iOS 7

Les premières images de iOS 7

La WWDC (conférence développeurs) 2013 d’Apple est lancée, avec l’arrivée tant attendue d’un iOS rajeuni, iOS 7.


Au menu de cette nouvelle mouture passée entre les mains expertes du designer en chef Jony Ive, et disponible pour le grand public cet automne :

– des icônes « modernes » et des interfaces simplifiées  (plus de faux papier/faux cuir aka skeumorphism)
– un écran d’accueil dynamique qui bouge avec un effet parrallaxe pour donner une superbe sensation de profondeur
– un multitâches revu avec enfin des aperçus des apps/pages ouvertes (et pas que l’icône)
– des menus avec un léger effet de transparence, dont un raccourci vers les commandes les plus utilisées très fortement inspiré d’Android et de tweaks Cydia
– un multitâche flexible avec des apps qui se mettent à jour automatiquement en arrière plan si elles sont considérées comme régulièrement utilisées.

Le travail de design sur l’interface est magnifique, rappelle Windows Phone 8 et Web OS avec une « Ive touch » qui donne envie de regarder l’objet et de jouer avec. Une réussite.

Mais c’est surtout une vraie rupture avec l’ère Jobs qui ne jurait que par « l’imitation du réel » avec des textures pas toujours du meilleur goût. J’aimais bien pourtant le faux cuir de l’agenda sur iPad, cependant le « Game center » faisait très mal aux yeux.

Une ère nouvelle débute, réellement « post Jobs »

iPhone, iPad : si iOS 7 pouvait ressembler à cela…

Sorti en 2007, l’iPhone et son interface multitouch ont modifié durablement les téléphones, de l’interface au form factor. Et l’interface sous forme d’icônes d’applications était novatrice (bien qu’inspirée de Palm OS).

Mais le temps passe… et tout vieillit. Même si je trouve l’interface d’Android toujours aussi bordélique, elle a introduit la notion de widget, évitant d’ouvrir un application à chaque fois. Microsoft et ses dalles dynamiques apporte une vision très novatrice du traitement des flux d’informations. Et le BB10 inaugure des gestes inédits qui rénovent les interactions tactiles.

Comment ré-inventer iOS ? L’arrivée de Johnny Ive aux commandes du design de OS X et d’iOS peut-être perçu comme une bonne nouvelle, à minima comme la volonté de repenser le système. Les premières rumeurs font état d’une volonté « d’aplanir » l’interface (traduction : éliminer certains effets visuels de reflets tels que ceux connus dans Aqua la première interface d’OS X) et d’atténuer les skeumorphismes (ces effets visuels issus du « monde réel » comme une texture cuir dans le calendrier de l’iPad).

Concept iOS 7

Mais quid des notifications ? Du tiroir d’applications en tâche de fond ? De cette insupportable mécanique qui oblige à repasser par le Springboard via le bouton Home pour appeler d’autres applications ? Le besoin de devoir lancer une application en plein écran pour une action très minime comme répondre rapidement à un SMS ?

Bref, iOS est devenu monolithique, structuré pour guider et rassurer tout utilisateur mais trop contraignant à force de perfectionnements. Rompre avec le passé ? Apple l’a fait plus d’une fois : OS X, iMovie, FinalCut X… Obligeant à se fondre dans une nouvelle logique de fonctionnement, très souvent pour le meilleur. Quand on voit certains tweaks de Cydia comme Auxo ou SBSettings on se dit qu’il est possible de trouver de nouvelles voies.

En voici quelques unes, rassemblées dans un excellent film « concept » qui – je l’espère – viendra nourrir les réflexions de la Pomme pour iOS 7… avant de définitivement désespérer ceux qui attendent un renouveau bien mérité.