google maps

Google Street View expliqué aux enfants

C’est mignon, c’est réalisé par Google Japon, et ça explique de manière simple comment fonctionne le service, y compris comment faire jouer son droit à la vie privée.

So kawaï 😀

[youtube PQGrIsYUm4c]

Allo la police ? Y a deux type louches sur Google Maps…

Via Twitter. Merci Nicolas Lanter !

L’adresse du délit sur Google Street View.

streetview_combat.JPG 

La forêt Google a été découverte

Je pensais que Google Earth servait surtout à repérer un terrain à construire, ou s’amuser à regarder la terrasse de son voisin. Mais non, cela peut aussi servir aux scientifiques… Pour preuve (et ce n’est pas un poisson d’avril, ou sinon il est vraiment hors saison) : en voulant délimiter une zone de protection de la nature au Mozambique, grâce à Google Earth donc, des scientifiques britanniques du Royal Botanic Garden de Kew ont découvert une zone de forêt d’environ 80 km2 (9km par 9km environ) qui n’avait jamais été cartographiée ou explorée jusqu’à présent. Cette forêt se situe sur les contreforts du mont Mabu, haut de 1700 m, lui même découvert en 2005.

Une expédition est donc partie sur place, et s’est trouvé nez à nez avec de nombreuses espèces rares de flore et faune, comme par exemple une musaraigne-éléphant, un singe cercopithèque, ou des  papillons. Et ils ont décidé de nommer cette forêt du poétique nom de Google Forest.

Revers de la médaille : la crainte que cet endroit soit désormais envahi par de nombreux curieux (bon entre-nous je ne pars pas tous les matins pour la forêt vierge mais je suis sur que certains n’ont que cela à faire… des promoteurs par exemple ?).

Les coordonnées Google Earth de la forêt Google sont 16°17’56.00″ S  36°23’44.00″ E.

A quand la version StreetView ? 😉

Sources : Europe 1 et iNicolas

[MàJ] Apple : tout sur le nouvel iPhone 3G (ou iPhone 2) !

Ca y est, la keynote est finie, et le nouveau « précieux  » de la Pomme est dévoilé.

Les points à retenir :

  • 3G HSDPA (3G+ donc : ooouuiiaassss)
  • aGPS (yyyyyeeeessssss)
  • plus fin (bon…)
  • dos en plastique noir (comme quoi les images que nous avions montré n’étaient pas si éloignées… dommage que le rouge n’existe pas ! Le blanc en revanche sera disponible). De côté il ressemble à un iMac ! Apple pousse encore plus loin la sensation d’avoir des produits patageant le même « esprit » de conception.
  • une prise jack normale (inutile d’utiliser un casque Apple).
  • deux modèles 8 et 16 Go, ce dernier étant disponible en blanc ou en noir. Le modèle 8 Go coûtera 199 $ aux Usa, et 299 $ pour le modèle 16 Go.
  • le firmware 2 sera gratuit pour les iPhone et payant poir les iPod Touch (ils font vraiment tout pour faire migrer vers le grand frère téléphonique).
  • les jeux seront vendus 9,95€, soit le double du prix des eux pour iPod (mouais… pour ce prix on pourra avoir des jeux qui utilisent le retour de force et l’orientation du téléphone, si l’on se base sur le jeu CroMag Rally ), le tout avec DRM Fairlay (le retour !).
  • des chiffres : 300H en veille, 5H en conversation en 3G (plutôt 3H chez la concurrence), 10H en 2G, Web : 5 à 6H, vidéo : 7H, audio : 24H.
  • de nouvelles applis : Google Maps intègre les contacts, support complet des documents Office et iWork (exceptionnel !), de multiples applis médicales, eBay app gratuite, Typepad app (pour bloguer en mobilité) aussi. L’AppStore sera disponible dans 62 pays, les entreprises pourront avoir un AppStore sur leur intranet.
  • disponibilité 11 juillet dans 70 pays.
  • enfin le tout sera relié par MobileMe, une sorte de serveur exchange personnel grand public, permettant de tout synchroniser facilement où que l’on soit, le tout pour 100$ les 20Go par an (donc 100€ en Europe…). Je pense que ce successeur de .mac, s’il sait être plus rapide que son ainé (ce ne sera pas difficile), pourrait être une maillon très utile entre iLife et son iPhone. Je pense que c’est certainement la révolution la plus forte et la plus discrète introduite par Apple.
  • Iphone 3G sera compatible Exchange.

Voilà pour le tour du propriétaire, un appareil qui finalement n’aura pas d’écran OLED (dommage pour la batterie) ni de caméra frontale pour la visio. En revanche, on a une timide déclinaison de couleurs (comme l’iPod en son temps), quant à l’appareil photo intégré pas de caractéristiques précises pour le moment c’est toujours du 2 Mpx sans flash. Ce qui n’empêche pas l’iPhone d’être le numéro 1 des téléphones qui uploade sur Flickr, intéressant constat qui prouve qu’une intégration poussée d’un applicatif vaut, en termes d’usages, toutes les prouesses technologiques du monde.

Sinon, toujours pas de MMS (qui s’en plaindra ? Le dernier que j’ai envoyé n’est jamais arrivé à destination).

Perso, moi, j’achète.

PS : à noter l’annonce en même temps que la keynote du Samsung Omnia, qui ressemble à s’y méprendre à un iPhone v1… avec du Windows Mobile 6.1 inside.

Quand mobile et web se parleront…

… ca pourrait donner cela : exemple de « mash-up » (mélange d’applications) communautaire entre un mobile, Facebook et Google Maps, intéragissant en temps réel via la localisation, les échanges textes, la recherche d’infos parmi ses amis, geo-taggage…

En clair, il devient super facile de faire intéragir une application mobile et une application web faisant appel elle-même à d’autres applications (mash-up), et d’échanger des informations en temps-réel.

L’application mobile est ici standardisée pour être utilisable par le plus de réseaux et mobiles possibles (la technologie IMS dont vous nous parlions hier).

L’exemple est ici donné par le Fraunhofer FOKUS (l’institut de recherche de Fraunhofer, le papa du MP3 avec Thomson).
[youtube b1OwDD6cyBY]