G.I. Joe

G.I. Joe – Le réveil du Cobra [FILM]

19119778.jpg

Allez
j’avoue ! Je suis allé voir ce film hier.

Et contre toute attente, je ne suis pas sorti avant la fin. J’en ai pris plein les yeux.
Ce n’est pas la claque qu’était Matrix premier du nom ou un chef d’œuvre comme le seigneur des anneaux. C’est un bon film d’action popcorn movie « j’meprendspaslatete ». C’est encore moins un Iron Man (et le deuxième volet s’annonce noir) ni un brillant Batman.
On est aussi en dessous de Transformers pour ce qui est des effets spéciaux tout en restant honorale (mais sans plus)

Le film n’est pas intello vous l’aurez tous compris (en même temps moi d’aout et fait chaud à Paris).

La trame de l’histoire est simple.
Elle commence en France au 17eme siècle (un truc comme ça) pour marquer la naissance d’une dynastie de vendeur d’arme.
Elle se poursuit « dans un futur pas si lointain ».
Le descendant de la dynastie de vendeur d’arme propose à l’OTAN (tient ca change ce ne sont pas les états unis …. un progrès pour Hollywood) des nano robots qui détruisent tout.
Evidemment, tentative de vol des nano robots pendant un transport de ces derniers. C’est à ce moment que les G.I Joe sauvent le monde.

Et de course poursuite en course poursuite on passe par Paris (en fait Prague mais ca ne se voit pas trop mis a part une course poursuite géographiquement invraisemblable pour ceux qui connaissent Paris) puis par le désert Égyptien et le pôle nord.

Tout ca pour dire.
A voir. Ça ne vous grillera pas le cerveau. C’est bien fichu. Et la suite est dors et déjà annoncée.

PS: vous avez même des guest stars à retrouver dans le film
RePS: SPOILER …. la glace ne coule pas. Elle ne peut donc s’effondrer sur une base sous-marine.

GI Joe est toujours le plus grand de tous les héros (et il fait bien du skate)

Avant de parler stratégie de lancement du blockbuster de cet été (175 millions de budget quand même…) qui est sorti ce mercredi, la preuve qu’il fait du skate :


Stratégie de lancement inédite

Blague à part, avez-vous remarqué que les personnes qui assistaient à la cascade étaient des militaires ? Il y a une raison à cela : le buzz et le lancement autour de GI Joe le film a été orchestré différemment par la Paramount pour éviter fuites et surtout mauvaises critiques, comme cela avait été le cas avec Transformers 2.

De fait, ce ne sont pas à des blogueurs ou des critiques de ciné en priorité qu’a été montré GI Joe, mais à des militaires américains. Rien de tel que le patriotisme « made in US » pour faire un bon bouche-à-oreille et toucher parents et enfants.

Stratégie intéressante car c’est une manière de court-circuiter la critique (souvent peu amène avec les blockbusters) et solliciter le public et son avis en le prenant comme juge et parti.


GI Joe, témoin de l’histoire américaine

Intéressant petit film hagiographique concernant le Big Jim version militaire, ou comment lifter dans le temps en fonction des évènements du monde (guerre du Vietnam, évolution des technologies…)  un personnage et son positionnement marketing.


PS : billet non sponsorisé, on en parle parce qu’on en a envie et même si Karen de Rubberrepublic nous a envoyé des liens 😉