Dossiers, analyses et tests

Les dossiers thématiques et la futurologie vu par S&D

La maison multimédia: Introduction

Je devais faire ce billet depuis longtemps.

C’est  fait et ce premier billet multimédia devrait être celui d’une petite série pour vous fabriquer  un foyer connecté sans vous ruiner.

Parlons grand principe déjà.

Pour faire un foyer connecté, il est préférable d’avoir un serveur, un NAS, un switch et des « extenders ».

Le serveur est le centre névralgique de l’ensemble. Il peut être sous Linux ou Windows (pas encore assez de programme et de ligne de commande sympathique sous MAC OS server).
Je ne parlerais ici que de Windows (oui je sais c’est démodé. Mac OS a le vent en poupe mais bon on ne se refait pas).
Par divers biais et sans vous ruiner, il est possible d’acquérir une licence Windows Server 2008 R2 ou son pendant grand public Windows Home Server v2 (qui est un Windows Server 2008 R2 soit dit en passant).

Je vous laisserais à des blogs spécialisés pour le paramétrage du serveur (à feu skhi2 par exemple).

Les NAS, quant à lui, va servir pour le stockage et pour plein de service bien sympa (par exemple VPN, Blog photo, Blog tout court aussi, UPNP, DLNA).
Nous parlerons du paramétrage du NAS par ailleurs.
Je vous conseille d’acquérir les NAS de marque Synology que je trouve excellent (par exemple le DS 411+ qui n’est pas très cher en ce moment parce qu’en fin de vie).

Les extenders
Vaste sujet.
J’ai choisis de me limiter à Windows 7 sous forme Windows Media Center, au PopCorn et aux bornes Airport express avec Airplay.

Dans les billets qui vont suivre, je parlerais :
Des bornes Airport Express.
De Subsonic, iSub et Airplay.
Des NAS Synology (UPNP, DLNA, partage, photo).
Du Mediacenter Windows 7 avec CoreAVC et Sharkcodec.
Du PopCorn.

Stan&Dam victimes de l’Orc vs Xperia Play : les images

Ce sont des images NSFW que vous allez trouver ici. Elles me rappellent un moment difficile, notre participation totalement involontaire à une guerre fratricide entre l’Orc représentant les personnages de jeux vidéos qui se lèvent et s’insurgent contre le nouveau Sony Ericsson Xperia Play (certifié Playstation).

Cet Orc n’est pas un inconnu, il sévit depuis moins d’une semaine sur la Toile : il a déjà attaqué Julien Tellouck, le présentateur de la chaine GAME ONE en le prenant à partie au beau milieu du ‘JT’, l’émission culte des gamers. L’attaque de ce monstre de plus de 2 mètres tout droit sortie d’un jeu d’Heroic Fantaisy, est l’annonce du premier acte d’une lutte sans merci visant à perturber la sortie du dit smartphone (parce que là, ils vont devoir faire des heures sup’ les pauvres).

De là à s’attaquer aux pauvres blogueurs que nous sommes…

Pour vous la faire courte mais bonne : ignorant les menaces de l’Orc, nous sommes convoqués par Sony Ericsson sur la recommandation de Gonzague Dambricourt (t’inquiète Gonzy, on te revaudra ça très prochainement) pour une prise en main exclusive du nouveau Xperia PLAY. Nous commençons un Stan&Dam Report endiablé tel que nous en avons le secret, quand soudainement la lumière s’éteint et nous nous faisons attaquer par l’effroyable Orc en pleine démonstration.

[dailymotion xi0wo8_attaque-surprise_videogames nolink]

Et là, tout s’enchaine : très rapidement tandis que j’arrive à m’extirper de mon fauteuil dans un effort sur-humain pour détendre mes muscles tétanisés par la peur, je saisis les morceaux de Stan baignant dans une marre de sang (je crois) que je traine le long des couloirs à la recherche de la sortie, poursuivi par l’Orc et ses cris acérés. La suite est confuse : enfermé dans une remise, l’Orc perd notre trace et préfère aller s’en prendre un autre blogueur (Suchablog il me semble) qui lui aussi cherchait à s’évader de cette antre de l’horreur. Je suis revenu chercher Stan 3 jours plus tard, encore inconscient, encore caché dans le faux-plafond où j’avais réussi à le glisser avant de me planquer mimétiquement entre un saut et un balais à franges.

Voici les images que nous avons reçu, qui témoignent de la brutalité de l’attaque et de sa cruauté. Je ne me souviens de rien, et Stan est désormais en cure de repos, hurlant toutes les nuits en se souvenant de cet horrible épisode (et dérangeant ses voisins).

Une pensée pour nos camarades Pras, Céline, Jo, et Guillaume.

Les dernières news et vidéos de la bataille Orc vs Xperia Play sur Dailymotion.

PS : Stan&Dam précisent qu’ils n’étaient vraiment au courant de rien du tout. Mais alors, rien. Et ça fait VRAIMENT flipper en vrai.

Billet indépendant rémunéré

iPad 2: déballage et mini-test vidéo

Bon là je crois que c’est bon, on peut me traiter de FanBoy.

Mais en fait, j’avais (grâce à mon boulot) un iPad 2 sous la main. Il est vrai que je fais des infidélités à mon couple d’amour (Windows 7 + Firefox4) en utilisant plus que régulièrement mon iPad … et du coup je n’ai pu résister à faire cette petite vidéo.

Le bestiau est bien bien rapide y compris en multitâche. L’iPad 2 n’est finalement pas un refresh si anodin que cela pour qui utilise beaucoup d’application.

[youtube rogDT8TCH10]

 

[Analyse] Plyce se repositionne sur le Social Shopping

Je viens de recevoir ce mail de la part de Plyce, le Foursquare français, qui manifestement se repositionne à défaut de pouvoir rivaliser avec son concurrent américain en le prenant de vitesse.

Tandis qu’aux USA Foursquare est très utilisé pour la Social Shopping (bons plans géolocalisés donnés par la communauté, les magasins et les marques) mais encore en France, Plyce leur grille la politesse et fait un demi-tour sur l’autoroute en spécialisant son service justement sur le Social Shopping.

Outre avoir un angle d’attaque plus précis, il devance ainsi en Europe Foursquare, et surtout se dote enfin d’un modèle économique B2B2C viable (parce que les badges c’est sympa mais ça fait pas manger) : les marques et les commerçant vont payer pour délivrer bons plans et coupons autour de où vous êtes (dommage, PagesJaunes a été pris de court sur ce coup).

Je résume :

– je me mets dans un sillon

– je coupe l’herbe sous le pied de mon dangereux concurrent, quite à être un champion local lucratif et non mondial

– j’abandonne le principe social de mes amis : c’est là que je suis circonspect. En se débarrassant de cette fonction,cela veut dire que Plyce devient « juste » un annuaire de bons plans localisés délivrés par des professionnels, que vous pouvez éventuellement diffuser via facebook et twitter. Or, en gardant un réseau d’amis localisés en complément, il y a aurait eu des choses intéressantes à faire comme des principes de viralité intra-communauté du type « 5% de réduction en plus aux 10 premiers Plyceurs qui se présenteront au magasin ».

Cela sent fortement un « back to basics », autrement dit une refondation du service sur un « coeur » plus lucratif et commercial et l’abandon de l’essence initiale du service qui était une sorte de Facebook localisé. Volonté de l’équipe ou/et des investisseurs (KimaVentures de Xavier Niel et Jérémie Berrebi) ?

Si émerger et rentabiliser la société est à ce prix, c’est un bon choix.

 

Le mail reçu ce soir dimanche à 19h :

CHANGEMENTS AU SEIN DU SERVICE DANS LA SEMAINE À VENIR!

Cher utilisateur,

Vous faites partie des membres inscrits sur Plyce.

Nous souhaitons vous informer qu’à partir du 3 mars, Plyce va axer son service sur les bons plans de proximité et sur l’univers du shopping géolocalisé.

Cela implique des changements important par rapport à l’utilisation actuelle de Plyce

  • La fonctionnalité de localisation ne va plus servir à informer son réseau d’amis du lieu où l’on se trouve mais à s’informer des bons plans à proximité.
  • Vous pourrez partager, si vous le souhaitez, vos bons plans avec vos amis via Facebook ou Twitter.
  • Votre réseau d’amis au sein de l’application n’a plus vocation à continuer. Il va donc être supprimé.

En vous géolocalisant, vous pourrez avoir accès aux informations concernant toutes les promotions relatives à un produit ou à une enseigne se trouvant à proximité et même bénéficier parfois de remises spécifiques aux utilisateurs de Plyce.

En plus de l’information de proximité, vous pourrez bénéficier de récompenses en vous localisant dans un point de vente, de coupons de réduction ou de points de fidélité.

A partir du 3 mars, en vous connectant ou en téléchargeant Plyce vous aurez accès à un tout nouveau service, dont voici à gauche quelques captures d’écran en exclusivité.

D’ici là, nous vous invitons si vous le souhaitez à vous connecter à votre profil et à sauvegarder vos données de check-in que vous souhaitez, avant que celles-ci ne soient définitivement supprimées.

Bien entendu, vous pouvez nous poser toutes les questions que vous souhaitez à l’adresse suivante : [email protected].

Nous vous remercions de votre fidélité.

L’équipe Plyce

Avant gout du futur de MobileMe « Cloud »

Si on en croit la rumeur … Apple devrait proposer un service Cloud pour Mobile Me et le rendre aussi partiellement gratuit.

MOBILEME.png

Bon la gratuité, je n’y crois pas trop (Apple est une société capitalistique florissante pas un philanthrope).

Le digital locker d’Apple est tout de même très probable.
La rumeur les plus persistantes ne parlent pas de stockage dans le cloud (ce serait un peu compliqué d’offrir, en plus gratuitement, un stockage de plus de 100 Gig à chaque possesseur d’iBidule) mais d’aiguillage.

En gros, vous avez sur votre Mac de la musique ou des vidéos, vous vous connectez simplement avec votre iBidule et hop miracle vous écoutez ou regardez.

« It’s a Miracle »

Pas tant que ça.

Je vous propose de tester ce type de consommation de media grâce à un superbe programme (que j’utilise depuis presque un an): SUBSONIC

SubsonicLogo.png

L’installation …classique.
Puis normalement mappage de port TCP/IP automatique en UPNP (si ça ne marche pas, il faut tout ouvrir à la main au travers du routeur et du firewall. Ce qui est mon cas).

Et là super, vous avez un site bien à vous avec votre musique en Stream (et depuis peu la vidéo) avec encodage à la volée (pour réduite par exemple la consommation de bande passante non parce que un MP3 en 320KPS sur une pauvre ligne ADSL, c’est pas top ? N’oubliez pas en ADSL – comme son nom l’indique Asynchronous – le débit montant est limité à 1 Meg).

Bon ok. Ce site perso c’est génial mais sur mon iBidule c’est bof.

Et là … vous installez iSub. Une merveille qui se connecte à Subsonic et qui gère le cache …
Non seulement vous pouvez écouter en streaming (mais l’App est suffisamment intelligente pour commencer le téléchargement de la piste suivante avant la fin de la piste actuelle) mais aussi de synchroniser un album ou plusieurs (oui la 3G dans un sous-sol ça ne fonctionne pas).

Voilà vous avez l’équivalent de MobileMe Cloud sans abonnement avec votre musique (sans problème de DRM ou autre) et bientôt la vidéo sera dispo (sinon en attendant il y a AirVidéo qui assure la fonction)

Stan approved !

HP Palm : prédictions sur les annonces attendues ce soir

Si Apple lance son iPhone en CDMA chez Verizon aujourd’hui, c’est pour essayer d’éclipser la keynote HP Palm de ce soir (19h, heure française) qui révèlera les nouveaux produits sur webOS.

J’avais écris sur ReadWriteWeb en avril 2010 ce qui me paraissait être les varies raisons du rachat de Palm par HP. Moins d’un an plus tard, j’espère que les attentes des fans de la marque (dont je fis partie depuis quasiment le début).

Une expérience globale

Clairement, HP vise une expérience globale de marque avec ce nouvel OS, qui va venir irriguer sa gamme : tout d’abord les mobiles, une tablette, et sans oublier d’autres appareils comme les imprimantes (les derniers modèles intègrent d’ailleurs un écran tactile et un OS maison), voire même… des PC.

Cette indiscrétion de « gamme globale » me vient de la direction marketing de Palm France, et conforte la posture de HP d’essayer de faire sur les terminaux nomades ce qu’elle n’a pas réussit à faire sur les PC : se dégager de Microsoft Windows et proposer « son » modèle technologique intégré à base de « Cloud ».

En clair, HP veut se positionner sur le marché des terminaux nomades comme il a fait sur le PC, en prenant soin de ne pas rater une vague qui prend la forme d’une déferlante

Qu’attendre ce soir ?

Mes prévisions :

– un webOS 2 revu et retravaillé pour les tablettes.

– une tablette dénommée Topaz.

– l’annonce de nouveaux terminaux mobiles.

– une offre « Cloud » type Mobile Me pour fluidifier le transit d’informations (photos, vidéos, documents…) entre les PC HP et la gamme HP Palm.

– un nouvel environnement de développement avec quelques partenariats bien sentis pour faire grossir la base d’applications.

Il y a urgence…

Nokia en position de faiblesse, Windows Mobile 7 peinant à convaincre, un Android en pleine forme et un iPhone qui cherche à tout prix à verrouiller le haut de gamme, RIM se repositionnant sur les tablettes et les ados, il peut y avoir la place pour un outsider mais il va falloir que HP y mette le prix et l’énergie pour convaincre.

GoldenEye sur Wii : Stan&Dam briefent James Bond

15723_1736_253005_4511_4098_1.jpg
Ca y est Goldeneye est sur Wii. Après la Nintendo 64 et surtout 10 ans après, le jeu revient.

A l’époque, GoldenEye a innové avec le mode splitscreen (ecran partagé). Ok, de l’eau a coulé sous les ponts depuis … le revival Wii aurait pu laisser un gout de réchauffé.

En fait, il n’en est rien.

Il n’y a que l’histoire qui n’a pas changé (par contre les personnages eux ont changé. Exit Pierce Brosnan, welcome Daniel Craig) : le satellite GoldenEye (qui envoie des ondes EMP) doit être récupéré pour sauver l’occident !

Autant le dire, le jeux est bien fait (on est à mille lieux de la N64 et pourtant ce n’est que la Wii et son «petit » moteur graphique ATI).

[youtube UBJhhHXGmrY]

En mode solo, le jeu est très scénarisé (avec de nombreuses cinématiques). Les décors nombreux et la Wii étonnante (de tels graphismes sur une telle console … ne pas oublier ce n’est pas une PS3). Le gameplay est bon et évident (pas de torture intellectuelle pour faire tel ou tel combinaison de touches).

En mode multi, c’est l’éclate. On retrouve (en beaucoup mieux) l’esprit du jeu tel qu’il était sous N64.

D’ailleurs, pour la peine, on a briefé James histoire qu’il utilise GoldenEye avant sa prochaine mission. On lui a aussi glissé quelques gadgets en plus, histoire de…

[youtube TTNlN8Qtoiw]

Note : vidéo réalisée (comme d’autres blogueurs) pour la com d’Activision. Le reste du billet a été écrit dans la plus totale liberté artistique et flou éditorial.

Comment se faire séduire par une suédoise (vidéo)

Autant vous dire, j’ai cherché un moment autre chose que « La Volvo S60, la suédoise qui en a sous le capot » ou bien « Une suédoise c’est moins cher qu’on ne croit ». Surtout que depuis que j’ai réalisé que les suédois avaient donc deux industries florissantes, les meubles et les voitures, je me demande s’ils ne devraient pas faire du cross-branded marketing avec des séries spéciales break de chasse Volvo Grandkülla avec la bibliothèque Billy pré-montée pour à peine 1 euro de plus.

Las ! Volvo étant toujours suédois mais désormais sous pavillon capitalo-communiste chinois, il va falloir faire avec. Et je dois reconnaitre que justement, ça le fait. Retour sur la scène de crime.

Redonner envie de Volvo

Gentiment (les blogueurs sont toujours bien reçus par les marques, c’est touchant tant d’attentions) invité à découvrir la nouvelle S60, je me dis d’abord « pourquoi pas ça me donnera aussi l’occasion d’aller voir les hôtesses du stand Fiat » dont on m’avait vanté les atouts commerciaux. Finalement, c’est un barbu – en la personne de Gilles Cedrasch, directeur marketing France de Volvo – qui a retenu toute mon attention et qui m’a fait oublier ma grossière première pensée.

Parce que Gilles, c’est un passionné. Un de ces types qui reste à son poste, quelque soit le grain. Et chez Volvo, c’est la tempête qui se calme après pas mal de remous. Du ballotage qui a fait atterrir la marque dans les bras d’un investisseur chinois fortuné, décidé à ne pas laisser la marque à un sort identique à celui de Rover (désormais Roewe, et bientôt plus rien du tout) même s’il marque son territoire (cf une des photos en fin de cet article).

Volvo, c’est du suédois, du sérieux, du carré, de la finition cuir, de la technologie. Bref, je m’attendais à du rigoureux. C’est là que j’ai découvert la S60, le nouveau coupé sport de la marque, d’un rouge enfer flamboyant. Et j’ai compris qu’il se passait quelque chose sous la glace.

C’est avec ce vaisseau amiral que la marque désire reconquérir le marché, et ne plus passer pour une marque solide qui fabrique des breaks pour famille nombreuse. Volvo, c’est aussi (et surtout désormais) pour le citadin CSP+ trentenaire, voire quarantenaire, qui a envie d’autre chose que Audi dans sa recherche de sportivité.

Bref, vas-y que je te rende la marque sexy et désirable (sans pour autant perdre son ADN), on va te refaire tout ça avec un modèle qui « donne envie » et qui réveille la belle endormie. Mission accomplie. D’ailleurs Gilles nous explique comment aborder une suédoise et en comprendre l’esprit en 5 minutes :

[youtube 7xIK-Az57Yg]

Elle tient la route la petite ?

Et mon avis sur la voiture elle-même me direz-vous ? C’est bien, vous ne perdez pas le fil. La silhouette est racée, sans ostentation ni délire visuel qui détonnerait avec le design de a marque (même si on espère qu’elle va oser se lâcher encore plus dans les modèles à venir). La S60 s’impose avec finesse et force : la fonction crée la forme (principe de base du design nordique), c’est simple, efficace, fonctionnel.

Les volumes sont généreux, les galbes bien présents, les finitions exemplaires, le confort remarquable. La liste des équipements de série est impressionnante (Gilles nous en parle très bien dans la vidéo ci-dessus), misant à fond sur la sécurité active : détection d’obstacle, régulation de vitesse avec maintien des distances de sécurité, caméras avant, arrière et anti angle-mort… Pour un geek comme moi, c’est juste jouissif sans tomber dans la débauche japonisante de gadgets.

Enfin, côté confort roulant et puissance, n’ayant pas eu la chance de pouvoir en conduire une je ne saurai vous dire. Mais je croise les doigts pour que cela arrive, sait-on jamais… comme cela je pourrai mettre à jour ce billet 😉

En compétition pour le titre de meilleure voiture de l’année 2011, je lui souhaite de voir son arrivée sur la scène consacrée par une couronne ! La concurrence est peu nombreuse à mon sens mais forte (Citroën, Alfa).

 

Finalement, j’en ai oublié mes hôtesses italiennes. Elles sont fortes ces suédoises.

BONUS : quelques images de la belle, sa soeur écolo C30, et un détail qui fait un peu tâche dans le paysage (je vous laisse chercher – un indice : c’est sur une vitre).

IMG_0953.JPG

IMG_0955.JPG

IMG_0959.JPG

IMG_0962.JPG

IMG_0960.JPG