steve jobs

Apple iPad : alors, déçu ?

Source : l’actu en patate, leMonde.fr

L’iPad est sortie ! Et après ? Rien. C’est un gros iPod Touch avec des applications spécifiques portées dessus comme iWork. Vous êtes déçus ? Moi pas. En fait, on le savait tous mais on ne voulait pas se l’avouer, bande de geeks rêveurs que nous sommes !

L’iPad est le chainon manquant entre l’iPhone et le MacBook. Regardez bien la robe de la bête et son OS : tout est un subtil mélange des deux mondes. En fait, c’est un MacBook Air tactile sans clavier, utilisant l’iPhone OS et s’étant acoquiné avec un cadre photo Parrot. Un peu expéditif, mais quand vous y réfléchissez…

Donc Apple a osé essayer de répondre à cette question qui taraude le monde de l’informatique depuis Windows 3.11 : mais pourquoi les tablettes ne se vendent pas alors que plein, j’ai dit PLEIN (HP, Acer, Microsoft, Archos…) de constructeurs s’échinent à en fabriquer depuis des années ? La réponse nous parait fade, sans véritable propos en termes d’usages : serions-nous des éternels insatisfaits ?

En fait, il ne devait pas y avoir de surprise. Logiquement, l’iPad est ce qu’elle devait être : le meilleur de tout ce qui a bien marqué pour la Pomme ces dernières années. Un modèle économique éprouvé (les Stores), un design simple et raffiné (aluminium, plastique laqué, courbes biseautées), du tactile du bout des doigts, une suite logicielle made in Cupertino. Aucune surprise. Et pour cause donc ! La figure de style était tellement casse-gueule qu’il fallait au contraire bétonner le concepts et capitaliser sur les 75 millions de personnes qui ont eu un iPhone ou un iPod Touch dans les mains.

D’où l’iPad. Et notre déception de geek qui attendait de St Steve la révélation ultime : pas de multitâche, pas de caméra, pas de micro, pas d’USB, pas de lecteur SD, un écran 4/3 (idéal pour la HD voyons !), pas de sortie video HDMI…  Et une interface pompée sur l’iPhone avec un soupçon de MacOS pour la forme. Pas de nouvelles gestures, ou d’interface 3D avec capteurs sensitifs comme les brevets d’Apple pouvaient nous le faire croire.

Et puis… Apple n’en est pas à son coup d’essai. Tout le monde a en mémoire le formidable et maudit Newton. Tout le monde a oublié le concept de « Knowledge Navigator » (voir le film ci-dessous). Sans omettre un prototype vieux de 27 ans qui ressemble à s’y méprendre à l’iPad.

Bref, l’iPad n’est pas la nouveauté dont nous avions rêvé, c’est une continuité logique. Peut-être Apple nous avaient-ils amenés trop haut avec son iPhone, qui, lui, était une vraie rupture.


Et la tablette Apple s’appelait… [VIDEO]

Une prédiction maison faite sur un coin de bureau, on en reparle ce soir !


[MAJ] Où suivre la keynote Apple de ce soir ?

Allez, demain c’est la révélation. On va enfin savoir : quelle petite merveille va encore nous sortir Apple ? Stan et moi-même sommes sur le pied de guerre, on ne dort plus depuis des jours, on ne mange plus (ça m’arrange je fais un régime), et on se passe en boucle toutes les fausses pubs sur YouTube.

Pour le savoir, quelques endroits que nous vous recommandons pour suivre dans d’excellentes conditions cette Keynote.

En anglais :

Gizmodo US

Mac rumors

Engadget

En français :

Mac4ever

MacGeneration

Ubergizmo

Gizmodo FR

Apple News FR

Apple world

Mac Québec

A ce soir !

La pub de l’Apple iPad

De toutes les fausse pubs actuellement sur le web, c’est la plus réussie.

Et si Apple était derrière pour une (dernière) fausse piste ?


Le Mac a 26 ans !

Bon anniversaire à celui qui a ouvert la voie aux interfaces graphiques grand public (oui je n’oublie pas Xerox mais c’était élitiste et réservé à la bureautique).


Quand Apple fait interrompre une interview pour une question non conforme

J’adore ce type de petit moment de vérité, quand la machine dérape, que l’on sort des rails, que le scénario bien calibré achoppe sur un tout petit caillou au demeurant très anodin…

C’est ce qui arrive de manière générale avec les grandes sociétés à la communication très (trop) bien huilée, à l’image d’Apple. Dans ce dernier cas, le boss (Steve Jobs) étant un dictateur, il a érigé le secret en culte absolu. Ajoutez à cela le fait que les RP américains n’aiment pas du tout ce qui sort du cadre (je les ai testé pour en parler), ça donne le résultat suivant…

Admirez le regard paniqué de Phil Schiller, patron du marketing chez la Pomme, et l’intervention musclée des RP pour cause de question sur iTunes alors que l’on parle d’iPhone. Résultat : interview annulée et journaliste de Channel 4 renvoyé dans sa rédaction !


Phil Schiller Is A Man On A Mission: To Save The App Store (MG Siegler/TechCrunch)

Stan et Dam vous propose désormais de suivre leur lifestream. Il ne s’agit pas de piller le contenu d’autres sites de talent mais de mettre en avant des informations interessantes et de les faire partager à la communauté du site S&D.
Stan a remarqué via google reader le sujet suivant:

MG Siegler / TechCrunch : Phil Schiller Is A Man On A Mission: To Save The App Store   —  As Apple's Senior Vice President of Worldwide Product Marketing, you'd have to imagine that Phil Schiller is a pretty busy guy.  He's also been moonlighting as Apple's keynote speaker during Steve Jobs' medical leave of absence.


Lire l’original ici:
Phil Schiller Is A Man On A Mission: To Save The App Store (MG Siegler/TechCrunch)

Exclu : la home page d’Apple de 1983

Ca claque 😀

Le Lisa était le « vrai » bébé de Steve Jobs, face à qui le Mac se battait pour exister. Finalement, ce sera ce dernier projet qui sera retenu et Jobs « tuera » le Lisa.

A noter : l’image de l’iPhone en bas de page est un vrai prototype qu’avait imaginé Apple…