crowdsourcing

Dorcel lance le film X produit par les internautes

Sacré Marc, tu auras toujours une longueur d’avance… Après mymajorcompany,  voici venir mydorcel, ou comment pour 20€ financer un film porno, avoir son nom au générique, accéder aux coulisses, voire tourner sa scène (pour 10000€ quand même).

On en pensera ce qu’on voudra, mais d’un strict point de vue des usages et des innovations technologiques, le X a toujours été en avance : streaming, micro-paiement, messageries de rencontres, intéractivité…

Source

Facebook en français, c’est fait : merci le « crowdsourcing » !

n656612643_184476_438c.gif« Facebook est un réseau social qui vous relie à ceux qui comptent pour vous. »Si vous lisez cela en français sur le site de Facebook, ne craignez rien : nous contrôlons les horizontales et les verticales de votre butineur web…

En fait, Facebook est enfin en français ! Mais aussi en espagnol et en allemand. On va enfin se coucouter en VF ! Ah non, se « poker » finalement…

Pour passer à la VF, il vous faut choisir la langue sur la page d’accueil (avant de s’identifier) de Facebook en haut à droite, ou bien une fois identifié dans la rubrique « compte » en haut à droite.

Mais comment ont-ils fait ?

Pour aller au plus vite, Facebook a fait appel à la « main d’oeuvre communautaire » dénommée « crowdsourcing ». En clair, vous faites le boulot pour rien (si ce n’est la gloire d’avoir participé à une oeuvre collective « majeure »), vous déblayez 80% du boulot et la société (Facebook, Google, Amazon, la ptite start-up…) finalise.

Comme je l’ai écris lors de l’Open Week Mashable, le procédé ne me dérange absolument pas, dès lors que cette sous-traitance basée sur le volontariat est utilisée par des gens qui en ont vraiment besoin (une petite boite qui débute, ou la localisation d’un logiciel open source…). Mais utiliser la créativité, l’intelligence et le savoir-faire gratuitement au profit de multinationales plutôt bien valorisées en bourse, je grince plus des dents…

Certes, aider la communauté (et je suis le premier à le faire) se fait sans contrepartie, mais c’est oublier l’impact potentiel sur le « vrai » monde du travail.Quoiqu’il en soit, n’hésitez pas à le me laisser un message sur mon « Mur », juste en dessous de mon « Mini-News », afin que je vous « ajoute à mes amis » 🙂

PS : vous croyez que Facebook va désormais être envahi par les skyblogueurs ?

Le « crowdsourcing », la face cachée des communautés virtuelles

Mashable, dans le cadre de son « Open Week« , a fait l’honneur de ses colonnes à Dam de Stan&Dam. L’Open Week donnait l’occasion à des rédacteurs externes à Mashable France de proposer des articles proposant des « angles » nouveaux.

Stan&Dam vous proposent de découvrir la face cachée des communautés qui oeuvrent pour améliorer des services, entre dévouement (des)intéressé et « sweat shop » virtuel.

D’autres articles sont à découvrir sur Mashable France, et, pour les avoir tous lus, je les trouve de très bonne tenue et traitant des sujets très diversifiés.

PS : merci à Aziz Haddad pour cette excellente initiative.

mashable_crowdsourcing_1.PNG