Dossiers, analyses et tests

Les dossiers thématiques et la futurologie vu par S&D

Reprise progressive de l’image et du son

interruption+de+programme

Il ne vous aura pas échappé que Stan&Dam, après plus de 8 ans de bons et loyaux services, avaient fortement ralenti le rythme de publication.

Plein de raisons à cela… A commencer par le fait que tenir un blog depuis si longtemps, ça fatigue. Et ouais. Ça n’a l’air de rien, mais publier régulièrement, avoir envie de se mettre devant son ordi après une journée de boulot, trouver des idées, demande une grande rigueur qui s’émousse avec le temps.

Et puis tenir un blog à deux, c’est comme un vieux couple qui élève son enfant : on est pas toujours d’accord sur tout mais globalement sur l’essentiel, l’un a plus de temps que l’autre et vice-versa, on manque de temps pour réaliser toutes les idées qui nous viennent…

Mais l’envie est toujours là. Car nous sommes des indécrottables Geeks (et ce bien avant la mode liée à ce terme), car nous sommes des curieux, car nous aimons parler de nouveaux produits (mais pas que !). En 8 ans, beaucoup de choses ont changé en termes technologiques, et tout ce que nous avons croisé en chemin (notamment via nos tests vidéos humoristiques, précurseurs des futurs YouTubers) s’est bonifié dans le temps, soit à complètement disparu. Ca serait dommage de laisser mourir un blog qui a été témoin d’autant de choses, non ?

Il va donc y avoir une reprise progressive de l’image et du son. Nos 2472 articles sont bien sur toujours disponibles, et de nouveaux articles vont à nouveau venir irriguer notre ligne éditoriale improbable faite de geekeries diverses, de découvertes technologiques qui font saigner du nez, de gadgets inutiles donc rigoureusement indispensables, de critiques ciné et télé, de voyages blogueurs à la découverte de nouveautés fabuleuses… et puis, si l’envie nous en reprend (ou bien un chèque conséquent comme dirait Stan), des vidéos inédites de Stan&Dam 🙂

 

Stan&Dam

Stan&Dam

Test de la canette d’Orangina Miss O qui permet de zapper le foot

Voici l’arme de destruction massive lancée par Orangina Miss O : la canette qui permet d’éteindre toute télévision qui se trouve dans un rayon de 5 mètres. Imaginez le massacre un soir de match de l’équipe de France !

Mais est ce que cela marche vraiment ? Comme d’hab, Stan&Dam s’y colle et voici le résultat :


Alors, certes, ça fait gueuler les filles pour la plupart qui y voient du « marketing genré » (j’ai appris un mot à l’occasion). Je vous laisse regarder les commentaires sur la page Facebook de madmoiZelle

Certes c’est plein de raccourcis (les filles ça aime pas le foot, ça boit light, et ça aime casser les c*****es aux garçons en les empêchant de regarder leur match bière à la main – tiens, encore un poncif), mais je trouve ça AMUSANT et décalé. Et bien conçu.

Essai du Citroën Grand C4 Picasso : le loft roulant des parents Geeks

Il y avait une époque où un slogan disait « la voiture que les enfants conseillent à leurs parents ». On va certainement pouvoir dire du nouveau Citroën Grand C4 « la voiture que les parents vont faire aimer à leurs enfants » tellement le confort et le plaisir d’être à bord sont omniprésents. Tout n’est pas tout d’une perfection absolue bien sur, mais c’est une belle surprise.

Et pour mieux m’en rendre compte, Citroën a eu la gentillesse et excellente idée de m’inviter en Bavière, en Allemagne, pour tester les qualités routières de la voiture dans les forêts humides et les autobahn sans limitation de vitesse.

Pour ceux qui ne veulent pas lire tout l’article en détails, voici la découverte dans son ensemble du nouveau Citroën Grand C4 avec Benjamin Demozay, chef de projet de ce superbe vaisseau. Pour les autres, suivez le guide juste ci-dessous !


A l’intérieur, au niveau place c’est palace

Récent papa d’une petite fille, je ne suis pas encore dans la cible de ce grand vaisseau qui peut accueillir jusqu’à 7 personnes sans mal. Mais cela pourrait venir 😉 Le véhicule se destine donc en priorité aux familles nombreuses ou aux groupes de potes qui veulent glisser des planches de surfs dans le coffre pour descendre sur la côté Basque. Si si, croyez moi, à la vue du volume de chargement utile de la voiture c’est l’idéal.

13K67JPG

Le secret, c’est en fait une double astuce : les « sièges portefeuilles » qui vont se plier en deux comme un sandwich pour donner accès aux extrêmes places arrières et surtout plaquer les sièges du deuxième rang contre ceux de devant, et ensuite les sièges du troisième rang qui vont s’escamoter dans le plancher arrière pour dégager un plancher quasiment plat. Pas facile à comprendre ? Voici une vidéo des finitions et modularité intérieures faite avec amour et mes petits doigts pour vous montrer tout ça.

 

Le design pour affiner et alléger le vaisseau

Mais revenons à la première appréhension de la bête et de son design extérieur. Afin d’alléger la face avant, les designers des Chevrons ont eu une idée géniale : faire une une ligne courbe ceinturant la calandre [vidéo], intégrant le logo et les veilleuses. En fait les « vrais » phares sont juste en dessous mais – magie de l’ensemble – ils se remarquent à peine.

Le reste de la physionomie générale de la voiture n’est pas en reste : l’empattement plus long, roues dans les coins, barre de toit enveloppante et nervures de portes viennent donner de la densité et de la légèreté à l’ensemble [vidéo].

 

 

Une planche de bord tactile pour moins de boutons

Les voitures devenant de vrais vaisseaux bourrés d’électronique, la tendance immédiate est la profusion de boutons. Plein. Trop de boutons. La tendance n’est vraiment pas à la déflation, et on a presque du mal à s’y retrouver. Un travers qu’essaye d’éviter le Citroën Grand C4 Picasso par l’usage de deux grands écrans, l’un tactile et l’autre panoramique [vidéo].

La « tablette » tactile permet de commander presque toutes les fonctions de la voiture, à l’exception de celles qui restent encore sur le volant (et que je trouve d’ailleurs peu ergonomiques). L’ergonomie est soignée, compréhensible assez rapidement, et la réactivité de l’écran est bonne même si je trouve que nous ne sommes pas encore au niveau des tablettes de l’on peut avoir « chez soi » et qui font désormais office de référence.

L’écran panoramique est superbe. On peut d’ailleurs en changer la visuel afin de choisir celui qui nous convient le mieux au regard : choisir son tableau de bord, plutôt révolutionnaire ! J’ai choisi comme montré ci-dessous un modèle faisant un clin d’œil aux « tambours » qui servaient à mesurer la vitesse dans les CX et BX.

Les données affichées sont centrales, claires, bien qu’un peu trop denses parfois. Il faut un temps d’adaptation pour bien en comprendre le zoning et distinguer rapidement où aller chercher chaque information.

13K11jpg

Côté connectique, c’est la profusion à l’arrière de la voiture ! 2 sorties audio/vidéo permettent de brancher tout ce qui vous plait pour profiter par exemple d’un film lors d’un trajet. Une connexion bluetooth vient compléter cet ensemble déjà riche.

Conclusion : un vrai loft roulant familial

Qualité des matériaux intérieurs, espace, confort, équipement multimédia ultra-complet : le Citroën Grand C4 Picasso a tout pour plaire à une famille nombreuse désirant voyager dans d’agréables conditions. Avec un prix débutant à 23000€, ce loft roulant a tout pour plaire.

Tout l’album : http://flic.kr/s/aHsjPnhk3Z

[Vidéo] Test du Huawei Ascend P7 : déballage, forces et faiblesses

Cette semaine est sorti le Huawei Ascend P7, nouveau vaisseau amiral de la marque chinoise, 3eme constructeur mondial de smartphones. D’une conception unibody, vendu au prix de 449€, ses points forts sont :

  • une expérience d’appareil photo inégalée avec des objectifs de plusieurs mega pixels et un processeur de traitement dédié pour atteindre à peine 1,2 secondes en prise de vue,
  • un accès à une connectivité ultra-rapide (4G LTE),
  • une autonomie de batterie exceptionnelle de 2500 mAh,
  • une finition exemplaire (7 couches de finition en Gorilla Glass 3 sur la plaque arrière),
  • d’un écran tactile Full HD de 5 pouces doté d’une résolution de 1920 x 1080, de 445 ppi en 16:9,
  • et des fonctions amusantes comme le « groufie » (selfie panoramique pour groupe) ou le tag audio de 10 secondes sur les photos.

Mais certains points faibles subsistent… Stan&Dam vous donnent leur impressions face à la bête dans ce Hangout de 15 minutes !


[vidéo] Huawei Ascend P7 : premières réactions à chaud

Huawei-Ascend-P7Stan&Dam, le plus vieux couple de Geeks de la blogosphère intergalactique, était hier au lancement mondial du nouveau vaisseau amiral de Huawei : le Ascend P7 (qui succède au P6, donc) (logique).

Un nom pas forcément sexy, mais auquel il ne faut pas se fier : ce nouveau smartphone est diablement beau et bien équipé.

Nous réalisons actuellement un test plus complet avec déballage (« unboxing ») de la bête que nous vous publierons sous peu. Mais pour le moment, notre retour à chaud en vidéo juste au sortir de la conférence de presse !


Suzuki, MFC ouest Boulogne … au secours !

Petit billet coup de gueule.

Vous ne le savez peut être pas mais je suis scootérisé depuis 2006.
J’ai commencé avec un X9 (très lourd, plein de problème électrique … j’ai calé à 60 Km/H sur le périph parce qu’il pleuvait. Gloups).

Depuis 4 ans je suis l’encore heureux propriétaire d’un Suzuki Burgman 125.
Mais il se fait vieux et le kilométrage est important. Je voudrais donc le changer.

J’ai poussé ce scooter assez longtemps (depuis juillet) dans l’attente du millésime 2014.

Quelle déception !

Je vous explique.
Sur un scooter, le freinage couplé permet de freiner du frein gauche uniquement. Le freinage est équilibré avant arrière automatiquement (sinon garce à la chute en avant). Le frein de droite vient en 3eme et supplément du couplé.
L’ABS empêche les roues de se bloquer et subséquemment de verser en cas de freinage d’urgence (ça ne raccourcit pas la distance bien au contraire).
Et enfin, il existe l’antipatinage (la rolls sur scoot) qui va adapter le couple moteur pour éviter au roue de patiner (par exemple passage de bande blanche par temps de pluie).
Il y a un scoot qui a tout ça le X10 de Piaggio mais je suis un peu vacciné par mon expérience X9.

Suzuki sur sur son Burgman 2014 annonçait un ABS. Youpppiiii !
Et là c’est le drame … oui mais sans freinage couplé. Pardon ? Honda propose ABS et freinage couplé depuis 2006 ! Piaggio pareil en 2013.
Suzuki tu es à la ramasse.

Je me dis: OK, je vais tout de même faire un essais du 125 ABS. Je prends rendez-vous dans ma concession MFC Ouest de Boulogne début décembre. On me rappelle début janvier. Nous convenons d’un rdv samedi matin.
J’arrive. Je poireaute 15 minutes parce que le commercial trafique je ne sais trop quoi sur un scoot en atelier alors que le chef d’atelier est présent et le regarde et qu’un mécano est présent et le regarde. On dirait les travaux public: 2 qui regardent 1 qui bosse. En l’occurence dans cette concession c’est le vendeur. Mauvais point, ce n’est pas son rôle.

Coté service client … on est à des années lumière (plusieurs voir beaucoup) de l’expérience client par exemple chez Apple ou Mercedes (ok ce n’est pas la même clientèle ni les même produit mais un client est un client et en temps de crise on ne le méprise pas comme ça).

Finalement, le quart-d’heure passé, le commercial, aimable sans plus, me demande mon permis de conduire et un chèque de caution (je suis client depuis 4 ans et je fais mes révisions dans cette concession depuis 4 ans).
Soit.

Puis me présente le 125. Je lui avais bien précisé que je voulais faire l’essai de la version ABS (le version sans ABS de 2014 est strictement identique en freinage, moteur et comportement routier que mon 125 actuel. Pas besoin d’essayer ce que j’utilise tous les jours). Le petit vendeur savait très bien que j’étais intéressé par l’ABS. Je lui avais précisé en décembre puis en janvier.

Bah devinez quoi: « Suzuki ne nous a donneé en version d’essai que le 125 sans ABS »
Pardon …. bah pourquoi je suis venu alors ?
Ta version sans ABS, je m’en moque.
Il faut attendre 3 mois encore pour une version d’essai ABS qui de toute facon n’a pas de freinage couplé.
J’ai dit au vendeur que dans ces conditions: vu le peu de cas qui est fait du client, vu le temps que j’ai attendu, vu que le modèle n’est pas super top … j’allais voir ailleurs un autre fabriquant.

Et comme le vendeur est  bon (mais un peu con); il m’explique: oui mais il y a les warnings (bah heureusement parce qu’en 125 toutes les autres marques ont ça depuis 3 ans et je l’avais sur mon X9 en 2006), il est bas (euh ouais mais bon je suis pas un nain ça ne changera pas ma vie et ca ne modifie que peu le centre de gravité et le comportement si le scoot est bien conçu) et en terme de maniabilité il n’y a que le Honda Swing qui peut rivaliser avec le Burgman 125 2014 … là je crois que c’est l’argument goute d’eau.

Non seulement le SWing est antérieur au Burgman 2007 ! mais en plus il avait déjà à l’époque un l’ABS ET le freinage couplé. Le Burgman 125 2014 n’a même pas ça.

Donc entre un millésime 2014 en carton de chez Suzuki qui se fait attendre depuis près d’un an, une politique de modèle d’essais bien idiote et ce que propose la concurrence; SUZUKI C’EST FINI. Je souhaite à cette marque beaucoup de chance pour se maintenir alors que le Burgman 125 etait un modèle phare en 2008.

J’espère que Suzuki France me lira et fera des efforts pour les clients qui restent 😉

Pour les autres: MP3 Piagio (pas du tout la même catégorie), X10, Yamaha eventuellement Honda.

Casa del Mar … la suite heureuse

Finalement, le directeur du Casa del Mar et de la Plage Casa del Mar a souhaité nous parler pour dissiper le malentendu.

Nous a présenté ses excuses (car oui la piscine en cette saison est bien ouverte aux hôtes de la Plage du Casa del Mar).
Nous avons même eu des petits chocolats (que nous avons goutés) et une proposition de bouteille de Champagne (que nous avons déclinée vu notre appétence plus que faible pour le divin breuvage). Nous avons été conviés a retourner profiter du Casal del Mar et de sa piscine, mais nous avons poliment décliné, l’envie d’y mettre les pieds n’étant définitivement plus là. L’agence Voyageurs du Monde a aussi été très réactive et nous devons nous reparler dans les jours qui viennent.

image

Nous avons beaucoup apprécié l’écoute et les gestes qui ont suivi l’incident. Pour autant, nous n’irons jamais passer de week end, si l’occasion de présentait, au Casa del Mar.

PAR CONTRE, je ne saurais trop vous recommander la Plage du Casa Del Mar, bien plus sympathique, plus agréable avec un personnel chaleureux, sympathique qui sait instiller une atmosphère bienveillante sur le lieu. Nous venons au moment de finir ce billet de recevoir un petit cadeau de départ qui n’a rien a voir avec l’incident. Un geste de plus qui nous conforte dans l’idée d’y revenir…

La Corse est en tout cas bien l’ile de beauté et la plage de Santa Giulia … une hallucination terrestre de munificence.

La preuve de l’existence du capteur biométrique de l’iPhone 5S (S comme Sécurité)

A quelques heures de la Keynote, les esprits et les supputations s’échauffent : est ce que l’iPhone 5S sera innovant ? Genre rupture technologique « avec du sens dedans » comme seule Apple sait le faire ?

Chez Stan&Dam (enfin, là c’est plutôt Dam car Stan se la coule douce en Corse au moment où je vous écris ces ligne), on y croit. A chaque fois, le S à voulu dire quelque chose :

– 3GS pour « Speed »

– 4S pour « Siri »

– pour le 5S ça sera « Sécurité »

Pour cela, c’est l’usage d’un capteur biométrique qui sera utilisé. Vous en doutez ? Nous pas. Regardez bien le carton d’invitation de la Pomme :

Ces cartons portent toujours des indices. Ici outre les pastilles de couleurs pour évoquer les teintes de l’iPhone 5C, il y a ces ronds gris… qui rappellent le carré gris du bouton Home, mais version arrondie.

Soit le graphisme de ce carré va changer sur les nouveaux boutons Home pour marquer la différence de génération entre iPhone avec l’arrivée de ce capteur, soit le capteur sera placé AUTOUR du bout Home tel un halo, à l’image du halo que l’on a autour de l’icône Siri.

Et au final tout ça pour faire quoi ? Quel est le « bénéfice client » ? Nous voyons plusieurs pistes possibles :

  • payer avec son iPhone : Passbook a été la première étape d’Apple pour créer un système de billetique électronique via le QR-Code. Rajouter la reconnaissance de l’empreinte digitale, c’est permettre par exemple l’achat sécurisé en ligne de tout plein de choses… surtout si Apple propose une API pour ce système d’identification. Et si ajout d’une puce NFC, cela serait la sécurité ultime pour rassurer les consommateurs et le vrai lancement des micro-paiements par téléphone.
  • déverrouiller sans avoir besoin de rentrer un code : évident, non ? Quoi que, s’il ne vous reconnait pas, vous allez être bien embêté…
  • sécuriser les échanges de contenus entre téléphones mobiles et ainsi peut-être ouvrir la porte au monde de l’entreprise à l’iPhone, à l’heure ou Blackberry est en vente.

Et peut-être plein d’autres choses auxquelles nous n’avons pas pensé…

A ce soir pour la Keynote !

PS : oui bien sur vous pourriez me dire (comme Stan, depuis sa retraite Corse) que tout cela a été confirmé par le WSJ, par la notice qui a fuité, par le packaging ou le bouton a bien changé, par le SDK… Mais tant qu’Apple n’a rien présenté cela reste des hypothèses 😉