slamtracker

Les coulisses technologiques de Roland-Garros 2012 en 5 vidéos

Fin de Roland-Garros et de ses matchs, et fin des prouesses technologiques 2012 d’IBM (en attendant celles de 2013 !). Merci à eux pour leur accueil et leur disponiblité !

Car oui, on oublie souvent qu’ils sont le fournisseur technologique du tournoi depuis plus de 25 ans. Et ils font quoi ? Et bien sans eux, pas de statistiques, de vitesse de balles, de site web…

On vous a résumé tout en 5 liens et 5 vidéos : bonne lecture et bon visionnage !

Episode 1 : le cloud computing monte au filet
Episode 2 : comment transformer les balles de tennis en statistiques
Episode 3 : les clés du match prédisent (presque) le vainqueur
Episode 4 : Fabrice Santoro et l’amour des statistiques
Episode 5comprendre ce que disent les médias sociaux sur Roland-Garros






Roland-Garros 2012 : Fabrice Santoro et l’amour des statistiques

Suite de notre visite en vidéo des coulisses technologiques de Roland-Garros, fied d’IBM depuis plus de 25 ans.
Episode 1 : le cloud computing monte au filet
Episode 2 : comment transformer les balles de tennis en statistiques
Episode 3 : les clés du match prédisent (presque) le vainqueur

Episode 4 : comment un champion utilise les statistiques de jeu

Né le 9 décembre 1972 à Tahiti, Fabrice Santoro un joueur très atypique non seulement en raison de sa prise de raquette à deux mains des deux côtés (chose unique dans le tennis moderne) mais également dans sa capacité à produire un tennis spectaculaire. Surnommé « Le magicien » par Pete Sampras, « Battling Fab » pour sa combativité, ou « Fabulous Fab » exceptionnel toucher de balle, sa capacité à masquer ses coups, et sa vision du jeu et de la tactique, Fabrice est également la bête noire de Marat Safin, qui a déclaré à son propos : « Tout le monde peut battre Fabrice Santoro. Tout le monde sauf moi.»

Mais surtout, il a adopté durant toute sa carrière une analyse de son jeu sur la base de statistiques données par IBM. Classant ses performances dans un tableau excel (si si !), il a travaillé « scientifiquement » son approche du tennis et l’amélioration de son jeu. Il s’en sert aujourd’hui notamment pour ses commentaires de match, et apporte son expertise à Big Blue pour affiner leurs modèles.

Il nous explique tout en vidéo !


 

Roland-Garros 2012 : comment transformer les balles de tennis en statistiques

Suite de nos aventures dans les coulisses technologiques de Roland-Garros avec IBM qui nous a ouvert toutes les portes de sa batcave 🙂

Si vous avez raté le premier épisode, vous pouvez le lire ici.

Episode 2 : la vie des données

IBM propose des solutions métiers spécifique pour le tournoi :

–          Mesure de vitesse de la balle par radar

–          Un boîtier spécialisé qui permet de saisir à la volé (sans jeu de mot) les données du match

–          Tablette de saisie d’information statistique de match

IBM c’est surtout la transformation de la donnée pour la rendre intelligente. C’est là que l’outil SlamTracker (qui se base sur l’outil d’analyse Big Data SPSS) entre en jeu. Il permet de traiter et de comparer les statistiques et performance de chaque joueur : historique de matchs joués, statistique de joueurs comparables, caractéristiques de jeu.

Il en ressort trois clés de match personnelles que les joueurs doivent remplir pour prendre l’ascendant durant le match. Si aucun des trois critères n’est rempli pendant le match par un des joueurs, il va statistiquement (et souvent réellement) perdre le match.

Ce type de statistiques prédictives sont utilisés dans d’autres sports et aussi en matière médicale (prédiction et diagnostique par exemple)

Les données sont traitées, exploitées et diffusées dans le Cloud privé d’IBM … dont nous parlerons dans un prochain billet.

Pour tout comprendre en 3 minutes, notre vidéo !