piratage

Deux écoles de pensée face au piratage [PIRATAGE]

Je m’explique.

D’un coté, vous avez un professeur associé à l’Ecole Supérieure des Géomètres et Topographes Serge Soudoplatoff.  Le professeur Soudoplatoff, dans une lettre ouverte à Nathalie Kosciusko-Morizet, explique (dans une utopie libertaire … non il faut l’avouer) que l’economie du net ne pourra pas etre fermée:

Madame le Ministre,

si c’est ainsi que vous commencez votre travail, je suis très inquiet. Cette phrase montre deux faits: premièrement, vous ne semblez pas comprendre ce qu’est la nouvelle économie portée par Internet, alors que vous êtes en charge de la prospective; et deuxièmement, vous ne semblez pas voir où sont les vrais problèmes du numérique.

l’économie de l’immatériel est une économie d’abondance, alors que l’économie matérielle est une économie de rareté. Lorsqu’on partage un bien matériel, il se divise. Lorsqu’on partage un bien immatériel, il se multiplie.

Internet porte les valeurs de l’économie de l’abondance. Or, tout le jeu actuel de l’industrie du contenu (musique comme film) est de nier ce fait, et de retourner le plus possible à une économie de rareté, par exemple avec les DRM (stupidité qui est actuellement en train d’être abandonnée…) ou bien en infligeant de lourdes amendes à des “pirates” qui ont mis à disposition du contenu.

Madame le Ministre, avez-vous lu l’excellente analyse de Roberto di Cosmo en 2006, qui montrait que le modèle économique nouveau de l’Internet apportait plus d’argent au créateur que le modèle ancien ? Avez-vous regardé des sites comme Sellaband, qui sont des modèles en peer to peer où des passionnés investissent dans des créateurs  pour leur permettre de lancer un CD ? Avez-vous lu cet article paru en 2002 dans le New York Times, écrit par Kevin Kelly, un des deux fondateurs de Wired magazine, qui montrait déjà le déplacement de la valeur dans l’industrie de la musique ?

Le monde évolue et devient un lieu d’échange en pair à pair. Aux modèles économiques verticaux classiques de l’industrie, Internet supporte la transformation vers un modèle horizontal, de place de marché. C’est là que se situe le rôle principal de l’État: faire en sorte que cette place de marché soit porteuse de nombreuses interactions. L’État se doit de fluidifier les échanges, votre administration se doit d’y contribuer, en apportant aux entreprises et aux citoyens la meilleure infrastructure au meilleur coût. Les services y viendront par eux-même.

Madame le Ministre, laissons-donc les vieux modèles économiques mourir de leur belle mort, et construisons tous le futur, un futur qui sera supporté par un réseau à très haut débit symétrique.

Personnellement, je ne suis pas d’accord sur l’entièreté de la lettre. Il convient de respecter le droit d’auteur. De rétribuer, ceux qui créent. MAIS dans ce nouveau modèle, il ne convient pas de « se faire tondre » par des intermédiaires qui vivent sur un catalogue sans faire leur métier de dénicheur et de promoteur de talent.

En tout cas, au vu de l’action de ce gouvernement (était-ce si différent avant ?), on constate que l’état protège clairement les intérêts d’une petite portion des français (les plus riches je crois ?) dans le plus parfait mépris des droits de tous les autres (« le défaut de protection de la ligne » et l’ouverture « d’un filtrage généralisé » du web est en ce sens édifiant).

Et puis le gouvernent est là pour nous pondre de beau projet:

Nous publions le pré appel d’offres qui va permettre à la riposte graduée de fonctionner en France. On notera la délicatesse de la démarche puisque le projet Création et Internet n’a toujours pas été voté. Ce document est de premier ordre car il permet de toucher d’un peu plus près ce que sera exactement le mécanisme de la riposte graduée. A ce titre, le schéma reproduit est tout à fait symptomatique de la lourdeur du mécanisme.

Le document qui a été officialisé dans les bulletins d’annonces ce 5 mars vise « la réalisation, l’hébergement et la maintenance d’un prototype du système d’information gérant le mécanisme de riposte graduée confié à la Commission de Protection des Droits de la hadopi ». Ce n’est pas encore la « vraie » riposte, mais la réalisation d’un premier prototype avec un appel d’offres préliminaire.

Les premiers mails partiront en juillet

Merci à PC inpact (Loi antipiratage : l’appel d’offres préliminaire d’une usine à gaz) pour avoir déniché cette perle (au fait on ne dit pas  « pour pallier aux attaques externes »). En plus, il y a un beau schéma.

Demo09_Damien.jpg

En tout cas, tout ce débat est bien nauséabond.

La phrase du week-end : qui a dit… [HADOPI]

Dans une démocratie, je considère qu’il est nécessaire que subsiste un espace de possibilité de fraude. Si l’on n’avait pas pu fabriquer de fausses cartes d’identité pendant la guerre, des dizaines de milliers d’hommes et de femmes auraient été arrêtés, déportés, sans doute morts“.

Réponse juste après cette courte pause.

More

Internet chinois en France, c’est fini [PIRATAGE]

Bon finalement, Christine Albanel a laissé tomber la liste blanche pour les hot-sport wifi.
Petite piqure de rappel:

– Pirater c’est mal et on peut le faire partout +  il existe des hots spots wifi ouvert + le wifi peut être vecteur de piratage = tous le hot spot wifi imposeront un liste blanche (tous les sites sont interdit sauf ceux autorisés dans la liste)

Juste un petit problème: qui va gérer la liste ?
Un DSI vous dira que, déjà à l’échelle d’une entreprise de taille moyenne, c’est ingérable. Alors à l’échelle de la France !

Enfin bon, Christine a laissé tomber avec l’argument qui tue
aller pirater depuis une borne dans un jardin, ce n’est pas terrible en termes de débits

Ce qui bien sur est une fois de plus complètement idiot !

Pour info, il est si facile de pirater une borne Wifi – Piratage – votez aux européennes !

PIRATAGE – le 4 mars approche (revue de site)

Et les papiers se multiplient sur la très rétrograde et liberticide « Hadopi » (je reste chaque jours un peu plus étonné de l’apathie de la population … la conjoncture sans doute).

A tout seigneur tout honneur: maitre Eolas s’attaque à l’interview de Frédéric Lefèbvre sur 20 minutes … S&D s’était essayé à l’exercice. Il faut l’avouer nous sommes beaucoup moins drôle.
A lire absolument parce que très très drôle (et à rapprocher de l’excellent livre Belle-Amie sur Rachida Dati et les actions de Frédéric Lefèbvre)

Un autre billet de PC inpact sur Le filtrage, cheval de Troie du projet de loi antipiratage:

  • L’Hadopi, c’est le marquage des œuvres,
  • Hadopi c’est le filtrage rampant, possible juridiquement à n’importe quel niveau du réseaux,
  • L’Hadopi c’est la labellisation des sites dans les hotspots WiFi, un internet blacklisté sur ces mêmes hotspots…
  • L’Hadopi, c’est aussi des mesures de surveillance des œuvres sur les réseaux avec contrôle à distance ou accès aux données personnelles encadré d’une simple procédure déclarative (et non plus d’autorisations)
  • L’Hadopi c’est l’absence de contraintes administratives sur les éditeurs de solution de sécurisation dans la fourniture du code source de leurs logiciels de surveillance ou de traçage.
  • L’Hadopi c’est enfin l’absence d’interopérabilité entre les outils de sécurisation
  • L’Hadopi, c’est l’assurance d’avoir des éditeurs qui vont pouvoir imposer dans les faits des solutions payantes aux abonnés pris de paniques par la peur de la suspension.

Et pendant ce temps là, la Nouvelle Zélande (après la Grande Bretagne qui ne veut pas en entendre parler et l’Allemagne qui la juge déplacée) retoque la riposte graduée pour vraisemblablement mieux l’abandonner (Numérama – La Nouvelle Zélande suspend la riposte graduée au dernier moment !)

Même les militants de l’UMP se disent choquer d’un tel projet de loi liberticide sur Numérama – Riposte graduée : les militants UMP protestent contre le projet de loi. Les commentaires de l’article sont particulièrement corsés …

Moi même militant de l’UMP (oui oui lynchez moi^^) j’ai exprimé mon mécontentement aux réunions du parti, à mon député et partout autour de moi.
Je regrette profondément que le gouvernement ne sache pas tenir le cap d’une vraie politique de droite, indépendante vis à vis des pressions industrielles, prônant une vraie concurrence effective (pensons à la téléphonie), protégeant la création (en trouvant par exemple un vrai moyen de rémunérer les artistes) et l’innovation (à laquelle le gouvernement entend faire profondément obstacle, en niant la neutralité d’Internet et en portant de sérieux coup de boutoir au monde du logiciel libre). Alors que l’UMP se voulait décomplexé et moderniste (au moins dans le domaine économique), il se meut peu à peu en un vieil animal réactionnaire, conservateur voir obscurantiste (sinon corrompu ?).

Mais la loi sera voté à n’en pas douter puisque le roi l’a décrété.

.. Et lucides

Un recours devant le Conseil Constitutionnel comme comme ce fut le cas pour la DADVSI, sera la porte de sortie.

Cela n’empêche pas Pascal Negre de continuer à radoter sur le même air son petit couplet sur le piratage. Attention, il y a pire que le piratage … la licence globale qui couterait pour lui très très cher (au moins 30 ou 40 € par mois soit un BluRay – soit dit en passant personne ne se demande pourquoi les BluRay ne se vendent pas ou mal – Numérama 82 % des Blu-Ray produits resteraient invendus – les commentaires sont là encore à la hauteur du débat.). Et Numérama ( Pascal Nègre : la licence globale coûterait 30 ou 40 euros par mois) de démontrer l’absence de bien fondé des propos … SIC

Voila, c’est tout pour aujourd’hui …. jusqu’à demain !

Piratage – Liberté quand tu nous tiens

J’ai découvert sur Dailymotion un excellent reportage

French Connection

Un must à regarder d’urgence


Piratage – Lefebvre encore plus fort

Vu sur 20 minutes:

Le petit Lefebvre se sent pousser des ailes grâce à Luc Besson. Que dire ?
C’est Stan qui s’y colle et vous propose ses petits commentaires après chaque envolé de Fred.

« les sites de vidéos en streaming se développent sur le Net, faisant fi des droits d’auteur »
… des noms des noms. Perso, je n’en connais pratiquement aucun et ne m’intéressait pas a Beemotion. C’est peut être parce que c’est confidentiel ?

« certains sites, comme beeMotion, sont des dealers. »
…et Beemotion dealait des films et des séries. Ergo, les films et séries sont des drogues. Il faut les interdire ! Aie ….

More

Piratage – encore et toujours … maintenant c’est LEFEBVRE

Décidément aujourd’hui, c’est un torrent (humour inside) d’actualité sur la question.

Après Besson, après Sarkozy, après Albanel et j’en oublie … Fréderic Lefebvre (monsieur « ‘euuuuuuh » qui ne sait même pas ce qu’est le Web 2.0) revient avec son petit pinceau pour mettre une couche de plus.

Donc maintenant, c’est le streaming qui ne lui plait pas au Monsieur. Et comme c’est un grand garçon … il fait quoi ? Il écrit à l’Hotel de Lassay à son ami le président de l’Assemblée Nationale.

More

Hadopi ne servira à rien, sauf à restreindre les libertés publiques

Chez Stan&Dam, on n’aime pas Hadopi, et plus exactement la loi « Création et Internet ». C’est une guérilla sans merci que se livre désormais monde de l’internet farouchement opposé à cette loi inique, et les représentants bien installés des lobbies musicaux, cinématographiques, presse et j’en passe.

Problème : les médias « traditionnels », qui touchent encore une très grande majorité de français (et notamment ceux qui n’y comprennent pas grand chose), crient aussi à l’extinction de la création, au chômage massif pour des milliers de personnes, à l’effondrement de l’économie des médias, à la perte de la valeur percue des oeuvres culturelles. Moralité, l’impact est grand, notamment quand un Luc Besson prend la parole pour raconter des inepsies au kilomètre.

More