Et pendant ce temps là dans un univers parallèle… (épisodes 1 et 2)

Stan&Dam, blogueurs-podcateurs de talent depuis 2006, ont décidé de revenir sur la scène de l’humour après une période sabbatique qui avait pour objet de laisser éclore de nouveaux talents et de ne pas monopoliser toute la place sur YouTube.

(vous y avez cru ?)

Bref, Stan&Dam ont décidé de se (re)sortir les doigts et de s’associer au prolifique podcasteur vidéo David Couturier aka D-World pour vous proposer une nouvelle série : « Et pendant ce temps là dans un univers parallèle… », inspirée de l’unique épisode joué par les américains de  TomSka.

Deux épisodes sont déjà en ligne, les 3 et 4 sont en boite, et vous pouvez proposer des idées via ce concours organisé sur le blog du modérateur (que nous remercions encore bien bas). Les meilleures seront dans les prochains épisodes ! Vous pouvez bien sur faire de même dans les commentaires de ce billet.

Sur ce, place à la joie, à la gaité, au rire, bref… bienvenue dans les univers parallèles !

Abonnez vous à nos chaines YouTube et Dailymotion au passage  !

Episode 1 :


Episode 2 :


Puma The Quest met à l’honneur le Dance Crew dans une web-série inédite

Puma, la marque au félin élancé, vous connaissez. Depuis 2010, la marque a lance? son concept « Puma Social », faisant vivre cet e?tat d’esprit dans les plus grandes villes du monde et mettant en avant la musique et la joie de vivre a? travers des e?ve?nements innovants et de?routants !

En 2012, c’était un lieu entie?rement de?die? aux “Athle?tes de la Nuit” : “Le 114 by PUMA Social”. Il a connu une anne?e riche, vivant au rythme de la musique des plus grands (entre autres Lana DeL Rey, M, Skip The USe, STUck in The SoUnD, GUSh…), des soire?es Gaming, des KaraYaourt, des Dance Battle et d’autres multiples de?lires orchestre?s par Gunther Love et les Airnadette. Nous avions d’ailleurs visité les lieux et interviewé les Airnadette à cette occasion.

En 2013, Puma Social lance le Puma Dance Crew dans le cadre du Puma The Quest (vous suivez ?). 

Puma The Quest est un projet artistique qui met en avant la danse urbaine et la Street Culture. De l’e?poque des B-Boys a? nos jours, la danse a pris une place pre?ponde?rante dans l’univers de la Street Culture. Cette discipline artistique est devenue un univers ultra compe?titif, plein de challenges et d’exploits.

C’est un voyage initiatique au cœur des plus grandes villes du monde, berceaux des tendances Street les plus innovantes, au cœur des univers de new York, Los Angeles, Tokyo, Seoul, Londres, Berlin et Paris.

Le Puma Dance Crew – recruté sur Facebook – est forme? et coache? par un danseur faisant re?fe?rence dans ce milieu : Salah. Nouvel ambassadeur Puma, Salah a pour mission de transmettre son savoir et son art a? nos 5 futurs professionnels. Ils vont cre?er gra?ce a? lui un spectacle urbain de danse moderne, mettant en avant et en lumie?re leur tour du monde.

Ce voyage sera retrace? gra?ce a? 6 vide?os qui seront diffuse?es sur les re?seaux sociaux et sur la chai?ne MTV. Les internautes pourront suivre en temps quasi re?el l’aventure de nos 5 gagnants et de Salah.

Après New-York, embarquez pour Berlin avec ce second chapitre de la web-série #Pumathequest ! La chaine YouTube est ici, voici l’épisode 2 – Berlin, capitale en fusion


 

Pour rappel, l’épisode 1 est toujours disponible :


Docu : Apple, la tyrannie du cool

J’avais vu ce reportage sur Arte il y a quelque smois, il est désormais disponible en ligne, et je vous le recommande.

Le décès de Steve Jobs, le 5 octobre, a illustré avec éclat le paradoxe qui est au centre de ce film : c’est la première fois dans l’histoire qu’un entrepreneur a été pleuré comme un bienfaiteur de l’humanité.

Cette dévotion planétaire soulève de très nombreuses questions, et deux journalistes ont décidé de juger sur pièces, et plutôt que d’instruire le procès de la «moi technologie» selon Apple, entreprennent de l’explorer via un docu-fiction d’un Fanboy Apple confronté à son amie, farouchement opposée à la Pomme.

Installez vous, vous en avez pour 50 minutes.


Une découverte gustative: Coutume

Ce matin un lapin, j’ai pris un café chez Coutume (47 rue de babylone. Paris).

J’en avais beaucoup entendu parlé sur le net.

Bah, une claque.

J’ai dégusté un machiato sans aucune acidité (contrairement à nombre de café), presque épais, avec des notes de chocolat.
Ce café était si délicieux que je n’ai même pas ajouté de sucre. Et c’était la première fois que je buvais un café sans sucre.
Et surtout aucune douleur a l’estomac !

Bref courrez-y !

Billet non sponso. Coup de coeur perso !

Comment j’ai remplacé Google Reader avec une solution gratuite

Que ce soit pour cette solution payante ou une solution gratuite, il faut:

Installer un Ubuntu Desktop 12.04 depuis en 13.04. Je préfère le desktop qui pour un débutant est plus simple et puis le desktop ça se supprime 🙂 .
Puis il faut Apache, PHP et MYSQL.
Un LAMP quoi !

L’installation d’Ubuntu dans une machine virtuelle (pour mon ESXI d’amouuuur) ne pose pas de soucis. ISO montée dans la VM. Installation …

Sous ubuntu  LA ligne de commande qui tue :
sudo apt-get install apache2 php5 mysql-server mysql-client libapache2-mod-php5 php5-mysql

Perso j’y ajoute PHPmyAdmin :
sudo apt-get install phpmyadmin

L’environnement est prêt !
On commence …

 

En gratuit : Tiny Tiny RSS
J’ai jeté mon dévolu sur cet excellent agrégateur.
Déjà esthétiquement il me plait. Il y a même des skins pour le faire ressembler à Google Reader.
L’installation peut être très simple (tuto ici). ET je vous DECONSEILLE cette méthode (parce que tout est copié n’importe comment et n’importe où.
Je préconise le classique téléchargement depuis le site.
Création d’un dossier ttrss dans le WWW d’Apache.
Création de la base de donnée avec PHPMyAdmin en original ttrss (ou autre chose)
Puis un coup de http://localhost/ttrss et vous vous laisser guider.
TTRSS supporte l’import du fichier d’export XML de Google Reader pour retrouver tous vos flux.

Pour l’instant, il n’y a pas de support de TTRSS dans une application iOS digne de ce nom (je croise tous les doigts pour que reeder l’intègre)

Si vous voulez approfondir, c’est sur stanalone.com

Comment j’ai remplacé Google Reader avec une solution payante

Que ce soit pour cette solution payante ou une solution gratuite, il faut:

Installer un Ubuntu Desktop 12.04 depuis en 13.04. Je préfère le desktop qui pour un débutant est plus simple et puis le desktop ça se supprime 🙂 .
Puis il faut Apache, PHP et MYSQL.
Un LAMP quoi !

L’installation d’Ubuntu dans une machine virtuelle (pour mon ESXI d’amouuuur) ne pose pas de soucis. ISO montée dans la VM. Installation …

Sous ubuntu  LA ligne de commande qui tue :
sudo apt-get install apache2 php5 mysql-server mysql-client libapache2-mod-php5 php5-mysql

Perso j’y ajoute PHPmyAdmin :
sudo apt-get install phpmyadmin

L’environnement est prêt !
On commence …

 

En payant one shot : Fever°
C’est un set PHP terriblissime qui coute 30$.
Il se télécharge sur Fever° Red hot. Well read.
Vous le coller dans le dossier /var/www/fever (par exemple, le var/www est le dossier par défaut d’Apache donc c’est forcément là)
Vous donnez les droits d’écriture via un petit chmod (sinon Fever pas content).
Vous créez avec PHPMyAdmin un base du nom original de fever
Vous vous laisser guider dans l’installation via votre navigateur sur http://localhost/fever (notamment, le nom de la base, le serveur, login et password … apres faut payer la chose)

Fever° est un excellent produit !
D’abord c’est un lecteur RSS classique compatible avec Reeder sur iPhone (et bientôt compatible avec l’iPad).
Mais c’est aussi une sorte de curateur automatique, Fever° peut classer les news en groupant celles qui sont identiques (ce qui évite le « bruit » de répétition) puis il les classe par température en fonction de leur nombre de répétition et de liens.
Tout est presque parfait … même si je ne suis pas fan de l’interface web de lecture de flux qui est en format développé (c’est-à-dire que la news est visible en entier – sauf sur flux tronquée – et perso, je préfère le titre à la Google Reader).

La suite pour le PHP gratuit dans un prochain article

Avec Window Phone, Microsoft veut être le nouveau Think Different

Avec cette nouvelle pub pour le Nokia Lumia 920, Microsoft joue la carte du décalage et surtout réutilise des armes bien connues d’Apple : switchez !

Cette fois-ci, il n’y a pas un mais DEUX vilains : Samsung et Apple.

Mais tout reste à faire : d’après une étude de Kantar Worldpanel Comtech relayée par le JDN, Windows Phone progresse mais se heurte à Android et iOS…


Comment se passer de Google Reader ?

Si comme moi, vous pratiquez la veille la disparition de Google Reader sonne comme une tragédie (ou une libération c’est au choix).

Il existe aujourd’hui plusieurs solution digne d’attention :
– Fever° parce qu’il s’installe sur votre propre serveur web et que son cout est un one shot de 30$
– Tiny Tiny RSS parce qu’il s’installe, lui aussi, sur votre propre serveur web et qu’il est gratuit
– Newsblur qui n’est ni gratuit (2$ par mois tout de même) et qu’il ne s’installe pas (quoi que sa version open source le permet mais pour une complexité forte).

A part Fever° aucun n’est pour l’instant compatible avec une bonne app pour iOS (perso je suis sous Feever mais Mr Reader est un excellent candidat). La situation devrait évoluer (et l’intégration de TTRSS voir le jour).

Il faut pour s’amuser un peu déployer une VM sous Linux (ou physique mais bon là c’est une question de philosophie et de moyen).
Installer LAMP :
sudo apt-get install apache2 php5 mysql-server mysql-client libapache2-mod-php5 php5-mysql

Dans le répertoire d’Apache /var/www, il faut créer 2 dossiers : Fever et ttrss (en tout cas ce seront les dossiers dont je parlerais dans la suite du tuto).

J’installe webmin (ça aide beaucoup) :
nano /etc/apt/sources.list

On ajoute :

deb http://download.webmin.com/download/repository sarge contrib
deb http://webmin.mirror.somersettechsolutions.co.uk/repository sarge contrib

wget http://www.webmin.com/jcameron-key.asc
sudo apt-key add jcameron-key.asc
sudo apt-get update

sudo apt-get install webmin

 

Fever : il faut télécharger le logiciel, le décompresser dans le dossier Fever et se laisser guider dans l’install (ok il faut créer un DB dans MySQL, mais avec PHPmyAdmin c’est du gâteau).
Après j’ajoute un petit cron (toutes les 5 minutes pour 367 flux) :
curl -L -s http://urldemonsite/fever/?refresh
Tout fonctionne nickel et il suffit d’importer le XML d’export de Google Reader.

TTRSS : il faut télécharger le logiciel, le décompresser dans le dossier ttrss et se laisser guider dans l’install (ok il faut créer un DB dans MySQL, mais avec PHPmyAdmin encore).
MAIS gros problème, TTRSS a besoin d’un démon pour mettre à jour les flux RSS et je dois avouer que j’ai eu du mal.
J’ai contourné avec upstart :
sudo apt-get update && sudo apt-get upgrade
sudo apt-get install upstart

Après :
sudo gedit /etc/init/ttrssdaemon.conf   (oui je prefere gedit sous ubuntu à nano et j’assume)
Vous collez ca :
description « TT-RSS Feed Daemon »
author « Sean Payne <@zero_divide_1 on Twitter> »

start on (local-filesystems and net-device-up IFACE!=lo)
stop on runlevel [!2345] respawn

script
cd /var/www-ttrss
exec su www-data -c « php ./update_daemon2.php »
end script

sudo ln -s /lib/init/upstart-job /etc/init.d/ttrssdaemon

sudo start ttrssdaemon

Avec cette méthode, même après un reboot , le daemon TTRSS se lancera pour mettre à jour les flux.

Si comme moi, vous pratiquez la veille la disparition de Google Reader sonne comme une tragédie (ou une libération c’est au choix).

Il existe aujourd’hui plusieurs solution digne d’attention :
– Fever° parce qu’il s’installe sur votre propre serveur web et que son cout est un one shot de 30$
– Tiny Tiny RSS parce qu’il s’installe, lui aussi, sur votre propre serveur web et qu’il est gratuit
– Newsblur qui n’est ni gratuit (2$ par mois tout de même) et qu’il ne s’installe pas (quoi que sa version open source le permet mais pour une complexité forte).

A part Fever° aucun n’est pour l’instant compatible avec une bonne app pour iOS (perso je suis sous Feever mais Mr Reader est un excellent candidat). La situation devrait évoluer (et l’intégration de TTRSS voir le jour).

Il faut pour s’amuser un peu déployer une VM sous Linux (ou physique mais bon là c’est une question de philosophie et de moyen).
Installer LAMP :
sudo apt-get install apache2 php5 mysql-server mysql-client libapache2-mod-php5 php5-mysql

Dans le répertoire d’Apache /var/www, il faut créer 2 dossiers : Fever et ttrss (en tout cas ce seront les dossiers dont je parlerais dans la suite du tuto).

J’installe webmin (ça aide beaucoup) :
nano /etc/apt/sources.list

On ajoute :

deb http://download.webmin.com/download/repository sarge contrib
deb http://webmin.mirror.somersettechsolutions.co.uk/repository sarge contrib

wget http://www.webmin.com/jcameron-key.asc
sudo apt-key add jcameron-key.asc
sudo apt-get update

sudo apt-get install webmin

Fever : il faut télécharger le logiciel, le décompresser dans le dossier Fever et se laisser guider dans l’install (ok il faut créer un DB dans MySQL, mais avec PHPmyAdmin c’est du gâteau).
Après j’ajoute un petit cron (toutes les 5 minutes pour 367 flux) :
curl -L -s http://urldemonsite/fever/?refresh
Tout fonctionne nickel et il suffit d’importer le XML d’export de Google Reader.

TTRSS : il faut télécharger le logiciel, le décompresser dans le dossier ttrss et se laisser guider dans l’install (ok il faut créer un DB dans MySQL, mais avec PHPmyAdmin encore).
MAIS gros problème, TTRSS a besoin d’un démon pour mettre à jour les flux RSS et je dois avouer que j’ai eu du mal.

J’ai contourné avec upstart :
sudo apt-get update && sudo apt-get upgrade
sudo apt-get install upstart

Après :
sudo gedit /etc/init/ttrssdaemon.conf   (oui je prefere gedit sous ubuntu à nano et j’assume)
Vous collez ca :
description « TT-RSS Feed Daemon »
author « Sean Payne <@zero_divide_1 on Twitter> »

start on (local-filesystems and net-device-up IFACE!=lo)
stop on runlevel [!2345] respawn

script
        cd /var/www-ttrss
        exec su www-data -c « php ./update_daemon2.php »
end script

sudo ln -s /lib/init/upstart-job /etc/init.d/ttrssdaemon

sudo start ttrssdaemon

Avec cette méthode, même après un reboot , le daemon TTRSS se lancera pour mettre à jour les flux.