Cinéma loisir & portnawak

Tout ce dont on veut vous parler sans trop savoir où le classer

Prometheus : ce qui cloche

Ca spoil un peu dans ce billet

More

Prometheus: ma critique du film

J’ai vu hier soir Prometheus.

Je voulais partager sur le blog deux positions. La critique du film (sans spoiler dedans) et ma réflexion sur le scénario (ca spoil à mort, ne surtout pas lire si on n’a pas vu le film)
C’est une grosse claque. Je suis un grand détestateur de la 3D et là. C’est fluide. C’est beau. C’est moderne.
Il n’y a pas cette espèce d’assombrissement détestable de l’image que l’on peut voir habituellement en 3D (même avec Avatar), ni d’effet trop artificiel de 3D (ok certaines scènes sont faites pour ça mais ne viennent pas comme un cheveu sur la soupe).
Je suis plus partagé sur le jeu d’acteur.
Noomi Rapace ne me convint pas spécialement (et c’est pourtant le rôle phare). Elle manque de texture. On ne croit pas à son coté scientifique et elle prend vraiment trop de coup pour survivre et se démener comme elle le fait surtout à la fin du film. Ce n’est pas crédible. Je n’ai pas accroché à ce personnage sans que ça me gâche la séance non plus.
Charlize Theron … ne sert à rien. C’est une psychorigide dirigeante qui n’apporte rien de rien ni à l’action ni à l’intrigue.
Les autres personnages sont bons sans plus (Mention spéciale au capitaine qui est un peu cliché mais pas mal dans le genre).

Mention ultra spécial à Michael Fassbender qui est juste ENORME. L’interprétation est très très bonne. Plein de bonne idée. Plein de retenu. Plein de perfidie. J’ai adore. Il est juste. Crédible. Vicieux avec détachement ! (là ça spoile un peu ok).

Pour faire plus court, Prometheus pour moi c’est un bon 16/20.

[La Pause de midi] Les Kairas : la bande-annonce !

Les Kaïras, ce sont les troisars de Kaïra Shopping qui se lancent dans le grand bain du cinéma.

J’avais une certains appréhension en allant le voir, et au final c’est frais, amusant, et ne tombe pas facilement dans la caricature.

Le scénario a bien su osciller entre comédie, humour décalé et gras type « frères Farelli », et quotidien d’une partie des habitants de banlieue parisienne.

Voici la bande-annonce !


Hier c’était cours de cuisine à l’Atelier des Chefs

Hier ce fut le big fun en fin de journée, l’Atelier des chefs m’a convié à un cours de cuisine en direct live sur internet.

atelierdeschefs1.JPG

Nous étions dans une salle avec d’autres blogueurs (@BriKo @elChikito @rougenoirblanc @malinois) pour :
–          découper et désosser un demi poulet (gloups, c’est un peu ragoutant de tripoter du poulet comme ça et surtout la découpe n’est pas évidente),
–          découper un oignon et émincer des aubergines (j’ai enfin appris à découper de l’intérieur vers l’extérieur ; les experts me comprendrons),
–          enduire de yaourt mélangé avec des épices et l’oignon les cuisses de poulet,
–          découper des bananes et émincer du gingembre confit pour enfin enduire l’ensemble de caramel (sans eau ! … perso je fais tjrs avec un poil d’eau et un peu de beurre).

atelierdeschefs3.JPG

On a tous bien bossé et j’ai pu découvrir cet atelier que je connaissais sans avoir eu la chance d’y participer.

Dans la bonne humeur et après le « direct live breaking news on the web », nous avons pu échanger sur Gundam (aucun rapport) et la cuisine. Ce fut l’occasion de discuter avec le chef « Jean-Sébastien Bompoil » : Très sympa, ultra ouvert, toujours au taquet sur les bons petits conseils (je vais essayer  le Bo Bun qu’il m’a conseillé sur Boulogne).

 atelierdeschefs2.JPG

 

Et comme à l’atelier des chefs, ils sont justes géniaux … les 10 premiers commentaires sur ce billet GAGNENT un code pour un cours de cuisine en direct sur le WEB !!!

Interview de Airnadette dans les toilettes du 114 by Puma Social

Tu connais pas Airnadatte, le plus grand groupe de Airband au monde ?

Bon alors, d’abord tu commences par lire cette critique, puis tu regardes cette vidéo :


Ok, donc maintenant que tout est clair entre-nous, passons aux choses sérieuses : l’interview.

J’ai rencontré le groupe au grand complet lors de soirée avant-première du 114 by Puma Social, le bar dont Gunther Love a la direction artistique. Ce type déchire. Ce groupe défonce. Je les like profondément tellement je les trouve barrés.

Pour la peine on a fini aux toilettes pour une interview triple épaisseur .


The Artist : 30 minutes avec l’équipe avant les Oscar (vidéo)

Le 12 octobre 2011 sortait sur les écrans The Artist, film qui eu un succès honorable dans sa prime jeunesse et qui vit désormais un rêve hollywoodien.

Le 11 octobre, veille de sa sortie, j’avais la chance d’assister durant 30 minutes avec Stan à l’avant-première du film, en présence de Jean Dujardin, Michel Hazanavicius et Thomas Langmann.

Déjà, à l’époque, il était question des Oscar, mais rien de bien sur. Et pourtant…

Voici donc les 30 minutes uncut de rencontre avec l’équipe du film, nous expliquant ce pari fou comme les aime Hazanavicius, porté par son amour pour le cinéma : l’homme de la Classe Américaine c’est lui, ne l’oublions pas. Il va donc truffer son film de références, de clin d’oeil, de cadrages qui impressionnent la pellicule sensible de notre inconscient.

Mais le mérite de The Artist, c’est de faire le silence. Dans un monde saturé de bruit, imprégné de rapidité, il prend le temps et donne le tempo. Il pose et met sur pause, et fait du bruit par son air désuet d’une modernité éclatante.

 



FILM – Les 3 mousquetaires (2011)

J’ai vu dernièrement un monument cinématographique :

LES 3 MOUSQUETAIRES (2011) façon Hollywood. Les affichettes sont édifiantes.

affiche3mousquetaire

Un monument parodique mais où le réalisateur et les acteurs n’ont pas réalisé qu’ils étaient dans une production Zucker, Abrahams, Zucker.
Tout sonne faux, carton-pâte et gros gros ratage.

Déjà D’Artagnan qui est risible de mou totalement déplacés. Le casting est plus ou moins fameux (les acteurs sont connus) mais bon, on y croit pas un instant.
On reconnaît le Chiffre (le méchant) de James Bond Casino Royal en Rochefort. Mais au secours.

Là où j’ai complètement lâché la rampe, c’est bien la scène avec Mila Jojovitch qui passe entre dans un tunnel secret (et construit par Leonard de Vinci). Pour passer dans ce tunnel qui crache des mini-boulets de canon, on a droit à une opération de contorsionnisme et une scène à la Matrix Bullet Time (so ’99).
Je vous passe les incohérences temporelles :
– des zeppelins au 17 ème siècle (si si. Regardez bien ce sont des ballons sans air chaud gonflé au gaz. L’hydrogène ayant été découvert en 1766, et le premier vol en ballon datant de 1783 …. On est très loin de l’époque des 3 mousquetaires en 1625).
– Des passages secrets hydrauliques (hum hum pareil, y a un gros problème de date là)
– des scènes de combats qu’on dirait réglées pour du Kung Fu (anachronisme de temps et de lieu)
– D’Artagnan qui va sauter d’une tout au mur éventré pour rejoindre en menotte un zeppelin (là encore c’est une scène piqué de Matrix avec Morpheus)

Un bon gros n’importe quoi que je vous conseille de voir non comme un film d’action mais comme une parodie.

J’oubliais aussi la scène de Mila avant qu’elle ne saute dans la mer … un monument de jeu d’acteur !

A voir !!! Urgemment (n’oubliez pas la boisson ça aide)

Et si Siri se mettait à péter les plombs ?

Ca donnerait peut-être quelque chose comme cela :