Casa del Mar … la suite heureuse

Finalement, le directeur du Casa del Mar et de la Plage Casa del Mar a souhaité nous parler pour dissiper le malentendu.

Nous a présenté ses excuses (car oui la piscine en cette saison est bien ouverte aux hôtes de la Plage du Casa del Mar).
Nous avons même eu des petits chocolats (que nous avons goutés) et une proposition de bouteille de Champagne (que nous avons déclinée vu notre appétence plus que faible pour le divin breuvage). Nous avons été conviés a retourner profiter du Casal del Mar et de sa piscine, mais nous avons poliment décliné, l’envie d’y mettre les pieds n’étant définitivement plus là. L’agence Voyageurs du Monde a aussi été très réactive et nous devons nous reparler dans les jours qui viennent.

image

Nous avons beaucoup apprécié l’écoute et les gestes qui ont suivi l’incident. Pour autant, nous n’irons jamais passer de week end, si l’occasion de présentait, au Casa del Mar.

PAR CONTRE, je ne saurais trop vous recommander la Plage du Casa Del Mar, bien plus sympathique, plus agréable avec un personnel chaleureux, sympathique qui sait instiller une atmosphère bienveillante sur le lieu. Nous venons au moment de finir ce billet de recevoir un petit cadeau de départ qui n’a rien a voir avec l’incident. Un geste de plus qui nous conforte dans l’idée d’y revenir…

La Corse est en tout cas bien l’ile de beauté et la plage de Santa Giulia … une hallucination terrestre de munificence.

Casa del Mar en Corse … apprendre le luxe ?

Je suis avec ma chérie d’amour en voyage de noce en Corse.
Paysage fabuleux, temps plus que correct (ok on a eu de la pluie mais c’est un peu notre signature).

MAIS oui il y a un mais … Le Casa Del Mar

Je suis un peu énervé par cet hôtel.

Le positif:
emplacement somptueux (nous logeons à la PLAGE du Casa Del Mar, bien plus calme et bien moins m’as-tu-vu …), chambre spacieuse et surtout PROPRE (c’est à mon sens le plus important). Le service est très correct sans attendre le raffinement qu’on serait en droit d’attendre d’un 5 étoiles (ou alors le 5 étoiles à salement décoté depuis l’apparition de la catégorie Palace).

Le négatif:
un restaurant proprement SCANDALEUX (21 € les pâtes natures !!!!). Des prix qui relèvent du fisting au sel et à l’alcool à 90° relevé de harissa.
J’ai entamé le séjour avec une splendide Langouste à 208€ (bah oui voyage de noce hein) … eh bien rien d’extraordinaire sur la préparation: juste cuite, peu dorée, gout du produit mais sans recherche. Les légumes grillés étaient plus surprenants de justesse et de gout (surtout de gout).
Le soir, nous étions fatigués donc rebelote au restaurant de la plage du Case del Mar et son plat de pâte que je te fais strictement les mêmes à la maison avec des produits frais ou pas. Et je vous le donne en mille 33€ le plat de pâtes quelconques.
Depuis, nous dinons à l’extérieur (comme la plupart des pensionnaires de l’hôtel d’ailleurs). Je vous conseille d’ailleurs la Cantina di l’Orriu dans Porto Vecchio: beaux mais alors très beaux produits.

Qu’est-ce qui motive ce billet alors que je ne comptais rien dire du fond de ma pensée sur le Casa Del Mar.
Caroline a fait retoucher un vernis posé la veille au spa du lieu et nous avons flemmardé à la piscine.
Au bout d’une heure, dans l’absence la plus totale de savoir vivre et d’amabilité, on nous a demandé si nous escomptions déjeuner … euh non … pas faim et puis surtout le rapport qualité prix et loin loin loin de nos habitudes.
Nous nous sommes alors vertement fait signifier que la piscine n’était que pour les gens de l’hôtel. Ce qui n’est nullement ce qui nous a été vendu de le package d’ailleurs les clients du Casa del Mar viennent eux même profiter de la superbe plage de La Plage du Casa del Mar.
Au passage, nous avons bien senti que nous étions les pouilleux de service qui ne veulent pas déjeuner dans le restau /snack gastronomique (petite blague au passage: «Qu’est-ce qu’un restaurant Gastronomique ? un restaurant où tu chopes la gastro pour un prix astronomique»).

Premièrement, je ne crois pas être un pouilleux.
Deuxièmement, la politesse, la discrétion, le ménagement et le savoir garder sa place me semblent être de mise dans ce type d’hôtel.

Autant vous dire que Caroline qui souhaitait refaire des petits séjours au Casa del Mar est plus que douchée.
Personnellement, je n’en ai pas l’envie et je vous conseille de passer votre chemin : et de l’hôtel (quoi que) et surtout du restaurant qui ne mérite en rien ses deux étoiles (qui a dit que le Michelin relevait du système mafieux ?? QUI ? LOL) à moins qu’elles ne soient attribués sur les prix de la carte ?

Le Casa del Mar met en scène à l’extreme le concept du pousser à la dépense. Le luxe n’est évidemment pas gratuit. Il a un coût et une valeur. MAIS il doit aussi en donner pour son argent. La Plage du Casa del Mar n’étant ouverte que la moitié de l’année, on sent bien que tout est fait pour maximiser le profit sans classe, sans gout. Nous ne sommes définitivement pas dans un 5 étoiles !

Casa del Mar
Bonsoir 😉

La preuve de l’existence du capteur biométrique de l’iPhone 5S (S comme Sécurité)

A quelques heures de la Keynote, les esprits et les supputations s’échauffent : est ce que l’iPhone 5S sera innovant ? Genre rupture technologique « avec du sens dedans » comme seule Apple sait le faire ?

Chez Stan&Dam (enfin, là c’est plutôt Dam car Stan se la coule douce en Corse au moment où je vous écris ces ligne), on y croit. A chaque fois, le S à voulu dire quelque chose :

– 3GS pour « Speed »

– 4S pour « Siri »

– pour le 5S ça sera « Sécurité »

Pour cela, c’est l’usage d’un capteur biométrique qui sera utilisé. Vous en doutez ? Nous pas. Regardez bien le carton d’invitation de la Pomme :

Ces cartons portent toujours des indices. Ici outre les pastilles de couleurs pour évoquer les teintes de l’iPhone 5C, il y a ces ronds gris… qui rappellent le carré gris du bouton Home, mais version arrondie.

Soit le graphisme de ce carré va changer sur les nouveaux boutons Home pour marquer la différence de génération entre iPhone avec l’arrivée de ce capteur, soit le capteur sera placé AUTOUR du bout Home tel un halo, à l’image du halo que l’on a autour de l’icône Siri.

Et au final tout ça pour faire quoi ? Quel est le « bénéfice client » ? Nous voyons plusieurs pistes possibles :

  • payer avec son iPhone : Passbook a été la première étape d’Apple pour créer un système de billetique électronique via le QR-Code. Rajouter la reconnaissance de l’empreinte digitale, c’est permettre par exemple l’achat sécurisé en ligne de tout plein de choses… surtout si Apple propose une API pour ce système d’identification. Et si ajout d’une puce NFC, cela serait la sécurité ultime pour rassurer les consommateurs et le vrai lancement des micro-paiements par téléphone.
  • déverrouiller sans avoir besoin de rentrer un code : évident, non ? Quoi que, s’il ne vous reconnait pas, vous allez être bien embêté…
  • sécuriser les échanges de contenus entre téléphones mobiles et ainsi peut-être ouvrir la porte au monde de l’entreprise à l’iPhone, à l’heure ou Blackberry est en vente.

Et peut-être plein d’autres choses auxquelles nous n’avons pas pensé…

A ce soir pour la Keynote !

PS : oui bien sur vous pourriez me dire (comme Stan, depuis sa retraite Corse) que tout cela a été confirmé par le WSJ, par la notice qui a fuité, par le packaging ou le bouton a bien changé, par le SDK… Mais tant qu’Apple n’a rien présenté cela reste des hypothèses 😉

ESXI, c’est aussi très bon pour les migrations.

Depuis 2003, j’ai à mon domicile un serveur (oui je suis un fou) qui jusqu’ici était un Windows Server X (2003, 2003R2, 2008, 2008R2, 2012 … bientôt 2012R2. Merci à mon employeur pour les licences de test).

Au fur et à mesure de mes jeux, j’ai ajouté Exchange, Remote Desktop Gateway, Kerio Firewall, etc …

J’ai décidé en aout 2012 de m’orienter vers la virtualisation via ESXI parce que c’est un avantage énorme pour les migrations. L’ESXI joue le role d’une couche d’abstraction du Hardware et facilite les :

vMotionvSphere5

Migrations hardware : pas bien compliqué, j’achète une nouvelle machine (enfin ça c’est le plus complexe parce que ça coute cher mine de rien comme j’aime à le dire).
J’installe ESXI sur cette nouvelle machine. J’ajoute ce nouvel hôte dans vSphere et hop … live migration ! (c’est-à-dire que je déplace la machine en live d’un host vers un autre host).
J’avoue. J’y vais un plus salement. J’éteins le premier hôte. J’ôte les SSD et je démarre le nouvel hôte. Ça va plus vite MAIS il y a interruption de service. Se faisant, je n’installe rien de nouveau dans l’infrastructure virtualisée. Je n’installe que le virtualiseur ce qui est simple et rapide.
ESXI permet de désolidariser les serveurs du Hardware. Pour certains service bien gourmand, il est même envisageable d’installer ESXI et de ne virtualiser qu’une seule machine ! Il devient alors possible de la migrer au gré des besoins hardware sans la réinstaller.

Migrations software : très simple là aussi et surtout utile pour l’Active Directory. Ma migration 2008R2 vers 2012 a été facile (et je la détaillerais dans un autre billet). J’ai créé une VM (machine virtuelle) sous Windows 2012 (et puis j’en ai vite fait un template, j’en reparlerais aussi dans un autre billet). J’ai joint ce Windows 2012 au domaine venant du 2008R2 (venant lui-même du 2008, et du 2003R2 et du 2003. Plus tout jeune cet AD). J’ai installé le rôle Active Directory Domain Services (ADDS) et voila ! (bon dans ce fameux prochain billet je détaillerais un peu).
Ma migration 2012 vers 2014 (apparemment ça devrait être le cas), se fera entre VM !

(A suivre …)

[Vidéo] Camille Combal : « J’aime les Hygiaphones »

EXCLU STAN&DAM

C’est la rentrée sur D8 avec pas mal de nouveautés (notamment films et séries), mais surtout UN nouveau talk aux commandes duquel nous retrouvons une valeur sûre – Ariane Massenet – et le fayot de TPMP prompt à enfin déployer ses ailes : Camille Combal.

Histoire de vous donner une idée de l’énergumène, le voici en interview très #uncut. il nous déclare : « J’aime les hygiaphones. Et les be-bop. ». Une déclaration qui donne le ton sur le personnage et son professionnalisme.

Rendez-vous sur D8 à 17h30 pour « Est ce que ça marche ? » !


VMware ESXI: un labo multi-serveur à la maison

J’avais dans un article de 2012 expliqué partiellement ma migration VMWARE qui constitue mon nouveau « jouet ».

Je reviens rapidement sur le contexte.

Depuis 2003, j’ai à mon domicile un serveur (oui je suis un fou) qui jusqu’ici était un Windows Server X (2003, 2003R2, 2008, 2008R2, 2012 … bientôt 2012R2. Merci à mon employeur pour les licences de test).

Au fur et à mesure de mes jeux, j’ai ajouté Exchange, Remote Desktop Gateway, Kerio Firewall, etc …

Le serveur monolithique a du bon mais ce n’est pas super pour faire évoluer le système et encore moins pour « jouer » et tester de nouvelles fonctionnalité.
En aout 2012, Microsoft a rendu public la RTM de Windows 2012.
Ni une ni deux, un coup de MSDN et … grande question :
Je change le hardware c’est sur !

la suite sur stanalone.com

Quelles sont les sociétes les plus protectrices de la NSA ?

Vaste sujet mais visiblement Twitter préserve votre identité numérique alors qu’Apple … peut mieux faire.

A lire ici

On attends la même chose pour les entreprises Françaises.

whohasyourback

[Veille de Stan] – La guerre des écrans flexibles va bientôt démarrer

Malgré la volonté des autorités de Corée du Sud Samsung et LG continue à se livrer une guerre rangée dans la plupart des secteurs de l’industrie électronique. Leur prochaine grande bataille est celle des écrans flexibles.

En provenance direct de:
http://www.macbidouille.com/news/2013/08/22/la-guerre-des-ecrans-flexibles-va-bientot-demarrer