iphone 3G

La lenteur de l’iPhone 3G sous iOS 4

Ca donne de bonne vidéo qui pour je ne sais quelle raison me fait penser à la pub du Palm Pre

La fausse pub iPhone 3G


La pub Palm Pre


Lire du Flash sur iPhone, c’est désormais possible

flash-iphone_1.png

Mais si, c’est possible ! Bon, pour cela il vous faudra « jailbreaker » votre zoli iPhone… mais ensuite, c’est lecture à volonté des videos Flash DANS Safari, même si ce n’est pas du Youtube ou du Dailymotion. Et ce que vous soyez en firmware 1 ou 2.

La solution s’appelle iMobile Cinema et se présente comme un plugin pour Safari iPhone. Elle existe depuis quelques mois mais la bêta pour le firmware 2 vient d’être lancée, et cela change tout : certes les temps de chargement (buffering) sont un peu long mais il est désormais possible de lire de très nombreuses vidéos Flash en streaming en toute simplicité, dans un site, un blog… Chez StanDam, on l’a testé : pour le moment Stan rencontre certains soucis ça ne marche pas à tous les coups), mais c’est vraiment prometteur.

Pour l’installer il suffit d’aller sur le site officiel de iMobileCinema qui explique tout.

Pour le voir en action, rien ne vaut une petit vidéo :


[MàJ] L’iPhone chez Bouygues et SFR, c’est (officiellement) fait

BREAKING NEWS !!!

Le conseil de la Concurrence a suspendu à titre conservatoire l’exclusivité qui lie l’opérateur Orange à Apple, concernant la commercialisation de l’iPhone en France (source le Figaro).

Qui l’aurait cru ? L’iPhone est en passe d’être vendu par SFR et Bouygues. Voici un beau cadeau pour ces opérateurs à quelques jours de Noël, rendu possible par le conseil de la concurrence qui a cassé l’exclusivité d’Orange suite à une plainte de Bouygues. Un énorme coup dur alors que les ventes se font majoritairement en cette fin d’année.

Il était déjà possible de faire fonctionner le combiné sur d’autres réseaux, mais au prix d’une solution de « jailbreak » et de desimlockage non officielle (et potentiellement bloquée à chaque mise à jour). SFR et Bouygues proposait déjà à ses clients d’utiliser le téléphone d’Apple sur leurs réseaux, moyennant le remboursement de 460€ sur l’achat d’un iPhone au prix fort et désimlocké dans le réseau Orange.

Désormais, seul le prix de vente de l’iPhone par Apple aux autres opérateurs pourrait être de nature à bloquer sa diffusion hors des canaux actuels.

Le conseil de la concurrence précise qu’il s’agit de «mesures conservatoires» c’est-à-dire immédiatement applicables, en raison de la période de Noël. La décision sur le fond devrait être rendue l’année prochaine. Bien sur elle ne porte que sur la France, et Orange fera certainement appel, mais pourrait-elle faire jurisprudence au niveau européen (et de fait entamer les partenariats industriels négociés entre opérateurs et Apple)?

Dans l’histoire c’est Orange qui se retrouve le vrai perdant, car outre les investissements consentis pour implémenter des fonctions propres à l’iPhone (la messagerie visuelle, ou adaptation d’une partie de son portail Orange World), c’est en tant que distributeur d’un appareil sur lequel elle n’a aucun contrôle (par exemple, la musique téléchargée est celle trouvée sur iTunes et non pas sur le portail musique de l’opérateur) que l’opérateur perdrait la main.

De fait, même si l’opérateur bénéficie d’une exclusivité de cinq ans (Apple pouvant y mettre fin au bout de trois ans), « l’empreinte » de ce téléphone est tellement forte qu’il peut se passer d’une exclusivité opérateur, et la Pomme ne pourra qu’y gagner. Pour mémoire, après un an d’exploitation, il s’est vendu officiellement à date plus de 150 000 iPhones de première génération et plus de 450 000 iPhones 3G en France.

PS : comme je travaille chez cet opérateur, je précise que mon propos est ici tout à fait libre et ne fait que commenter une décision de justice sans aucun parti-pris.

PPS : la réaction d’Orange ne s’est pas faite attendre, par un communiqué dont je vous livre un extrait : « Orange prend acte de la décision du Conseil de la Concurrence et fera appel de celle-ci devant la Cour d’Appel de ParisLa décision du Conseil de la Concurrence remet en cause les efforts consentis par Orange pour développer les usages haut débit mobile en France. Il est d’ailleurs paradoxal que l’opérateur ayant le plus de retard dans le déploiement de son réseau 3G soit à l’initiative de cette plainte. On notera également qu’il lui a fallu attendre plus d’une année après le lancement de l’iPhone pour demander ces mesures conservatoires supposées urgentes et qui interviennent en pleine période commerciale de fin d’année. Orange note que le plaignant, au lieu de livrer réellement une concurrence par les mérites, a de façon systématique recours aux autorités administratives indépendantes, pour conforter des situations privilégiées ou freiner des innovations marketing et commerciales de ses concurrents. »

Apple Expo, c’est fini !

C’est la dernière ! Apple s’étant officiellement désolidarisée de l’édition 2008, c’est donc la première Apple Expo sans stand officiel Apple (plutôt cocasse…), et certainement la dernière.

Sauf si Reed Midem organisation arrive à réunir assez d’exposants et de sponsors « premium » : dans ce cas on pourrait voir apparaître une nouvelle génération d’Apple Expo, renouant avec les origines et plus proches des « mac adddict », la main de Cupertino n’étant plus présente pour tout régenter comme ils aiment tant le faire. Car l’Apple expo, ce sont de grandes marques (Microsoft, Sony, Adobe), mais aussi plein de PME, d’importateurs d’accessoires, sans oublier tous les fanzines web tels que Mac4ever, MacGé, MacPlus ou Macbidouille (pour ne citer qu’eux).

Cette année, l’Apple Expo remix 08 fait la part belle à la création numérique, raison de plus pour aller y faire un tour. C’est du 17 au 20 septembre 2008 à Paris-Expo Porte de versailles hall 5. Entrée gratuite, il suffit juste de vous inscrire pour recevoir votre badge électronique.

Quand je pense que j’ai assisté à la dernière Keynote de Steve Jobs à Paris à l’Apple Expo, je l’ai vu, il était à 2 mètres de moi…. aaaarrrrrggghh 🙂

 

Google Android peut-il faire mieux que l’App Store de l’iPhone?

Bonne question… Un début de réponse ici.

Le point qui semble facher les développeurs : le fait que Google est soudainement rendu sa plateforme moins ouverte en imposant GTalk, et donc l’identification Google à l’occasion…

[MàJ] iPhone : comment s’y retrouver dans les forfaits et lieux de vente

17 juillet : l’iPhone arrive en France avec du retard, mais il est là… Vous avez envie de vous l’offrir ? Soit. Mais il va falloir vous y retrouver dans les offres, sans oublier où aller l’acheter.

Lieux de vente

Il n’y avait jusqu’à présent que le réseau France Télécom qui pouvait vendre l’iPhone. La V2 élargit ce réseau aux distributeurs Orange suivants :

Pour les revendeurs Apple Premium Reseller, la vente sera aussi possible mais pas immédiatement (encore une manière pour Apple de se mettre à dos son réseau de distribution…).

Abonnements et tarifs

Pour faire « simple », vous avez le choix entre le forfait iPhone et les autres forfaits de Orange : Origami, Mobicarte, forfaits Click (sur le web uniquement), Ten by Orange et fnac mobile si vous prenez votre forfait à la Fnac (qui passe sur le réseau Orange, comme le monde est bien fait lol).

Attention, hors des forfaits iPhone vous n’avez pas accès :

  • au Visual Voice Mail (qui permet d’écouter son répondeur en le pilotant depuis l’interface tactile)
  • aux bornes Wifi Orange (paiement à l’acte requis)
  • au push mail (ce dernier point reste à vérifier techniquement).

En revanche, vous pouvez associer toutes les options Orange que vous voulez aux forfaits autres que dédié iPhone. Par exemple, il est désormais possible d’accéder au bouquet de chaines de télé Orange World via une option dédiée (incluse dans le forfait Origami Star, voir plus bas).

Quel forfait choisir ?

Vous trouverez ici un comparatif très détaillé de ces offres iPhone et Origami.

Ce qu’il faut en retenir :

  • le forfait iPhone est très bien dimensionné pour ses « points forts » : du net illimité (à 500 Mo…) en 3G et Wifi Orange inclus, des volumes horaires « soir & week-end » (SFR ! Souvenirs, souvenirs), juste ce qu’il faut de SMS, le push mail et le Visual Voice Mail.
  • les forfaits Origami sont moins chers, mais présentent des usages différents : « Star » est plus grand public (de la voix et des SMS illimités le soir et le week-end mais aussi la télé avec le bouquet de chaines Orange World), « First » et « Jet » sont plus pros (de l’illimité vers Orange et fixe en journée et des prix sur les appels vers l’Amérique du Nord, mais pas de SMS). Dans tous les cas, l’usage du mail est restreint (10 Mo par mois, puis 9 centimes le kilo-octet), pas de Visual Voice Mail (mais réception des messages vocaux via son mail Orange possible), ni de Wifi inclus.
  • les forfaits Ten et Fnac sont intéressants si vous ne voulez que de la voix et du data illimités, sans SMS ni Wifi et fonctions avancées.

Enfin, en fonction du forfait choisi, l’iPhone ne vaudra pas le même prix (voir ci-dessous).

Bon courage ! 🙂

PS : vous trouverez une analyse complémentaire à la nôtre ici.

PORN GEEK – L’iPhone entièrement nu

Ca fait des choses… (cliquez sur l’image pour voir tous les détails indiscrets du « précieux »).

WORDING – Le marketing superlatif

Littéraire contrarié, j’adore les belles formules et les superlatifs… mais je trouve qu’en anglais ça passe mieux qu’en français (« amazing, wondeful, incredible »). A ce petit jeu, Apple est « number one forever » (« le premier de tous à jamais » en français), jugez plutôt :

Plus de 500 applications natives seront disponibles sur l’App Store d’iPhone dès la mise en vente de l’iPhone(TM) 3G d’Apple qui débutera le 11 juillet en Europe. L’iPhone d’Apple constitue une plate-forme mobile sans précédent pour les développeurs, qui ont déjà créé une incroyable variété d’applications novatrices : jeux d’action impressionnants, applications médicales sophistiquées et robustes outils de productivité pour les entreprises. Ces applications seront disponibles sur le nouvel App Store révolutionnaire d’Apple, qui permettra aux clients de les télécharger sans fil directement sur leur iPhone et de commencer à les utiliser immédiatement. Plus de 125 de ces applications sont proposées gratuitement aux clients iPhone.

Rhhaaaaa… Le discours gargarisant par excellence, plein de mots valorisants et rassurants, flatteurs et qui piquent les yeux… Vous en avez plein la bouche, n’est ce pas ?

J’appelle cela le « marketing (des) superlatif(s) » [(r) Dam 🙂 ], le genre de discours qu’un commercial peut vous faire pour vous gonfler à bloc sur son produit. Un mélange habile d’adjectifs innovants (« une plate-forme mobile sans précédent « ), de réassurance inutile (« applications natives »), de flatterie pour ceux qui ont fait le « bon » choix (« robustes outils de productivité »), sans oublier la touche finale : c’est-maintenant-ou-jamais-qu’est-ce-que-tu-attends-bon-sang (« commencer à les utiliser immédiatement »).

Ce qui est troublant, c’est que la dialectique d’Apple est en adéquation osmotique 😉 parfaite avec l’être qui incarne la marque : Steve Jobs. Une cohérence parfaite entre l’incarnation, l’incarné et la représentation (regardez une video tutoriel, comparez vous verrez). Du grand art, peu de marques peuvent revendiquer une telle cohérence globale (Virgin, Nespresso, Google, Ikea en font partie; Disney et Microsoft dans une moindre mesure).

Ce qui pose bien sur LA question : ces marques et leur esprit-karma peuvent-elles survivre à leurs créateurs ? C’est un autre sujet…