le Bonaldi local.

Mouaahhhahhhh


Sortie officielle de Windows 7

C’est l’occasion de se pencher sur Windows 7 au  travers de notre dossier Windows:

De la genese de Windows 7 sur les fondations de Vista SP1:

Vista, c’est nul ! [DOSSIER WINDOWS Part 1]

Vista le SP1 une rustine ? [DOSSIER WINDOWS Part 2]

Windows7 est complètement différent de Vista [DOSSIER WINDOWS Part 3]

Windows7 en entreprise ca ne marchera pas …. y a pas de besoin ? [DOSSIER WINDOWS Part 4]


Au futur de Windows … Windows 8, Singularity, Midori, Helios et Barrelfish

Windows7 …et après ? [DOSSIER WINDOWS Part 5]

Windows est mort tel que nous le connaissons ? [DOSSIER WINDOWS Part 6]

Au delà de Windows … Singularity ? [DOSSIER WINDOWS Part 7]


Bonne lecture

Au delà de Windows … Helos et Barrelfish? [DOSSIER WINDOWS Part 8]

Microsoft et l’ETH de Zurich travaillent conjointement sur un projet d’OS massivement distribué et versatile.

C’est OS n’a rien à avoir avec Singularity et son embranchement Midori.

Barrelfish est un système multi oyaux par nœuds. Un nœud est une unité de calcul au sens large. Cette unité peut etre un core de CPU (donc Barrelfish est vraiment multicore) ou un GPU (le processeur des cartes graphiques et hautement puissant). Barrelfish est capable de fonctionner sur Arm, PowerPC, Intel x86.

D’après ces géniteur, Barrelfish permet d’explorer la structuration d’OS multi et nombreux cœur :

“We are exploring how to structure an OS for future multi- and many-core systems. The motivation is two closely related hardware trends: first, the rapidly growing number of cores, which leads to scalability challenges, and second, the increasing diversity in computer hardware, requiring the OS to manage and exploit heterogeneous hardware resources.”

Microsoft travaille aussi sur Helios qui pourrait etre le point de jonction entre Singularity/Midori et Barelfish.

Helios reprend le concept de Barelfish (dans la séparation des processus sur différent micro-noyaux satellites) . Chaque support (Arm , Intel, Nvidia, ATI, PowerPC, etc …) se voit attribué un micro-noyaux pour former des unités de calcul ayant chacune le propre ordonnanceur et gestion mémoire. Un super noyau central se charge d’orchestrer le macro ordonnancement du traitement des données. Il alloue non plus de simple thread mais de véritable charge à exécuter par les micro-noyaux.
Singularity est présent dans ce projet dans le sens ou chaque micro-noyaux est un noyau singularity (virtualisé .. voir Au delà de Windows … Singularity ? [DOSSIER WINDOWS Part 7]) et le macro-noyau est lui-même un noyau Singularity.
Les noyaux discutent entre eux et avec le macro-noyau par des échanges distants (et donc aussi Internet. Dans cette optique, il ne serait pas étonnant de voir des ordinateurs personnels déléguer des tâches très lourde à des centres de calcul « on demand »)

barrelfish.jpg

Pour plus d’information sur Helios, vous pouvez consulter le superbe article de Charon : Helios Project.

Microsoft n’est pas encore prêt de disparaitre du paysage informatique !

Soirée Intel Geek #2 – Archos 9 [SOIREE]

Le jeudi 15 septembre, c’était la soirée Intel GEEK #2 de Stan & Dam (les S&D de chez Intel parce que oui nous sommes homonymes)

intel.jpg

Super bien organisée, super intéressante (on a eu même la BD les geeks dédicacées) avec nos amis (Abricocotier se reconnaitra).
Ce fut aussi l’occasion de voir nos amis d’Archos et surtout de jouer avec la tablette Archos 9 (je la veux … Archos si tu m’entends … offre moi ta « uber » tablette) … et donc d’en faire une vidéo (merci à l’iPhone parce qu’il y a une application pour ça)


A quand la prochaine ?

PS: S&D d’Intel … on se la fait quand cette vidéo ?