pub

La pause de midi de S&D : la tendancieuse pub oubliée de Perrier

Oui, je suis aussi un enfant de la télé et de la pub : je ne vous raconte pas le nombre de nuits des publivores que j’ai dévoré il y a quelques années…

Or s’il y a une marque reconnue pour ses spots très originaux et osés, c’est bien Perrier. Rappelez-vous « l’eau l’air la vie » avec un John McEnroe jouant seul sur un cours de tennis imaginaire, ou bien « Perrier c’est fou ».

Bref, que du bon. Vraiment ? Bien sur que non ! Dans la série, il y en a une qui a terriblement vieilli, et qui est un vrai témoignage des seventies : couleurs fanées, scénario indigent avec tous les clichés qui vont bien (ahhhh le clin d’eoil macho de fin de spot !), ambiance post-Emmanuelle avec une jeune fille-femme dont on se demande si elle est vraiment majeure à l’heure du tournage… Je ne pense pas qu’une telle pub passerait aujourd’hui, tellement elle serait taxée de drague pédophile.

Bref, LA pub de Perrier que personne ne passe dans les rétrospectives de la marque (vous pouvez chercher je ne l’avais jamais vu). Sauf la Pause de Stan&Dam 🙂

Parodies de pub iPhone (version non censurée !)

Ca nous fait rire. Et vous ?


Comment Citroën C3 Picasso parle aux nostalgiques trentenaires

Stan&Dam aiment beaucoup de choses : le high-tech, les geekeries, le design, hadopi, les gadgets, la bonne chaire, le marketing, le cinéma, les séries tv, la publicité, les medias sociaux, faire des vidéos… mais aussi les voitures. Et oui, comme quoi vous n’avez pas fini de nous découvrir 😉

Citroën lance son nouveau mini-monospace, moins rustique et le Berlingo et ciblé « jeune couple avec copains ou avec un enfant en bas-âge ». Bref, le couple bobo trentenaire nourrit aux premiers jeux vidéos, enfants de la télé, décomplexés, et désormais à la lisière de la génération des « digital natives » (mais ils sont encore du bon côté de la ligne, ouf tout n’est pas perdu).

Mais surtout, comment éviter le plantage magistral de la Renault Modus, qui se voulait super ludique et amusante, et qui a fini statutaire et triste à souhaits.

Top fastoche : on se fait une mini-série de films viraux (produits par Le Public Système), c’est tendance, c’est social, ils vont se les échanger sur facebook. Et pour encore mieux faire, on va aller pomper du côté de « Un gars, une fille » le tout avec Sören Prévost (le fils de) aux commandes. Franchement ? C’est sympa mais ça casse pas trois jantes à une C3 (spéciale dédicace à Evelyne Grandjean qui passe dans un des épisodes, laissez tomber ça ne vous dit rien mais moi ça me rappelle les Jeux de Vingt heures).

Non, le plus mieux de l’histoire, ce qui va cartonner un max dans les cours d’entreprises, c’est la PUB pour la C3 Picasso : ils ont ressucité les Ghostbusters, rien que ça !!! Alors bien sur, vous aurez noté que c’est la charmante demoiselle qui est à l’honneur avec ses yeux translucides et sa bouche entrouverte (la même que dans la pub de yaourt qu’elle a dû faire une semaine avant) : normal c’est « elle », d’après les études, qui aura le dernier mot dans « l’acte d’achat ».

Vous aurez aussi noté qu’ils n’ont pas osé mettre un gamin à l’arrière, c’est un pote avec les cheveux gris top fashion. En revanche, ça sonne vraiment bien et l’idée de réutiliser la C3 Picasso comme une boite pour capturer le méchant monstre fantôme, ça m’a procuré d’irrépressibles frissons de souvenirs. Oué moi aussi je veux jouer, et je veux aller chasser les fantômes comme quand je regardais le film gamin ! C’est juste bien pensé. Salaud de marketing nostalgie


BONUS : allez, pour le plaisir, la version originale de Ghostbusters 🙂


VIDEO – La pub blackberry qui aurait du être …

C’est contre Apple non ?

😉


Stéréotype ?

Moi j’ai eu la même réaction la première fois où je suis rentré chez Surcouf il y a 10 ans 😉


De la pertinence des pubs facebook et de leurs illustrations

Vous le savez peut-être, facebook utilise un système de publicités ciblées qui sont illustrées par des images. Souvent, sont associes à ces images certains de vos amis qui ont souscrit à un « club ». Je me pose quand même des questions sur l’iconographie qui accompagne ces publicités. N’ayant jamais publié d’annonce, je ne sais pas si toutes les images associées aux publicités sont choisies par l’annonceur, ou bien si, par défaut, facebook choisit lui-même dans une base d’images libre de droits.

Le problème est l’adéquation entre les images censées attirer le regard, et le texte. Deux exemples concrets et réels :

Castorama.pngQuel rapport entre Catorama qui fait gagner 1500€ et un vieillard grimaçant (mais fort sympathique au demeurant) ? Mais cela peut attirer le regard… et déservir la marque.

televiseur_en_panne.pngAdmettons que cela représente un présentateur de journal télé d’une banalité affligeante. Un poste de télé fumant aurait peut-être plus fait l’affaire.

Bien sur, d’autres publicités sont illustrées correctement. Mais cela ma fait quand même poser question sur la pertinence du mécanisme en place, et surtout la contre-performance possible quand il y a mauvaise corrélation entre texte et illustration…

France televisions : repose en pub

Ça m’a fait tout bizarre hier soir quand j’ai vu apparaitre les programmes de la soirée sur France 2 et France 3 à 20h35 au lieu de 20h50/55… Ca m’a rappelé quand j’étais minot et que je regardais la télé avant d’aller me coucher, puis ce glissement inexorable vers le gouffre de 21h pour cause de tunnels de publicités… Mais tout cela est bien fini ! Mais savez-vous comment les choses auraient pu réellement se passer ? Une fois n’est pas coutume, Stan&Dam osent le copier-coller intégral (oui mais on cite les auteurs donc saypassimal) d’un article de Libération.fr qu’il faut savourer dans son intégralité. Merci à Raphaël Garrigos et Isabelle Roberts pour leurs talents de prospectivistes !

More

Le retour de Whasssuupppp

Vous vous rappelez ? C’était il y a huit ans (je vous jure que quand j’ai lu cela je ne l’ai pas cru, j’ai cru que c’était hier !), pour la bière Budweiser (à consommer avec modération bien sur).


Huit ans plus tard, les mêmes acteurs reprennent du service pour le même réalisateur. Depuis, deux mandatures de George W. Bush sont passées… et voici le résultat (qui m’a fait beaucoup rire).


Ce qui est intéressant, c’est de voir la reprise des mécanismes viraux d’une pub qui a fait un carton, mais cette fois-ci pour une cause politique.  C’est l’agence 60-frames qui a fait cette nouvelle version, et qui roule (bien sur) pour Obama.

Pour en voir plus et notamment les parodies de ces pubs, c’est ici.