n97

Les 7 erreurs de Nokia avec le N97 (qui font que je ne l’aime pas)

Oui, je fais mon difficile, et alors ? J’ai eu l’occasion, grace à Franck Lassagne, de jouer avec un exemplaire de la nouvelle beauté de chez Nokia. Stan&Dam vous en avaient d’ailleurs parlé précédemment ici et avec moultes vidéos.

Pour vous rafraichir la mémoire, une démo du produit qui est fidèle à ce dont on peut en attendre :

[youtube AD-elt8MN3I]

Alors, pourquoi je ne l’aime pas ce N97 ? Pour plein de raisons :

– Il ne révolutionne rien. Il arrive trop tard (Nokia l’avait montré en prototype à la sortie de l’iPhone V1) et se place dans la ligne des HTC à clavier coulissant. Strictement rien de nouveau d’un point de vue design ou prise en main. Tout au plus une sorte de pad à gauche du clavier… mouais.
– Il est épais. Certes il a un clavier dans le soubassement, il est bien fini, mais l’intégration manque de finesse. Pour moi, le Palm Pré a un clavier beaucoup mieux intégré.
– L’IHM (interface homme machine) est dépassée. Nokia se targue d’avoir des widgets en home page de son nouveau téléphone, tout comme les Samsung, les LG et certains Sony-Ericsson finalement : c’est pratique d’avoir des raccourcis ou des flux live en page d’accueil, mais c’est du déjà vu. La cinématique des intéractions de l’interface est moins innovante en termes d’enchainements de fenêtres et d’applications, à la différence par exemple : du système de « cartes » applicatives du Palm Pré, de la fenêtre de notifications « rideau  déroulant » du G1, ou de transition visuelle entre les applications et le springboard de l’iPhone. De plus, le S60 est un excellent OS mais bon sang quand est ce que Nokia va se lâcher sur le design de son IHM ? Ca reste sage et propre, très Nokia… et au final ça ne surprend pas.
– La navigation n’est pas multitouch. L’écran est « resistive », et il n’y a pas possibilité de zoomer sur des pages autrement qu’avec… un menu contextuel et un bouton +. C’est une blague ?? Quiconque qui a déjà naviqué en multitouch (sur iPhone, Palm Pré ou autre) sait à quel point c’est naturel et pratique.
– La hiérarchisation des données « à la Nokia » a vieilli. Nokia, désirant faire en sorte que ses utilisateurs ne soient pas déroutés d’un mobile à un autre, garde une structuration des données identique d’un mobile à un autre, et ce depuis les premiers modèles noir et blanc. Je vous souhaite donc bien du plaisir pour trouver facilement comment changer le fond d’écran ou bien modifier les raccourcis de l’écran d’accueil. Car si cette « complexité » peut-être la conséquence d’une navigation par des touches (type joystick), elle doit être totalement bannie pour un appareil tactile avec une réduction drastique du nombre de niveaux de navigation.
– L’écran n’est pas sensible. L’appareil que j’ai eu entre les mains (certes, c’était un modèle dont le firmware n’était pas stabilisé, donc que cela a peut-être évolué) n’avait pas un écran réactif, il fallait appuyer et non effleurer, il y avait des latences, le déplacement des widgets n’était pas facile…
– Il en fait trop. A l’heure de l’iPhone ou du Palm Pré qui font dans le simple et l’efficace, Nokia en rajoute toujours dans les megapixels de l’optique photo, le port de carte mémoire, la radio FM… La question n’est pas de savoir si c’est bien, mais de trouver le bon compromis entre taille / fonctionnalités / usages.  Aujourd’hui, on fait dans l’innovation utile, plus dans l’esbrouffe.

Alors, bien sur, vous allez me dire que l’écran fait 640×480, qu’il y a un connecteur normalisé mini USB, une optique Carl Zeiss avec flash LED et zoom, une caméra visio, tout ça tout ça… C’est vrai.

En fait, je suis déçu de Nokia et son incapacité à se remettre en selle face à la vague symbolisée par l’iPhone et consorts. J’ai adoré mon N95. Mon 6680 et N70 m’ont rendu plein de services. J’ai fait ma première visio « confortable » avec mon N90 et son articulation « transformers ».

Mais depuis, plus rien ne me surprend venant de la marque finlandaise. Pourquoi ai-je cette sensation de non-renouvellement ? De non capacité à arriver à innover à nouveau ?

Alors, si Nokia me lit, je ne demande qu’une chose : qu’ils me fassent changer d’avis ! Je suis prêt à refaire un essai de leur N97 si jamais, depuis le test que j’ai fait il y a quelque semaines, le produit a évolué et s’est bonifié.

Sinon, passez votre tour et attendez leur prochain mobile.

Première démo du Nokia N97 (video)

C’est Borey qui s’y colle (merci ! 🙂 ) et qui a pu obtenir une démo du Nokia N97 qui va bientôt sortir. Enfin ! On a failli attendre… Nokia a plastronné juste après la sortie de l’iPhone avec une « vidéo concept » pour annoncer que bien sur ils avaient prévus le coup et qu’ils allaient répliquer. Tout était sous contrôle !

Vu le temps qu’il leur a fallu pour sortir le N97, la sensation donné est qu’ils étaient bien en train de travailler sur un smartphone tactile, mais qu’ils ont été pris de court par Apple et son iPhone.

Borey nous donne un très bon feedback sur cet appareil. Autant je suis tout à fait d’accord avec lui sur l’inadéquation notoire de Windows Mobile au tactile (TOUS les smartphones rajoutant une surcouche graphique comme les HTC sont atroces à utiliser, lents et plantogènes), autant j’ai des doutes sur la praticité du N97.

L’IHM est élégante et sombre, Symbian est un excellent système d’exploitation, mais trois choses me gènent :

– A la vue des premières images, l’IHM me semble loin d’être aussi fluide que ses concurrents (iPhone, G1, Palm Pré). Mais peut-être est-ce encore une version à débugger… De plus, le design des écrans ne me parait pas assez épurée pour être agréable à l’oeil et efficace pour une manipulation au doigt.

– La cinématique des intéractions de l’interface me parait moins innovante en termes d’enchainements de fenêtres et d’applications, à la différence par exemple : du système de « cartes » applicatives du Palm Pré, de la fenêtre de notifications « rideau  déroulant »  du G1, ou de transition visuelle entre les applications et le springboard de l’iPhone.

– Enfin, et c’est un « a priori » personnel d’un utilisateur de N95, je trouve que la structuration des menus est loin d’être facile d’accès. Si la logique de classement des options de Nokia est conservée sur ce N97, je vous souhaite bien du plaisir pour trouver facilement comment changer le fond d’écran ou bien modifier les raccourcis de l’écran d’accueil. Or, si cette « complexité » peut-être la conséquence d’une navigation par des touches (type joystick), elle doit être totalement bannie pour un appareil tactile avec une réduction drastique du nombre de niveaux de navigation.

A vous bien sur de vous faire votre avis à la vue de cette vidéo.

Mais chez Stan&Dam, nous savons revenir sur notre avis si Nokia nous convainct du contraire en nous permettant de faire notre propre test du N97 🙂

[vimeo 3026812]

EDIT : honte sur moi !!! J’avais raté la vidéo de Franck Lassagne de Giiks 🙂 Je la met en ligne ici même pour que vous puissiez vous faire une idée complète du jouet. De mon côté, je confirme mes remarques et ressentis. La navigation web me parait agréable, mais à part cela je n’ai pas la sensation de fluidité, de simplicité et d’innovation que les autres système peuvent apporter. A suivre…

NOKIA – Smartphone N97

Vu sur iPhon.fr, deux belles vidéo du nokia N97

Ca donne grave envie (je comprends mieux le post de Franck sur Twitter, il y a quelques jours …)

[youtube 2O2Li74EYew&color1=0xb1b1b1&color2=0xcfcfcf&hl=en&feature=player_embedded&fs=1]

Ce mobile propose :

  • un écran 3,5 pouces d’une résolution de 640×360 pixels
  • 32 Go de mémoire
  • APN de 5 megapixels
  • 3G, WiFi, GPS

Une autre petite vidéo d’utilisation

[youtube AD-elt8MN3I&color1=0xb1b1b1&color2=0xcfcfcf&hl=en&feature=player_embedded&fs=1]

Et pour finir …….. JE LE VEUX !!!!

Si tu es blondes, à forte poitrine … oups pardon!

Si tu es finlandaise, que tu t’appelles Nokia…. appelle moi vite !