Roland-Garros 2012 : Fabrice Santoro et l’amour des statistiques

Suite de notre visite en vidéo des coulisses technologiques de Roland-Garros, fied d’IBM depuis plus de 25 ans.
Episode 1 : le cloud computing monte au filet
Episode 2 : comment transformer les balles de tennis en statistiques
Episode 3 : les clés du match prédisent (presque) le vainqueur

Episode 4 : comment un champion utilise les statistiques de jeu

Né le 9 décembre 1972 à Tahiti, Fabrice Santoro un joueur très atypique non seulement en raison de sa prise de raquette à deux mains des deux côtés (chose unique dans le tennis moderne) mais également dans sa capacité à produire un tennis spectaculaire. Surnommé « Le magicien » par Pete Sampras, « Battling Fab » pour sa combativité, ou « Fabulous Fab » exceptionnel toucher de balle, sa capacité à masquer ses coups, et sa vision du jeu et de la tactique, Fabrice est également la bête noire de Marat Safin, qui a déclaré à son propos : « Tout le monde peut battre Fabrice Santoro. Tout le monde sauf moi.»

Mais surtout, il a adopté durant toute sa carrière une analyse de son jeu sur la base de statistiques données par IBM. Classant ses performances dans un tableau excel (si si !), il a travaillé « scientifiquement » son approche du tennis et l’amélioration de son jeu. Il s’en sert aujourd’hui notamment pour ses commentaires de match, et apporte son expertise à Big Blue pour affiner leurs modèles.

Il nous explique tout en vidéo !