web

La carte des conférences web françaises

Il y a eu une mode des cartographies des blogueurs, des twittos, des sites de référence… Et cela me manquait. Heureusement est arrivé « La carte des conférences web françaises  » qui permet de asvoir où aller en fonction de vos objectifs : réseauter, veiller, apprendre, se montrer…

AMHA deux manques (parmi d’autres) que je vous rajoute ici avant la mise à jour de la carte prochainement :
S’enrichir culturellement et S’inspirer :
Il y a Ignite, sorte de TEDx en plus court (5 minutes, 20 slides, 15 secondes par slide) promu par Tim O’Reilly qui est une conf mondiale avec un chapitre mensuel à Paris depuis 3 ans.

Partager les bonnes pratiques et Se Former :
Il y a le cycle mensuel « Innovation au Napoléon »  et le rendez-vous trimestriel des « Assises des Médias Sociaux au Napoléon », toujours sur Paris et qui traitent de tous les sujets liés au numérique.

Cliquez sur cette carte pour l’agrandir. Cela fait quelques mois que j’avais envie de créer cette carte. Avec l’aide d’un certain nombre de personnes sur Twitter, Google Plus et du […]
Google+ disponible sur iPhone

Google+ disponible sur iPhone

Yeah Si Google+ fut disponible sur Android dès son lancement, il aura fallu attendre quelques semaines pour profiter de son homologue sur iPhone. Disponible gratuitement sur l’ App Store , l’application Google+ permet entre autre de consulter les actualités des personnes suivies, de poster des photos et de gérer ses  listes de contacts. Les habitués de Facebook sur iPhone ne seront pas perdus avec un mode de fonctionnement assez proche du fameux réseau social. Seul absent à ce jour, la gestion des contacts via des cercles reste l’apanage de la version web de Google+.


Lire l’article original ici:
Google+ disponible sur iPhone
Article issu de la veille quotidienne de Stan&Dam.

Pearltrees: L’organisation du Web ? [WEB]

S&D se lance dans le reportage d’investigation. Nous sommes sortis de notre Batcave pour interviewer le fondateur de Pearltrees.

Nous en avons tiré plusieurs vidéos. Dam et moi avons été intéressés par ce service d’où ces vidéos (hélas nous n’avons rien touché)

Commençons par le commencement: Comment Pearltrees modifie l’organisation du Web ?


Le crash-test web 2.0 de la semaine : Benoit Hamon

Une semaine après Frédéric Lefebvre, c’est Benoit Hamon, porte-parole socialiste, qui se prend les pieds dans le tapis numérique tiré par Jean-Jacques Bourdin.

« Le web 2.0 ? Heuu… » (bis repetitat).

A croire que les communicants qui entourent les politiques n’écoutent pas les médias, et ne préparent pas leurs passages avec un interviewer plutôt connu pour aimer les piéger…

« C’est quoi le web 2.0 ? Heuuuu… »

C’est, en substance, la réponse de Frédéric Lefebvre, pressenti pour succéder à Eric Besson au poste de secrétaire d’Etat à l’économie numérique. Où comment devenir la risée de la blogosphère et des entrepreneurs web, dont Pierre Kosciusko-Morizet, fondateur de PriceMinister qui déclarait à propos de cette nomination potentielle « Nous espérons que cette rumeur est une mauvaise blague ».

M. Lefebvre s’était notamment illustré à l’Assemblée Nationale par les propos suivants : « L’absence de régulation du Net provoque chaque jour des victimes! Combien faudra-t-il de jeunes filles violées pour que les autorités réagissent? Combien faudra-t-il de morts suite à l’absorption de faux médicaments? ». Voilà quelqu’un qui semble maîtriser son sujet. Avec « ça » et Hadopi, on est bien barrés…

Je vous laisse savourer l’intégralité de la réponse. God bless the Web !


Le retour de Whasssuupppp

Vous vous rappelez ? C’était il y a huit ans (je vous jure que quand j’ai lu cela je ne l’ai pas cru, j’ai cru que c’était hier !), pour la bière Budweiser (à consommer avec modération bien sur).


Huit ans plus tard, les mêmes acteurs reprennent du service pour le même réalisateur. Depuis, deux mandatures de George W. Bush sont passées… et voici le résultat (qui m’a fait beaucoup rire).


Ce qui est intéressant, c’est de voir la reprise des mécanismes viraux d’une pub qui a fait un carton, mais cette fois-ci pour une cause politique.  C’est l’agence 60-frames qui a fait cette nouvelle version, et qui roule (bien sur) pour Obama.

Pour en voir plus et notamment les parodies de ces pubs, c’est ici.

PUB – Dam se met aussi à écrire sur ReadWriteWeb

Promis, ceci n’est pas une annonce de divorce d’avec mon Stan préféré, bien au contraire ! Mais il y a des choses qui se refusent pas… A l’invitation de Romain Pechard, j’ai décidé de rajouté une corde à mon blog et de rejoindre (aussi) l’équipe de ReadWriteWeb France.

ReadWriteWeb est un blog dédié aux technologies web qui en couvre l’actualité et se distingue par ses notes d’analyse et de prospective. Classé parmi les 10 blogs les plus influents au monde par Technorati et Wikio, il est lu par plus de 600.000 visiteurs uniques chaque jour.

En octobre 2008, à l’occasion de la Web2expo de Berlin, et en partenariat avec O’Reilly et TechWeb, ReadWriteWeb lance son édition francophone. Les éditeurs francophones de ReadWriteWeb, outre leur rôle de passerelle depuis l’édition anglaise, auront également pour mission de fournir à l’édition internationale des contenus originaux couvrant l’actualité du web Européen.

Donc, RWW France n’est pas un copier-coller de l’édition anglaise, mais une véritable création, avec sa ligne éditoriale et les spécificités du marché européen. A titre personnel, j’y traiterai de prospective, d’innovations, de nouveaux medias et de medias sociaux.

Mais je continue à écrire sur Stan&Dam ! D’ailleurs, cela sera pour moi l’occasion de donner un double éclairage sur certaines informations.

L’un des fondateurs de Facebook s’en va

(copié collé de l’article de VnuNet. Faut le voir comme un hommage, il est simple et concis, j’aurais pas fait mieux).

Cest pas lui, cest lautre

C'est pas lui, c'est l'autre

Dustin Moskovitz, l’un des deux co-fondateurs de Facebook avec Mark Zuckerberg, va quitter la société prochainement pour se consacrer à un nouveau projet de services Internet. « Une prolongation naturelle du produit et du but poursuivi par Facebook », assure l’intéressé.

Dans la foulée, Justin Rosenstein, l’un des principaux ingénieurs de Facebook (il dispose du titre de technical lead for Facebook Pages et Facebook Beacon) et ancien chef produit chez Google, quitte aussi la société pour épauler Dustin Moskovitz dans cette nouvelle aventure professionnelle.

Point commun entre les trois protagonistes : ils se sont retrouvés à l’université Harvard située à Cambridge (Massachusetts). C’est le point de départ de la « success story » Facebook en 2004 précurseur de la vague « Web 2.0 ». Depuis, Facebook a explosé avec 110 millions de comptes actifs sur le réseau social et des investisseurs de renom comme Microsoft et des fonds de capital-risque (Accel Partners et Greylock Partners). La société, qui a récemment établi son siège international à Dublin, dispose d’un effectif de 600 personnes dans le monde.

Mark Zuckerberg va rester au commande de Facebook tandis que Dustin Moskovitz devrait devenir un simple conseiller. Un fondateur qui part et un pionnier de l’Internet qui arrive. Fin juin, Marc Andreessen a rejoint le conseil d’administration de Facebook. Connu en tant que co-fondateur du navigateur Netscape dans les années 90, il dispose désormais d’une casquette d’entrepreneurs (avec le « réseau social » en marque blanche Ning.com) et d’investisseurs IT.