nanars

[La Pause de midi] C’est l’heure d’être fouettée !

Une apologie du sado-masochisme version sixties avec clip délirant à la clé, la Pause vous gâte aujourd’hui !

Que dire si ce n’est : merci Fred.


[La Pause de midi] Patrick Duffy et Mireille Mathieu sont plus forts ensemble

La preuve, observez le regard énamourré qu’il lui jette du haut de ses 2m30. A ce propos, ou bien Mireille est petite, ou bien Patrick est monté sur tabouret pour lui faire une farce. Ou bien il y avait une marche. Bref.

Notez la justesse de ton de Patrick. Et son attitude de gentleman genre « mais qu’est ce que je fous dans cette galère, qu’est-ce qu’il faut pas faire pour gagner des ronds et surfer sur la notoriété de Dallas en France. En plus elle a une drôle de coiffure la dame ».

Si vos oreilles commencent à saigner, consultez votre médecin.


La pause de midi de S&D : I wanna be your lover

Les Daft Punk n’ont rien inventé. C’est la Bionda qui a tout fait.

Attention, c’est hypnotique. Et total kitsch.

J’aaaiiiiiiime 🙂


La pause de midi de S&D : le super kick de la mort qui tue

En cette fin de semaine, il y a des moments qui méritent le silence et le respect.

Surtout quand c’est Chuck qui passe à l’action et laisse d’exprimer ses pieds.

Repensez-y ce week-end.


La pause de midi de S&D : Hercule dompte New-York

Fred a encore frappé, même en vacances, c’est vous dire l’attention qu’il nous porte.

Par un twist scénaristique spatio-temporel dont seuls les américains ont le secret, Hercules (avec un S en anglais) se retrouve à New-York, en train de faire une ballade dating romantique comme les américain en rêvent en plein Central Park.

Mais c’est sans compter sur les aléas d’un scénariste déconneur incident imprévu qui va donner du fil à retordre à notre héros.

Je ne m’en suis pas remis.

Admirez la Scream Queen au passage, du grand art.


La pause de midi de S&D : Georges Abitbol a la classe

Oui, elle vous a manqué, donc elle revient en grande forme : la pauuuuuuse de midi de Stan&Dam !!!!

[APPLAUSE]

Aujourd’hui, une suggestion d’une de nos fidèles lectrices dénommée Fanny the beast of Rebi : elle nous donne à connaitre Georges Abitbol, l’homme le plus classe du monde. Un Grand Détournement à lui tout seul. Bref, la classe incarnée. A noter que c’est la seule et unique confrontation entre Georges Abitbol et José, et, accessoirement, l’une des meilleures scènes du film.

Un très grand moment de cinéma que ce Grand Détournement, redoublage (avec des doubleurs connus en plus !) d’extraits de films divers et variés, un nanars film en or massif, bref on vous gâte.

Demain, Bernard Menez pour compenser ce trop plein de bonheur.


La pause de midi de S&D : quand la technologie crée l’amour

C’est pas moi qui le dit mais cette vidéo. Je vous met au défi de trouver le produit dont on parle. Quand je pense que c’est quelqu’un de très sérieux qui m’a twitté cette superbe pause de midi…je reconnais bien là son goût pour l’information sans concession.

Sinon, tout se passe ici.


La pause de midi de S&D : mais où est passée ma chemise grise ?

Fred m’a exumé un souvenir qui fleure bon les années 70 et les Jeux de 20 heures… Les américains nous ont envoyé Olivia Newton-John et John Travolta, la France a répliqué avec Sim et Patrick Toplaoff. On fait ce qu’on peut avec ce qu’on a.