Techlounge et Geekeries

La rubrique où l’on parle de technique, informatique et gadgets technologiques

Souhaitez la bonne année avec un Short Message Video

J’ai récemment reçu une carte de vœux


Et là, je me suis dit :


mais c’est pas bête du tout comme idée !

Les Short Message Video (SMV) d’Orange, ce sont des sortes de SMS ou smileys vidéo pour agrémenter des conversations sur les réseaux sociaux (les SMV sont partageables sur Facebook, Twitter, Pinterest…), article de blog, et bientôt via mobile.

Et, cerise sur le gâteau, c’est collaboratif puisque chacun peut proposer ses propres pastilles vidéo.

En clair,


Donc si toi tu en as


 

de recevoir des messages banals pour la nouvelle année, dis toi que tu pourrais aussi l’envoyer en SMV.

Sur ce,


par avance 🙂

Un Minitel sous Android, ça existe !

Prenez une clé AllWinner A10 (architecture ARM Cortex-A8 cadencée à 1,2 Ghz, 1 Go de mémoire RAM, une puce WiFi n, 4 Go d’espace disque) et un écran de 9 pouces à cristaux liquides en 64 niveaux de gris.

Vous intégrez me tout à une carcasse de Minitel 10 Alcatel.

Et vous servez le tout. Perso, j’en veux un dans mon salon, là , de suite.


VMware: Pourquoi j’ai virtualisé mon chez moi (la suite)

La suite tant attendue

Donc je parlais de VMWARE et plus particulièrement ESXI.

ESXI est un hyperviseur bare metal. Oh mon dieu qu’est-ce donc me direz vous ?
ESXI n’est rien d’autre qu’un Linux (CENT OS) très spécial (en fait ce n’est pas vraiment un Linux parce que VMWARE a beaucoup modifié l’OS).

Encore au-dessus de ce CENT OS, il y a VMWARE ESXI : virtualiser sur la base de ma machine physique des machines virtuelle. Je peux donc faire tourner sur une machine physique plusieurs version de Windows, Linux et même MacOS mais c’est interdit.
ESXI, une fois installé, ne présente qu’une interface texte et rien d’autre. Il est juste possible de configurer l’adresse IP de la carte réseau principale.
Il faut sur une machine physique et réelle sous Windows installer Vsphere qui est le client pour ESXI. Ca devient compliqué je sais.

Avec vSphere, je donne l’adresse IP de mon ESXI et magie … l’ESXI se présente dans une arborescence et la magie peut commencer.
Pour créer une machine virtuelle, il suffit de cliquer dans ESXI pour paramétrer une machine (une sorte de Surcouf virtuel). Une fois la machine créée, j’assigne une image ISO de Windows par exemple. La machine virtuelle démarre avec son BIOS puis vois l’image ISO (moi je vois tout cela dans une console qui est une sorte de fenêtre sur l’ordinateur virtuel comme si j’étais en face d’un ordinateur neuf). Il ne reste plus qu’à installer Windows.serveur.jpg

Au final, j’ai installé sur mon ESXI (dans mon sous sol) : 2 Windows Server 2012, 4 Windows Server 2008R2 et 1 Windows 8. En plus, j’ai d’autres machines « dormantes » (c’est ç dire installées mais eteintes).

 

VMware: Pourquoi j’ai virtualisé mon chez moi

Une fois de plus je vais vous raconter ma vie.
Et puis Damien va me reprocher de parler trop technique aussi.
Prenez vos mouchoirs, ça va saigner du nez !

Pour ceux qui me connaissent bien (et maintenant vous tous puisque je me coming out ici) … j’ai un serveur à la maison.

Tout a commencé en 2003, pour les besoins de mon employeur, j’ai testé Exchange sous Windows Server 2003. Et je me suis dit que c’était génial ce serveur. Qu’en plus , on pouvait le modifier pour en faire un vrai client.
Depuis cette époque, j’ai un petit labo à la maison qui jusqu’ici était en Windows Server 2008R2 (Microsoft dans l’âme, je sais ^^).

Ce serveur me sert à pas mal de chose (trop d’ailleurs) : Service Web sous IIS (PHP, MySql, ce genre de chose), Server de mail sous Exchange (bien pratique ActiveSync pour les iDevices, PC et Mac), Serveur Active Directory, DNS, DHCP IPV4, Serveur de fichier (pour partager entre mes machines), Serveur Subsonic (pour la musique), Serveur Airvideo (pour voir les vidéos à distance sur iDevices) et bien sur le grand Firewall avec Kerio (qui soit dit en passant est une tuerie. Ne me demandez pas ou j’ai trouvé la licence oui parce que tout est sous licence).

Tout ce bon monde se trouvait sur une seul est même machine qui me servait aussi de station de travail (avec Office, irfan, Firefox, etc …). A l’époque, je n’avais rien d’autre comme machine.

Puis est arrivé l’iPad qui me sert à tout maintenant et aussi j’ai déménagé. Le serveur s’est retrouvé à la cave (ou il continue à beaucoup servir mais autrement). La station de travail s’est transformée en MacBook Air.

Le serveur ayant un peu plus de 5 ans (Core 2 quad tout de même avec une carte mère Gigabyte qui n’a pas failli), je disais depuis 1 an qu’a la sortie de Windows 2012 (le pendant server de Windows 8) j’allais changer de machine (étant un peu fainéant, je ne me voyais pas installer Windows 2012 sur une machine obsolete).

Tout cela c’était sans compter avec VMWARE ESXi …

(A suivre)

Lost Memories : quels souvenirs à l’ère du numérique ?

A l’heure du Cloud, des appareils numériques (photos et smartphone) captant la moindre parcelle de vie, et du partage tout azimut sur les réseaux sociaux, que faire de tout cela ? A quoi cela sert-il au final ?

Je ne suis pas fan du traitement photo de ce (très) court-métrage « Lost Memories », ni du pathos qu’il induit.

Mais il pose LA bonne question : s’avoir encore focaliser son attention sur ce qui en vaut vraiment la peine.


TomTom fait le robot !

Pour fêter son lancement sur Android, TomTom s’amuseet rend hommage au logo de l’OS.

Original.


L’iPhone 5, un plus grand changement que prévu [vidéo]

L’iPhone 5 est une révolution plus grande que prévue. La preuve en images.

Je suis d’accord avec ce qui est dit dans cette vidéo, le scrolling c’est dépassé.

N’hésitons pas à voir grand avec le nouvel iPhone 5 😉


 

Comment obtenir l’iPhone 5 avant tout le monde ?

La question que tout le monde se pose : comment puis-je me la péter grave avec le nouvel iPhone 5 ?

La réponse en 30 secondes !