photographie

Test : moncoursphoto.fr, ou comment maitriser ses reflex(es)

Samedi 10 décembre, bravant le froid à l’invitation de l’agence You to You, j’allais armé de mon Canon 450D arpenter les allées des jardins du Palais Royal pour tester l’un des stages de photographie que l’on trouve sur Paris, moncoursphoto.fr.

Pourquoi aller tester un cours photo ? Plusieurs raisons à cela :

– apprendre à bien jouer avec mon reflex (je suis bien moins bon que Stan techniquement, et  j’avais envie de pousser mes connaissances)

– comparer avec un autre cours photo que je m’étais offert personnellement et qui m’avait assez déçu (voir plus bas)

– me faire une idée pour un éventuel cadeau de Noël de ce qui est proposé

– voir à quoi ressemble un journaliste de TF1 venus filmer un sujet sur les blogueurs

A vrai dire, j’étais pas chaud

J’ai déjà eu affaire avec ce type de cours, et j’ai été déçu. J’avais eu l’occasion de tester Enseigne moi la photo via un cours de photo de nuit que je m’étais offert.

Sur le papier, un cours de qualité à 195€ avec un photographe italien « de renommée internationale » avec la description suivante : Après une leçon de théorie dans nos ateliers situés sur les Champs Elysées, partez arpenter les quartiers parisiens à la recherche de clichés surréalistes. Cette soirée artistique se poursuivra dans nos locaux pour une séance de débriefing en compagnie de Mirco Braccini, photographe internationale pour LVMH, ayant publié ses photos dans les plus grands magazines de mode (Vogue, GQ, Cosmopolitan…). Vous pourrez alors analyser vos photos et partager vos impressions, dans une ambiance conviviale.

Dans les faits, un briefing expédié en 30 minutes avec le « maitre », puis nous fûmes lachés dans la nature à prendre des photos de nuit comme l’on pouvait (la personne qui nous accompagnait nous donnait quelques conseils mais rien de plus). Finalement, la session de debriefing du lendemain, faites par un photographe très sympa et pédagogique, nous permis de mieux maitriser… Photoshop.

A ce prix (attention, cet établissement se donne des airs « luxueux » mais pratique très fréquemment des discounts sur Groupon ou avec des CE) on pouvait s’attendre à mieux d’un photographe mondialement connu avec ses bureaux près des Champs-Elysées…

Finalement, j’y suis allé

Après tout, être invité pour tester un autre prestataire photo, pourquoi pas, cela pourrait me permettre de comparer. Et là, tout change : Valentina (décidément que d’italiens dans la photo à Paris :-)) est attentive, très pédagogue et surtout très pointue. On sent la passionnée derrière ses explications. Tout question donne lieu à une réponse claire et précise, assortie d’astuces.

Le brief dure un bon moment, bien 45 minutes, puis départ dans les jardins du Palais Royal. Objectif : travailler la profondeur de champ (le « flou » du second plan) et apprivoiser le couple diaphragme / vitesse selon les sujets et conditions de prises de photo.

IMG_5054_small.JPG

Les exercices ne sont pas trop longs, et surtout Valentina et Alexandra (la créatrice de la société) sont là pour nous donner de bons conseils. On bouge très vite dans Paris, direction une des galleries qui se cachent dans les Capitale pour travailler la composition et surtout la maitrise du flash dans des endroits aux lumières contrastées, sans flouté.

IMG_5104_small.JPG

 Enfin, derrière étape de l’après-midi, un exercice de maitrise de la vitesse sur véhicules en mouvement, avec pour objectif la maitrise de la technique permettant de figer un objet en mouvement (ici, une superbe Alfa d’époque) tout en donnant un effet « filé » au reste de la scène. Puis direction la séance de debrief dans l’atelier très convivial d’Alexandra (ici les chocolats et le cappucino remplacent les luxueuses hauteurs sous plafond).

IMG_5124_small.JPG

Verdict : une ambiance conviviale et très pro

Même si ce cours était assez exceptionnel dans les thèmes abordés (on a vraiment eu un cours sur mesure de la part de Valentina) et son occasion (mettre en lumière les rapports marques et blogueurs pour un reportage de TF1), j’ai ressenti une sincérité, de la passion, de la proximité et du professionnalisme de la part de l’équipe de Mon cours de photo.

Clairement, j’ai plus appris en 4 heures qu’en lisant des livres (ce que j’avais fait) et en pratiquant maladroitement en tâtonnant. Alors, certes, je n’ai jamais pratiqué les fameuses Lenses parties dont une grande partie de mes amis blogueurs photographes sont issus et dont j’ai entendu le plus grand bien.

Mais pour une idée cadeau (pour soi ou quelqu’un d’autre) accessible (les prix commencent à 79€ pour un cours et 66€ en « pack ») je recommande chaudement cet établissement.

Je n’ai bien sur que la vision partielle de cette expérience, si vous en avez d’autres à recommander n’hésitez pas dans les commentaires ou via twitter ou Facebook !

PS : si vous voyez un type qui me ressemble mardi ou mercredi soir au 20h de TF1 parler des marques et des blogueurs, c’est normal…

EDIT de STAN:

J’étais aussi présent à ce cours de Photo. Je confirme bien ce qu’écrit Damien. On sent une vraie passion de la photo de la part de l’équipe. Valentina a été très patiente (et sympathique) avec nous et a su s’adapter à un niveau plus ou moins disparate (pour vous la faire courte je suis assez bon en théorie et pratique photo mais je trouve mes photos …moches – je n’ai pas d’œil comme ils disent).
J’avais moi aussi pris des cours de photo il y a 2 ans (merci @caroline pour le cadeau) avec jeveuxetrephotographe.com. Je dois avouer que les cours n’étaient pas si mal. Moncoursphoto.fr était plus convivial parce que nous étions moins nombreux et « choyés ».
Une très bonne expérience ou j’ai pu encore apprendre plein de chose (particulièrement sur le flash; merci Valentina). Perso, je recommanderais moncoursphoto.fr à mes amis débutants et de niveau moyen.

MULTIMEDIA – Leica …fait feu de tout bois

La fameuse (si ce n’est mythique) marque LEICA annonce aujourd’hui une nouvelle version numérique du classic M8.
Le design reste ultra-classique (si ce n’est un peu « vintage ») mais l’intérieur de l’appareil est lui plus que moderne: 10.3 Megapixe, ultra low vibration, une obturation de 1/4000 de sec, un mode automatique (pour les gens comme moi) et pour la première fois une glace saphire sur le LCD. L’appareil fonctionne avec les optiques de la série M et accepte les cartes SDHC jusqu’à 32GB.

L’appareil devrait être disponible en octobre pour un prix encore inconnus.

Leica sort aussi un 50mm f/1:0.95 pour la bagatelle de 8000 €. Pour info, ce type d’optique est si puissante qu’elle permet de littéralement voir dans le noir (et aurait servi à filmer certaines scene de Barry Lindon – le film de Kubrick – dans le noir).