sarkozy

[Concours] Gagnez vos billets pour La Conquête

Depuis que j’ai eu l’occasion d’entrevoir le projet de La Conquête, je n’ai de cesse de « croire » en ce film. C’est, pour le cinéphile que je suis (ben oui, on peut-être Geek et aimer d’autres choses dans la vie), une vraie surprise de voir Gaumont prendre un risque tel.

Imaginez : les français se lancent dans un simili-biopic d’un personnage politique existant, vivant, et en fonction ! Un an avant les élections Présidentielles… Très très gonflé. J’adore !

Enfin du cinéma osé, qui marche sur le chemin des anglo-saxons (W d’Oliver Stone, State of the Play).

La Conquête (dont je ferai un billet de ressenti « ante projection » avant la sortie le 18 mai), c’est l’histoire d’un homme qui gagne le pouvoir et perd sa femme.

6 mai 2007, second tour de l’élection présidentielle. Alors que les Français s’apprêtent à élire leur nouveau Président, Nicolas Sarkozy, sûr de sa victoire, reste cloîtré chez lui, en peignoir, sombre et abattu. Toute la journée, il cherche à joindre Cécilia qui le fuit. Les cinq années qui viennent de s’écouler défilent: elles racontent l’irrésistible ascension de Sarkozy, semée de coups tordus, de coups de gueule et d’affrontements en coulisse.

Personnellement, je suis beaucoup plus friand du teaser que de la bande-annonce qui oscille entre comédie et film dramatique, et qui reflète mal l’idée que je me fais ce film (tout comme l’affiche, d’ailleurs).

La Conquête ne va pas laisser indifférent, à la hauteur du personnage dont il raconte la vie. Et pour vous faire une idée, je vous propose de gagner 5 billets pour deux personnes pour les premières projections du 18 mai. Pour cela, c’est simple : dites moi dans les commentaires ce que vous inspire ce film et ce que vous en attendez.

Merci de rester courtois car ça pourrait déraper rapidement !

Fin du jeu : dimanche 8 mai minuit.


 


 

Hadopi … un magnifique foutoire

C’est un peu du jamais vu.

Le texte est mal fait (ou très bien fait … je m’en expliquerais par la suite) : imprécision, incompréhension du législateur et j’en passe.

Free ... Hadopi, il a tout compris

Tellement mal fait que Free a trouvé une faille dans le dispositif. La société de Xavier Niels (détesté par le petit Nicolas) a bien communiqué les adresses email visé par les ayants droits … MAIS en l’absence de convention avec l’Hadopi, Free n’envoie pas les emails d’avertissement via son SMTP. Rien ne l’y oblige d’ailleurs dans la loi (qui est très « fumeuse » sur ce point).
Résultat, le ministère de la culture s’est empressé de faire sortir un décret « anti free » qui crée une nouvelle sanction de 1500 € par mail non envoyé par un opérateur (ce decret introduit l’obligation «d’adresser par voie électronique à l’abonné chacune des recommandations (de l’Hadopi) dans un délai de vingt-quatre heures suivant sa transmission par la commission de protection des droits« ).
Fin de la récré ? euh … non
Free devrait non seulement se pourvoir devant le conseil d’Etat (L’ARCEP devait être consultée et ne l’a pas été) mais aussi porter l’affaire devant les instances européennes. Résultat, le décret n’est pour l’instant pas applicable (voir à ce sujet Numérama).

Internet policéTellement bien fait que l’Hadopi peut (via ce qui aurait pu être interprété comme une bourde du législateur … d’ailleurs était-ce bien une bourde) et va réguler toutes les fonctionnalités des logiciels de filtrage (qu’il fera bon d’installer pour ne pas avoir d’ennuis) et prévenir toute utilisation illicite de l’accès à un service de communication au public en ligne.
En gros, cela revient à interdire : la pédopornographie, le piratage, le spam, l’incitation à la haine … (bon perso je trouve que c’est très bien d’interdire tout ca) mais aussi l’atteinte à l’honneur, l’accès à certains site (jeu d’argent en ligne) la diffamation … et là je dis gloups parce que se profile dans ce dessein une reprise en main de l’internet par le pouvoir politique (sur ce point voir encore et toujours Numérama)

Peut etre que Nico n’a rien compris à Internet. Mais il s’attaque formidablement bien à l’outil pour l’émasculer et faire rentrer dans le rang … les Français.

Je vous conseille un excellent article sur la démocratie et l’internet « Dominique Cardon : Pourquoi l’internet n’a-t-il pas changé la politique ? »
… ca déprime un peu ; je vous préviens.

ao.jpg

Et pendant ce temps-là certains ont la banane …… je vous laisse vous faire votre propre avis eclairé.

Google investit en France : les 4 annonces clés

La conférence d’Eric Schmidt est finie à Sciences Po, et déjà tout internet résonne des quatre annonces phares faites par le PDG du premier moteur de recherche mondial :

1. Google va créer un centre de R&D à Paris : nos ingénieurs font déjà chauffer leur CV.

2. Un institut européen de la culture verra aussi le jour à Paris pour centraliser les actions de Google dans ce domaine : via une fondation peut-on imaginer.

3. Google va investir dans l’enseignement supérieur Français en finançant des programmes de recherches : j’espère vraiment que cela va pouvoir donner un coup de booster suffisant à la création d’un écosystème cohérent et fort entre start-ups, grosses entreprises et universités, à l’image de ce qui se fait aux Etats-Unis (MIT, Silicon Valley…).

4. Google va mettre en place un programme d’aide aux PME et start up françaises : prises de participations ? échanges technologiques ?

Joli lobbying de l’Etat français (et certainement les aides qui vont bien) pour pousser la firme de Mountain View à venir dans le pays aux 365 fromages. Comme quoi, on peut vouloir brider Internet (Hadopi, Loppsi) et rester pragmatique quand il s’agit d’économie. Allez, encore un effort Mister President !

Les Simpsons croquent Sarko et Carla

Quand les Simpsons s’amusent à caricaturer notre Omniprésident et son amoureuse (légèrement nymphomane, allez savoir pourquoi), ça donne ça (écoutez bien les accents français, et les détails assez savoureux) :


Google a-t-il dû s’expliquer auprès de l’Elysée ? [HADOPI]

Fin de semaine dernière un Google Bombing de fort belle facture faisait apparaitre en premier résultat sur Google www.sarkozy.fr sur la requête « Trou du cul du web ».

Dès le lendemain, Google publiait, fait exceptionnel (d’autres politiques comme Rachida Dati ou François Hollande n’ont pas eu cette chance), un communiqué de presse sur son site français explicitant pourquoi le site de notre OmniPrésident s’était retrouvé premier sur une telle requête.

Y a-t-il eu pression de la part de l’Elysée ? Ou réflexe de protection, assez classique en com’ ?  Et Google d’expliquer qu’ils n’étaient pas maitres de mécanismes de liens influant sur leur algorithme, renvoyant de fait la faute sur certains internautes malintentionnés.

Par un truchement logique, il se trouve que voir apparaitre un Google Bombing est en fait la meilleure preuve de l’impartialité de l’algorithme de son moteur de recherche, et que de tels agissements, marginaux par nature, ne sont pas une raison pour remettre en cause la qualité des résultats remontés.

Une chose est claire : Google réitère le fait qu’ils ne sont pas « enthousiasmés par l’idée de modifier manuellement nos résultats pour empêcher de telles informations d’apparaitre ». Parce que le Château leur avait demandé de le faire, peut-être ?

Il se trouve d’ailleurs qu’une telle demande se trouvait dans les dispositions de la loi Hadopi, afin de faire remonter en premier sur une recherche les sites « agréés » par le Gouvernement comme fiables dans le domaine du téléchargement légal. Ce qui revenait à « bidouiller » les résultats de Google, entre-autres moteurs de recherches.

Le réflexe de maîtrise de l’information délivrée au citoyen est décidément un sujet de plus en plus préoccupant pour nos politiques.

Google Bombing sur le moteur de recherche (communiqué)

PARIS- le 22 juillet 2009 – Si vous tapez une certaine succession de mots sur notre moteur de recherche, le premier résultat qui apparait en ce moment est le site www.sarkozy.fr. Nous souhaitons très clairement expliquer ce qui se passe actuellement sur ce résultat de recherche afin de lever toute ambiguïté.

Les résultats de recherche de Google sont générés par un algorithme qui classe, entre autres, les pages web en tenant compte de la relative popularité des sites qui pointent vers ces pages. Toutefois, en faisant appel à une pratique appelée « Google Bombing », des webmestres peuvent ponctuellement faire remonter des résultats inhabituels sur certaines requêtes.  Dans ce cas précis, un grand nombre de webmestres ont utilisé l’expression en question pour pointer vers le site www.sarkozy.fr, faisant ainsi remonter ce site parmi les résultats de recherches liés à cette requête.

Nous n’excusons pas cette pratique, ni aucune autre pratique visant à altérer l’intégrité de nos résultats de recherche, mais nous ne sommes pas plus enthousiasmés par l’idée de modifier manuellement nos résultats pour empêcher de telles informations d’apparaitre. Cette pratique malveillante du « Google Bombing » est peut-être divertissante pour certains, mais en aucun cas leur démarche n’affecte la qualité générale de notre moteur de recherche, dont l’impartialité reste, comme toujours, au centre de notre mission.

Contacts presse:
[email protected]

Nicolas S. est jusqu’au boutiste [HADOPI]

« Comment peut-on accepter que les règles qui s’imposent à toute la société ne s’imposent pas sur Internet ? En défendant le droit d’auteur, je ne défends pas seulement la création artistique, je défends aussi l’idée que je me fais d’une société de liberté où la liberté de chacun est fondée sur le respect du droit des autres, c’est aussi l’avenir de notre culture que je défends, c’est aussi l’avenir de la création. Voilà pourquoi j’irai jusqu’au bout »

Nicolas va donc égorger les membres du Conseil Constitutionnel.
Puis rouler en 4×4 sur des socialistes et autres formes d’opposition.
Et plastiquer le Parlement Européen.
Pour enfin se débarrasser des Européens.

Souhaitons-lui bonne chance dans sa croisade, son Jihad …. Les amis du Fouquet’s artistes lui en seront éternellement reconnaissant.

Pourquoi Hadopi est vouée à l’échec… et que le monde qui est arrive est passionnant

Ce film est super instructif… Et révèle qu’une fracture numérique peut se produire si l’on n’anticipe pas les choses. Tout est là ! Et les possibilités sont immenses. 

Et pendant ce temps là, la France crée des lignes Maginot… Rendez-vous dans cinq ans, quand on aura réalisé du temps perdu à se battre contre les moulins à vent plutôt que de repenser les modèles existants.

Bien sur cela aura fait du bien à l’Ego de notre Omnisuffisance de se dire que « sa » loi n’a pas été rejetée au parlement. Triste constat d’une vision étriquée…

 


Nicolas, écoute Carla [HADOPI]

Elle se trompe dans ses mots mais au fond elle a raison !