3g

Comment créer une MicroSIM pour l’iPad avec sa carte SIM

C’est MacBidouille qui nous explique la manip. Le site use et abuse d’avertissements pour dire qu’il faut faire attention, mais pour l’avoir fait ça ne pose aucun problème.

Je souscris au fait qu’il vaut mieux utiliser un cutter plutôt qu’un ciseau, à part cela rien de très complexe.

En fait, une MicroSIM est une carte SIM de plus petit format (pour les puristes, la carte SIM actuelle est en fait dénommée MiniSIM), comme vous le voyez sur l’image suivante :

Et ça marche sans problème ! Donc si vous avez un iPad 3G sous la main, vous pouvez découper votre carte carte SIM avec précautions et ça devrait marcher… (pour info je l’ai fait pour mettre deux SIM dans mon iPhone et ça marche sans problème).

Comment utiliser Skype pour iPhone en 3G

Vous le savez certainement, Skype est « restreint » par Apple aux connexions 3G, suite à des demandes des opérateurs (on peut les comprendre).

Cependant des petits malins on trouvé comment contourner cela… Stan&Dam, en bons « link journalists », vous donnent la solution qu’ils ont trouvé en se baladant sur le net.

Faut un iPhone jailbreaké. Ce qui veut dire qu’entre casser la protection de son iPhone et téléphoner en 3G avec Skype alors que ce n’est aps prévu… Si vous touché par la foudre en sortant de chez vous on ne pourra pas dire que vous ne saurez pas pourquoi 😉

iPhone3G – le billet tout en un

Cela faisait un petit moment que je voulais écrire plein de chose sur l’iPhone 3G.
Oui j’en ai acheté un.

L’achat

Vous n’êtes pas sans savoir que l’iPhone a eu un très fort succès en France. Au point qu il était très difficile den ‘acheter quelque soit la boutique. Par un heureux hasard, j’ai pu acquérir « le précieux » à la boutique Orange des Champs-Élysées.

Je suis d’abord tombé sur un vendeur qui n’avait pas vraiment l’air décidé de me laisser acquérir cet objet. J’ai dû revenir un peu plus tard pour trouver un vendeur un peu plus compétent. Déjà, cela ne donne pas une très bonne image du groupe Orange. Au final, avec le deuxième vendeur tout s’est très bien déroulé. L’achat de  l’iPhone avec l’abonnement Orange s’est fait en cinq minutes.
Tout en tapant le code de la carte bleue, j’ai demandé avec beaucoup de naïveté au vendeur si je pouvais utiliser le téléphone immédiatement (je voulais savoir en fait si le téléphone était chargée). Evidement il fallait au préalable l’activer. Je le savais mais l’avais complètement oublié. Quelle ne fut pas ma surprise de m’entendre dire que l’activation en boutique était facturée neuf euros.
Je ne vous cache pas, je suis parti légèrement furibard de la boutique sans avoir évidemment activé le téléphone (ce que j’ai fait plus tard devant un ordinateur pour la modique somme de rien du tout)

L’utilisation normal

L’utilisation du téléphones ne diffère absolument pas de celles que l’on pouvait avoir avec le modèle antérieur. J’ai d’abord un peu joué avec pour en faire très vite le tour. C’est bien là le but. Un téléphone très simple d’utilisation mais qui en fait beaucoup.
Je me suis bien évidemment connecté tout d’abord en wifi. Puis, j’ai voulu me connecter en 3G. Quelle ne fut pas ma surprise, de voir que je n’avais absolument pas accès au réseau 3G Orange.
Évidemment, petit appel au support pour savoir ce qu’il en retournait. Et là encore, une bien grande surprise m’attendait. Les nouveaux abonnés Orange qui venaient d’acquérir un iPhone ont eu des problèmes d’activation sur le réseau 3G de l’opérateur. En effet, le réseau ne reconnaissait pas les téléphones dont les puces étaient nouvellement activée. Ce n’est qu’après 10 minutes de conversation avec un technicien (fort compétent au demeurant) que j’ai appris que le téléphone devrait s’activer dans les 24 heures. J’ai peut-être eu beaucoup de chance mais au bout de 5 heures enfin je pouvais utiliser le réseau 3G.
Je n’étais pas vraiment surpris par les débits que je ne trouvais pas très bon mais sans vraiment m’en inquiéter.

Le jailbreak:

Une fois le téléphone trituré dans tous les sens. Je me suis dit qu’il serait intéressant de casser la protection du téléphone pour installer des applications non signées par Apple.
Là encore, comme pour l’iPhone de première génération, la manipulation est relativement simple. Il suffit de télécharger un bout de programme. Puis de lui faire modifier un fichier image pour la restauration du téléphone. Enfin de restaurer le téléphone avec cette images modifiées.
Et là, miracle, le téléphone est ouvert aux quatre vents et permet l’installation de programmes tiers.

Autant dire, il n’y a pas une foultitude de programme début août. Aujourd’hui, il y en a bien plus.

Il est même possible moyennant une manipulation que je ne révélerai pas ici d’installer des applications venant de l »AppStore (la boutique en ligne d’Apple) sans bourse délier. Il suffit de modifier un fichier sur le téléphone lui-même pour qu’ils ne vérifient plus la provenance de l’application. Une fois cette manipulation effectuée, il faut glisser un fichier dans l’application iTune pour que ce dernier l installe sur le téléphone (peut-on d’ailleurs encore parler  de téléphone ?).

Aujourd’hui, le retour en arrière est impossible. Un téléphone Jailbreaké est tellement mieux. Il est même possible d’utiliser certaines applications (qui depuis ont été retiré de l’appStore  comme le fameux Netshare) pour transformer le téléphone en un modem (et donc profiter du forfait orange avec un PC).

La 3G

Parlons maintenant de la 3G. La grosse évolution (révolution) promise par Apple, c’est bien l’accès à des réseaux hauts débits. Autant dire, qu à l’utilisation courante il n’y a pas vraiment de flagrantes différences entre Edge et 3G sur l’iPhone. Le téléphone est lent. Depuis sa sortie, le téléphone a déjà connu deux révisions de son programme interne (pour information nous en sommes à la version 2. 0. 2. La version 2. 1 est prévu pour septembre). Les correctifs se succèdent et se ressemblent parce qu’il n’y a pas vraiment de grandes différences.
Apparemment, le problème viendrait de la puce Infineon qui n’aurait jamais été testée en environnement réelle. D’ailleurs, Infineon a pris la faute pour lui et se propose d’écrire un correctifs logiciels (visiblement le problème viendrait pas du Hard mais bien du Soft)… D’ici à trois mois ! Le résultat ne s’est pas trop fait attendre une class action a été ouvert aux États-Unis

les forfaits Orange:

Concernant les forfaits, pas grand-chose à dire. Il reste classique avec le Web illimité (mais pas si illimité que ça). Le 21 août, Orange a proposé des nouveaux forfaits qui se greffent sur la gamme origami.
Il n’y aurait pas grand-chose à dire sur l’offre proposée par Orange qui est très bonne. Si l’opérateur n’avait pas décidé d’introduire une petite astuce qui risque de le mener devant les tribunaux. l’iPhone est vendu comme un téléphone 3G+. Mais Orange a décidé de brider la passerelle par défaut. Le téléphone et paramétrer pour utiliser ce qu’on appelle une APN qui porte le doux nom de deux Orange. Sur cette passerelle, le débit est limité à 346 kb par seconde. Certains petits malins ont trouvé le moyen de modifier la passerelle et d’utiliser Orange.fr. Surprise, sur cette passerelle les débits sont parfois plus importants. Il suffit d’appeler le support Orange (de râler un bon coup) pour se voir proposer un déblocage de la passerelle Orange.fr.

Voilà, c’est fini. Mais tout commence dans les commentaires maintenant.