S&D présente

Les productions de Stan & Dam (vidéo, lipdub, et tout et tout)

Les Craypion d’Or 2010 : la vidéo intégrale de la remise des prix

Vendredi dernier, vous ne faisiez pas partie des happy few qui avaient reçu leur invitation pour les Craypion d’Or 2010 ? C’est avec plaisir que je vous fait partager cette magnifique vidéo gonzofficielle faite avec mes mimines, petit cadeau de Noël perso avant l’heure. Je me suis musclé le bras durant une heure rien que pour vous chers amis lecteurs, encore heureux que ma <pub> Kodak Zi8 </pub> ne soit pas trop lourde 😉

Merci encore à toute l’équipe des Craypion, à commencer par Henry Michel sans qui le web serait (vraiment) bien triste.

Et comme dirait Mry : « les Craypion, c’est bath' ». Je plussoie.

[vimeo 18085072]

Annonce de la Freebox v6 : suivez le live sur Stan&Dam

Le live révélant les nouveautés de Free (et certainement la Freedbos v6), c’est mardi 14 décembre à partir de 9h.


Merci à nos confrères de Freenews.

Start-up compétition LeWeb10 : les 3 finalistes (vidéos)

Super marmite (France)

[youtube 2TtGfXpGZm4]

Paper.li (Suisse)

Pas de vidéo disponible.

Waze (Israël)

[youtube IBtNo8AZzek]

Découverte de LeKiosque.fr @ LeWeb10 (vidéo)

Lekiosque.fr propose un kiosque à journaux sur iPad, tout simplement 🙂 Proposant une interface en 3D qui permet de naviguer facilement parmi les catégories et les journaux.

C’est plus sexy que l’application Relay, en revanche comme d’habitude malheureusement les journaux sont en PDF avec des intéractions proches du zéro absolu. Mais lekiosque.fr leur proposera des enrichissements technologiques pour rendre ces PDF plus vivants (malin comme modèle économique).

[youtube -NpiKEH4zE4]

Découverte de Check my Metro! @ LeWeb10 (vidéo)

En balade près du buffet de LeWeb10, j’ai croisé dans les couloirs de LeWeb1à le jeune fondateur d’une application assez sympa, Check my metro. Un peu comme Fourquare, faites du métro votre terrain de jeu !

Application disponible sur l’AppStore iPhone, je la teste actuellement…

[youtube IaDKfeQMXQ0]

Découverte de Pearltrees team @ LeWeb10 (vidéo)

Pearltrees, nous avons été les premier à en parler chez Stan&Dam.

Depuis deux ans, Pearltrees est un sponsor important de LeWeb, et à chque fois ils présentent une nouvelle fonctionnalité : l’an dernier c’était la Bêta officielle, cette année c’est Team, un Pearltrees collaboratif.

Et c’est le passionné Patrice Lamothe, fondateur et PDG, qui nous démontre la bête.

[youtube CXzsM3qLCDw]

GoldenEye sur Wii : Stan&Dam briefent James Bond

15723_1736_253005_4511_4098_1.jpg
Ca y est Goldeneye est sur Wii. Après la Nintendo 64 et surtout 10 ans après, le jeu revient.

A l’époque, GoldenEye a innové avec le mode splitscreen (ecran partagé). Ok, de l’eau a coulé sous les ponts depuis … le revival Wii aurait pu laisser un gout de réchauffé.

En fait, il n’en est rien.

Il n’y a que l’histoire qui n’a pas changé (par contre les personnages eux ont changé. Exit Pierce Brosnan, welcome Daniel Craig) : le satellite GoldenEye (qui envoie des ondes EMP) doit être récupéré pour sauver l’occident !

Autant le dire, le jeux est bien fait (on est à mille lieux de la N64 et pourtant ce n’est que la Wii et son «petit » moteur graphique ATI).

[youtube UBJhhHXGmrY]

En mode solo, le jeu est très scénarisé (avec de nombreuses cinématiques). Les décors nombreux et la Wii étonnante (de tels graphismes sur une telle console … ne pas oublier ce n’est pas une PS3). Le gameplay est bon et évident (pas de torture intellectuelle pour faire tel ou tel combinaison de touches).

En mode multi, c’est l’éclate. On retrouve (en beaucoup mieux) l’esprit du jeu tel qu’il était sous N64.

D’ailleurs, pour la peine, on a briefé James histoire qu’il utilise GoldenEye avant sa prochaine mission. On lui a aussi glissé quelques gadgets en plus, histoire de…

[youtube TTNlN8Qtoiw]

Note : vidéo réalisée (comme d’autres blogueurs) pour la com d’Activision. Le reste du billet a été écrit dans la plus totale liberté artistique et flou éditorial.

Comment se faire séduire par une suédoise (vidéo)

Autant vous dire, j’ai cherché un moment autre chose que « La Volvo S60, la suédoise qui en a sous le capot » ou bien « Une suédoise c’est moins cher qu’on ne croit ». Surtout que depuis que j’ai réalisé que les suédois avaient donc deux industries florissantes, les meubles et les voitures, je me demande s’ils ne devraient pas faire du cross-branded marketing avec des séries spéciales break de chasse Volvo Grandkülla avec la bibliothèque Billy pré-montée pour à peine 1 euro de plus.

Las ! Volvo étant toujours suédois mais désormais sous pavillon capitalo-communiste chinois, il va falloir faire avec. Et je dois reconnaitre que justement, ça le fait. Retour sur la scène de crime.

Redonner envie de Volvo

Gentiment (les blogueurs sont toujours bien reçus par les marques, c’est touchant tant d’attentions) invité à découvrir la nouvelle S60, je me dis d’abord « pourquoi pas ça me donnera aussi l’occasion d’aller voir les hôtesses du stand Fiat » dont on m’avait vanté les atouts commerciaux. Finalement, c’est un barbu – en la personne de Gilles Cedrasch, directeur marketing France de Volvo – qui a retenu toute mon attention et qui m’a fait oublier ma grossière première pensée.

Parce que Gilles, c’est un passionné. Un de ces types qui reste à son poste, quelque soit le grain. Et chez Volvo, c’est la tempête qui se calme après pas mal de remous. Du ballotage qui a fait atterrir la marque dans les bras d’un investisseur chinois fortuné, décidé à ne pas laisser la marque à un sort identique à celui de Rover (désormais Roewe, et bientôt plus rien du tout) même s’il marque son territoire (cf une des photos en fin de cet article).

Volvo, c’est du suédois, du sérieux, du carré, de la finition cuir, de la technologie. Bref, je m’attendais à du rigoureux. C’est là que j’ai découvert la S60, le nouveau coupé sport de la marque, d’un rouge enfer flamboyant. Et j’ai compris qu’il se passait quelque chose sous la glace.

C’est avec ce vaisseau amiral que la marque désire reconquérir le marché, et ne plus passer pour une marque solide qui fabrique des breaks pour famille nombreuse. Volvo, c’est aussi (et surtout désormais) pour le citadin CSP+ trentenaire, voire quarantenaire, qui a envie d’autre chose que Audi dans sa recherche de sportivité.

Bref, vas-y que je te rende la marque sexy et désirable (sans pour autant perdre son ADN), on va te refaire tout ça avec un modèle qui « donne envie » et qui réveille la belle endormie. Mission accomplie. D’ailleurs Gilles nous explique comment aborder une suédoise et en comprendre l’esprit en 5 minutes :

[youtube 7xIK-Az57Yg]

Elle tient la route la petite ?

Et mon avis sur la voiture elle-même me direz-vous ? C’est bien, vous ne perdez pas le fil. La silhouette est racée, sans ostentation ni délire visuel qui détonnerait avec le design de a marque (même si on espère qu’elle va oser se lâcher encore plus dans les modèles à venir). La S60 s’impose avec finesse et force : la fonction crée la forme (principe de base du design nordique), c’est simple, efficace, fonctionnel.

Les volumes sont généreux, les galbes bien présents, les finitions exemplaires, le confort remarquable. La liste des équipements de série est impressionnante (Gilles nous en parle très bien dans la vidéo ci-dessus), misant à fond sur la sécurité active : détection d’obstacle, régulation de vitesse avec maintien des distances de sécurité, caméras avant, arrière et anti angle-mort… Pour un geek comme moi, c’est juste jouissif sans tomber dans la débauche japonisante de gadgets.

Enfin, côté confort roulant et puissance, n’ayant pas eu la chance de pouvoir en conduire une je ne saurai vous dire. Mais je croise les doigts pour que cela arrive, sait-on jamais… comme cela je pourrai mettre à jour ce billet 😉

En compétition pour le titre de meilleure voiture de l’année 2011, je lui souhaite de voir son arrivée sur la scène consacrée par une couronne ! La concurrence est peu nombreuse à mon sens mais forte (Citroën, Alfa).

 

Finalement, j’en ai oublié mes hôtesses italiennes. Elles sont fortes ces suédoises.

BONUS : quelques images de la belle, sa soeur écolo C30, et un détail qui fait un peu tâche dans le paysage (je vous laisse chercher – un indice : c’est sur une vitre).

IMG_0953.JPG

IMG_0955.JPG

IMG_0959.JPG

IMG_0962.JPG

IMG_0960.JPG