intel

Ultrabook may suffer defeat if not less expensive than MacBook Air, say Taiwan makers

Ca sent donc l’echec (vu les prix et le warning) While Intel is positioning ultrabook as a set of specifications to enable partners to design notebooks imitating MacBook Air, ultrabooks may encounter the same frustrations as CULV notebooks did if prices are not lower than those of the Air, according to sources from Taiwan-based supply chain makers.


Lire l’article original ici:
Ultrabook may suffer defeat if not less expensive than MacBook Air, say Taiwan makers
Article issu de la veille quotidienne de Stan&Dam.

Le Light Peak d’Apple s’appelle le Thunderbolt !

Le Light Peak d’Apple s’appelle le Thunderbolt !

Cet article est issu de la veille quotidienne de Stan&Dam. Ils aiment mettre en avant des informations intéressantes vues sur le web, et les partager.

Nous venons de recevoir les spécifications complètes d'un des nouveaux MacBook Pro 13″. Nous allons les détailler d'ici quelques minutes, mais sachez déjà qu'Apple appelle son implémentation du Light Peak le Thunderbolt.


Lire l’article original ici:
Le Light Peak d’Apple s’appelle le Thunderbolt !

J’aime Intel ! (vidéo)

Cet article est issu de la veille quotidienne de Stan&Dam. Ils aiment mettre en avant des informations intéressantes vues sur le web, et les partager.

Oui, j’aime Intel quand il s’occupe de nous pondre des vidéos comme celle que nous avons découvert récemment… Pourvu que cette vidéo fasse jouer la concurrence et donne des idées à AMD.


Lire l’article original ici:
J’aime Intel ! (vidéo)

La blague de geek d’Intel

J’adore les pubs d’Intel et leur façon de mettre en avant leurs compétences et leurs « stars » internes.

La dernière en date : comment rigoler avec un tableau, un feutre, et leur directeur des recherches photoniques.


Un NAS n’est pas toujours efficace [SAUVEGARDE]

Juste un petit billet pour vous expliquer qu’on peut être très très très con.

Dernièrement, j’ai fait une petite analyse de marché des NAS. La meilleure solution (rapport qualité et surtout prix) était d’utiliser un PC avec quatre disques durs et de monter un Intel RAID Matrix. Jusqu’ici, tout va bien. Et là, c’est le drame (oui je sais j’aime bien cette expression).

Après une mise à jour du BIOS de la carte mère, l’ordinateur a redémarré avec les paramètres standards du BIOS. C’est-à-dire sans prendre en compte le RAID.

Résultat des courses, Windows a démarré en essayant d’initialiser un des disques du RAID. Évidemment, sans succès. Mais (oui parce qu’il y a un mais), cette petite procédure a cassé le volume RAID.

Jusqu’ici, tout allait encore bien. En effet, un RAID 5 fonctionne encore correctement lorsqu’un des quatre ou cinq disques à été déconnecté. Mais lorsque vous vous trompez et que vous retirez un autre disque que celui qui ne fonctionne plus, il n’y a plus que deux disques sur quatre qui se trouvent dans la grappe (oui, c’est comme ça qu’on appelle un ensemble de disque RAID). Le volume RAID est donc inutilisable et cassé.(bravo Stan d’être aussi C…)

Au final, vous pouvez perdre un certain nombre de données (dans mon cas 2.5 Tera de fichiers).
Il existe des milliers d’utilitaires pour essayer de récupérer les données dans ce genre de situation. Certains vont tenter de reconstruire les données de parité manquante. Certains autres vont tenter de redécouvrir la partition. Mais au final, aucun n’a fonctionné dans mon cas.

C’est l’utilitaire r-studio qui m’a tiré d’affaire.

Petite précision technique, lorsque vous effacez un fichier sur un disque dur normal ou lorsque vous détruisez des partitions RAID, les données ne sont jamais effacées.
Un disque dur est formé à son début par une table qui contient la géométrie du disque. Imaginez, un gigantesque annuaire qui va référencer toutes les rues d’une ville et tous les habitants de cette ville en leur attribuant un numéro.
Et bien une table de disque dur, c’est la même chose. Lorsque vous effacez un fichier, le système d’exploitation va simplement enlever l’entrée de l’annuaire. Il n’enlève pas tout de suite les données elles-mêmes (oui quand on coupe le téléphone de quelqu’un on ne l’expulse pas par la même occasion. C’était pour revenir sur mon analogie d’il y a quelques lignes). Dans le cas du RAID, il en va de même.

R-studio va donc lire la totalité du disque sans se préoccuper de son annuaire pour tenter de le reconstituer. Cette méthode fonctionne très bien (en tout cas, elle a très bien fonctionné pour moi). Le programme est capable de voir les dossiers et les fichiers et permet de les copier sur un autre support.

Après, il suffit de reformater correctement le disque d’origine (dans mon cas le RAID et ça dure juste très très longtemps…. 9h). Puis, il suffit de reprendre les données sur les disques de sauvegarde pour le mettre sur le disque d’origine.

Donc, au final, j’ai pu récupérer la totalité de mes données (sauf un très gros fichier mais que j’avais par ailleurs). Bien plus de peur que de mal mais dieu que c’est long !

Soirée Intel Geek #2 – Archos 9 [SOIREE]

Le jeudi 15 septembre, c’était la soirée Intel GEEK #2 de Stan & Dam (les S&D de chez Intel parce que oui nous sommes homonymes)

intel.jpg

Super bien organisée, super intéressante (on a eu même la BD les geeks dédicacées) avec nos amis (Abricocotier se reconnaitra).
Ce fut aussi l’occasion de voir nos amis d’Archos et surtout de jouer avec la tablette Archos 9 (je la veux … Archos si tu m’entends … offre moi ta « uber » tablette) … et donc d’en faire une vidéo (merci à l’iPhone parce qu’il y a une application pour ça)


A quand la prochaine ?

PS: S&D d’Intel … on se la fait quand cette vidéo ?

Intel: P55 et Corei5/i7disponibles [HARDWARE]

Ca y est les chipsets P55 et Core i5/7 sont testés un peu partout.
Mais c’est quoi au juste, cette nouvelle architecture ? (dont le petit nom est Lynnfield).

Il faut savoir qu’Intel classe ses chipsets en fonction de famille P (grand public) et X (pro). Le pendant du p55 est le X58. Jusqu’ici, le X58 régnait en maitre sur le haut de gamme ou plateforme Nehalem. Lynnfield, c’est Nehalem en mieux et moins cher (avec un socket différent évidemment).

Intel introduit dans cette architecture le socket LG 1156. Le socket LG 775, jusqu’ici utilisé, est voué à disparaitre. Le socket LG 1366, quant à lui, est destiné au processeur haut de gamme pour les « pro ». Intel se retrouve pour le moment avec pas mal de socket incompatible entre eux.

Le P55 est composé d’une seule puce PCH (Platform Controller Hub). Il n’y a plus d’ICH (dommage je m’y retrouvais presque dans la gamme) ou southbridge.
Le contrôleur mémoire est intégré dans le processeur (plus d’utilité de l’avoir sur un southbridge). Il en va de même avec les lignes PCI-Express.
En conséquence, le P55 discute directement avec le processeur sur un bus DMI. Le southbridge n’a plus de raison d’être.
Au final, la plateforme est moins chère puisqu’il n’y qu’une puce qui gère tout: 8 lignes pci-express 1x, 6 ports SATA 2 avec Intel Matrix Storage (Support du RAID 0/1/5/10), 14 ports USB 2.0, Carte audio Intel High Definition Audio et  Réseau Gigabit.

presentation_p55_t.jpg

C’est sur ce chipset qu’Intel propose la gamme i7 et i5.

Pour proposer ces processeurs, Intel s’appui sur la plateforme Core i7 Nehalem. La vocation étant de remplacer le Core 2 Quad (oui je sais tout cela est bien complexe. Le marketing d’Intel a pas mal de boulot à faire).

Pour résumer la différence entre Core i5 et i7, ce n’est pas si compliqué :

i7 voit la fonction hyperthreading activée et peut donc gérer 8 threads. La vitesse d’horloge est élevée (plus de 2.6 GHz)
i5 n’a pas de fonction hyperthreading et ne peut gérer que 4 threads. La vitesse d’horloge est moins élevée que sur un i7 (pas plus de 2.6 GHz)

Reste qu’il est impossible de savoir par l’appellation si le Core iX est en quad Core, hyperthreadé, en socket 1156 ou 1366. Pas facile hein ! C’est sans compter aussi sur la fonction Turbo (overclocking automatique du processeur en fonction de la charge).

75234_lynnfield_p55_core_i5_i7.jpg

Pour finir sur le prix, les cartes mère vont baisser vers des prix raisonnables (autour de 100€). Ce n’est pas le cas des processeurs qui oscille entre 199 $ et 555 $.

Pour les harcores de la technique,  un excellent dossier chez PCW.

Moblin 2.0 beta [NETBOOK]

Les netbooks sont LE phénomène de 2008. On note sur 2009 un ralentissement du ce marché.

C’est dans ce contexte que l’on voit arriver pour le courant de cette année ou de l’année prochaine de nombreuses initiatives : Windows Se7en est la première (et déjà testé par S&D), Apple et son netbook (arrivera arrivera pas … arrivera ! !) et enfin Intel.

Oui Intel, le promoteur des processeurs Atom qui motorise la quasi-totalité des netbooks du marché.

Intel frappe encore plus fort en proposant son OS Open Source (sur base Linux)  … Moblin. D’abord sur un cœur Ubuntu, Moblin v2.0 s’appui désormais sur Fedora et l’interface utilisateur OpenedHand.

Moblin, c’est tout d’abord une optimisation pour le fonctionnement sur SSD et surtout sur processeur Atom. C’est aussi un dashboard orienté tache sans système d’exploitation visible. Moblin propose une expérience utilisateur nouvelle (et très en vogue, pour mémoire on peut citer le projet serpent de mère de Tarek Krim Jolicloud).

C’est aussi un centre de vie avec la M-Zone qui agrège calendriers, tâches, rendez-vous, documents ainsi que des visualisations temps réel du statut des contacts et de leurs activités sur différents  réseaux sociaux (pour l’instant LastFM et Twitter mais on attend tous les RS compatible OpenID).

Moblin n’en oublie pas d’être un véritable OS sur lequel on peut rajouter des applications.

Et voici le petit test en vidéo de Moblin, ca donne envie


LE projet Moblin s’est doté d’une communauté active: pour tester, développer, apporter des améliorations (debugging et fonctionnalités).

L’inscription gratuite à la Moblinzone permet de participer et d’avoir accès à la totalité du projet. Cette inscription permet en outre de profiter des packs applicatifs qui seront proposés.

Pour en savoir plus, rejoignez la communauté Moblin sur Moblinzone !

Article sponsorisé