facebook

VIDEO – Buzzons dans le viral

Oui, c’est original comme titre.

Vu sur Nowhere Else, la vidéo rigolote de Julian Smith à propos de Facebook


Et comme c’est Cedric Giorgi (salut mec ca va ?) qui nous dit de buzzer … On buzz (qu’est-ce qu’on est obéissant). On crée une chaine ?

Bon et comme S&D c’est mieux que chez les autres, on a la suite !


Et on vous donne même le lien pour mettre du scotch sur facebook avec firefox (bon faut regarder la vidéo pour comprendre): Facebook Duct Tape

PS: finalement, on est pas si mouton que ça !

PRECISION – Stan n’est pas un repris de justice

Non votre Stan national n’a rien à voir avec Christophe Khider

Il faut le savoir

Ce qui n’est pas le cas de tous

Clipboard01_3.png

Y a du lourd sur Facebook  😉

PS: vous remarquerez le « Quand à » (au lieu de Quant à) … petite problème lorsque je commence à m’ennerver !

les réseaux sociaux stimulent l’internet mobile

Ce sont les réseaux sociaux qui attirent le plus d’utilisateurs sur l’internet mobile. D’après ComScore, 34% des mobinautes européens qui ont accédé à des réseaux sociaux en novembre dernier n’ont utilisé aucun autre service en ligne avec leurs mobiles.

En clair, c’est carton plein pour les facebook, twitter et autres bebo qui profitent du fait que c’est en mobilité que l’on a du temps pour converser, mettre à jour son profil, et surtout contextualiser ce que l’on déclare faire via ces réseaux.

Avec 12,1 millions d’utilisateurs en Europe de l’Ouest, le « mobile social networking »a gagné 152% en un an.

Welcom, le facebook des grands de ce monde qui veulent rester entre-eux

 

Welcom est le club le plus restrictif de la planète. Amusant de l’avoir affublé d’un tel nom dans ce cas… C’est pourtant le dernier rejeton du forum économique de Davos. « La Planète brûle et nous regardons ailleurs » disait un ancien président de la République, désormais ce sera « la Planète marche sur la tête, regardons plutôt notre écran ».

Welcom se veut être un espace collaboratif où les grands de ce monde se retrouvent pour échanger des idées, des documents, discutent en chat… Et ils s’envoient des moutons à la gueule et des pokes aussi ?

More

CNN + facebook, le live participatif de Barrack Obama

C’est une grosse surprise que nous font CNN et facebook, certainement une très belle illustration de ce que peut-être la télévision participative.

A gauche le flux live, à droite sa liste d’amis, et TOUS les gens qui regardent en meêm temps. Et on peut interagir avec eux : les statuts deviennent de fait des conversations de chat. Interconnectez les statuts avec Twitter (ce qui est mon cas), et vous avez un outil de communication viral instantanément mondial.

Un superbe mash-up simple, efficace, superbe. Et c’est maintenant.

CNN annonce sur cet évènement sera certainement le plus regardé de tout l’histoire de la télévision depuis 1950.

Lien web

Lien pour iPhone

CNN_facebook_1.JPG

CNN_facebook_2.JPG

De la pertinence des pubs facebook et de leurs illustrations

Vous le savez peut-être, facebook utilise un système de publicités ciblées qui sont illustrées par des images. Souvent, sont associes à ces images certains de vos amis qui ont souscrit à un « club ». Je me pose quand même des questions sur l’iconographie qui accompagne ces publicités. N’ayant jamais publié d’annonce, je ne sais pas si toutes les images associées aux publicités sont choisies par l’annonceur, ou bien si, par défaut, facebook choisit lui-même dans une base d’images libre de droits.

Le problème est l’adéquation entre les images censées attirer le regard, et le texte. Deux exemples concrets et réels :

Castorama.pngQuel rapport entre Catorama qui fait gagner 1500€ et un vieillard grimaçant (mais fort sympathique au demeurant) ? Mais cela peut attirer le regard… et déservir la marque.

televiseur_en_panne.pngAdmettons que cela représente un présentateur de journal télé d’une banalité affligeante. Un poste de télé fumant aurait peut-être plus fait l’affaire.

Bien sur, d’autres publicités sont illustrées correctement. Mais cela ma fait quand même poser question sur la pertinence du mécanisme en place, et surtout la contre-performance possible quand il y a mauvaise corrélation entre texte et illustration…

Facebook Connect et les enjeux de la portabilité du graphe social

Sur Stan&Dam, on aime alterner les goûts et les saveurs, on passe de Derrick au graphe social de Facebook…

Vous connaissez Facebook Connect ? C’est le nouvel outil proposé par Facebook aux sites tiers. Intérêt premier : faciliter l’identification sur des sites partenaires ayant implémentés cette technologie via son identifiant Facebook.

Mais ce n’est que la partie émergée de l’iceberg… Car Facebook Connect permet surtout d’accéder au « graphe social » des membres de Facebook, autrement dit donner accès à des marques ou sites de e-commerce. POur quoi faire ? Du marketing plus ciblé, des offres « sur-mesures ».

Mais à la différence de Google qui en reste aux recherches de l’instant (quoique, Google History stocke nos recherches dans le temps…), là on touche à votre quotidien, à tous les échanges et relations « sociales » que vous pouvez avoir via Facebook.

Je vous laisse compulser ce powerpoint qui est très explicatif.

View SlideShare presentation or Upload your own. (tags: retail marketing)

L’un des fondateurs de Facebook s’en va

(copié collé de l’article de VnuNet. Faut le voir comme un hommage, il est simple et concis, j’aurais pas fait mieux).

Cest pas lui, cest lautre

C'est pas lui, c'est l'autre

Dustin Moskovitz, l’un des deux co-fondateurs de Facebook avec Mark Zuckerberg, va quitter la société prochainement pour se consacrer à un nouveau projet de services Internet. « Une prolongation naturelle du produit et du but poursuivi par Facebook », assure l’intéressé.

Dans la foulée, Justin Rosenstein, l’un des principaux ingénieurs de Facebook (il dispose du titre de technical lead for Facebook Pages et Facebook Beacon) et ancien chef produit chez Google, quitte aussi la société pour épauler Dustin Moskovitz dans cette nouvelle aventure professionnelle.

Point commun entre les trois protagonistes : ils se sont retrouvés à l’université Harvard située à Cambridge (Massachusetts). C’est le point de départ de la « success story » Facebook en 2004 précurseur de la vague « Web 2.0 ». Depuis, Facebook a explosé avec 110 millions de comptes actifs sur le réseau social et des investisseurs de renom comme Microsoft et des fonds de capital-risque (Accel Partners et Greylock Partners). La société, qui a récemment établi son siège international à Dublin, dispose d’un effectif de 600 personnes dans le monde.

Mark Zuckerberg va rester au commande de Facebook tandis que Dustin Moskovitz devrait devenir un simple conseiller. Un fondateur qui part et un pionnier de l’Internet qui arrive. Fin juin, Marc Andreessen a rejoint le conseil d’administration de Facebook. Connu en tant que co-fondateur du navigateur Netscape dans les années 90, il dispose désormais d’une casquette d’entrepreneurs (avec le « réseau social » en marque blanche Ning.com) et d’investisseurs IT.