la Pause de midi

Le moment de détente quotidien de S&D avec plein de kitch et de choses que l’on aurait voulu oublier dedans…

La pause de midi de S&D : y a pas que les grands qui rêvent !

C’est ce que clamait Melody en 1989 : quelle audace, quel hymne à la tolérance et à la jeunesse !

Au-delà de l’aspect kitschissime de cette chanson, un détail a attiré notre attention, regardez bien les auteurs de cette chanson. Vous avez trouvé ? C’est Guy Carlier qui l’a écrite !

L’homme à la plume de fiel est aussi un grand sensible, je vous jure…

[youtube 6Ex7dLwYraY]

La pause de midi de S&D : viens boire un petit coup…

On se fout de la gueule de nos voisins bien souvent, mais quand on replonge dans certaines archives y a des choses qui donnent envie de se tailler les veines posent question.

Par exemple : Puissance 4 (le groupe, pas le jeu) Licence 4. Potes de Patrick Sébastien (tout s’explique !!!), ils lancent fin années 80 à la cantonnade « viensboire un petit coup à la maison », monument culturel et folklore que le monde nous envie et qui laissera à jamais une trace indélébile de notre attrait pour le beret et la baguette.

Ce document est fascinant : issu du Top 50 de l’époque, vous aurez certainement remarqué le numéro au début : 1.  Oui, ce morceau est resté 12 semaines en première place (seuls Europe et Elsa avaient fait de même).

Oui, fascinant.

PS : restez jusqu’à la fin, vous aurez une surprise…

[youtube qAGYhAYcgxU]

La pause de midi de S&D : jolie poupée

Ben oui, la pause fait le pont mais on ne vous oublie pas, pour ceux qui sont au bureau en ce jour, voici de quoi vous faire bouger devant votre ordinateur !

Au fait, j’avais hésité avec Licence 4 « viens boire un petit coup à la maison », c’est vraiment uniquement si vous le demandez…

[youtube y2kdftV0Pew]

PS : la pause vous annonce prendre ses quartiers d’été prochainement en août, mais que d’ici là vous pouvez compter sur elle 🙂

La pause de midi de S&D : robogeisha, le film des immeubles qui saignent

Un immense merci à Abeline pour ce très grand moment de cinéma nippon qui peut, désormais, nous faire dire : OUI, là bas aussi.

Je vous laisse apprécier cette bande-annonce à sa juste valeur, notez quelques détails comme les immeubles qui saignent ou bien les geishas tranformers.

Je vais me faire seppuku et je reviens.

PS : le site officiel, au cas où vous n’auriez rien à faire ce week-end.

[youtube Wo-gGes6qig]

La pause de midi de S&D : je ne veux pas la fin de nous (MJ inside)

Michael savait chanter en français, il nous l’avait caché le petit coquin.

Certes, c’est inaudible car lu en phonétique, mais je dois avouer trouver la traduction de « I just can’t stop loving you » par « Je ne veux pas la fin de nous » prend tout de suite une dimension différente quand c’est le King of Pop qui le dit (à la différence de Cindy Sanders et son « Secret de nous« ).

Tout ça, c’est une question d’argent de charisme de complot de talent en fait.

[youtube wu_UvqP6PKs]

La pause de midi de S&D : l’italian moonwalk

[mode MONSIEUR CINEMA on]

Ahhhhh, Aldo… La star des années 70. L’égérie de Philippe Clair, réalisateur de nanars aussi immortels que « Par où t’es entré on t’a pas vu sortir » (avec Jerry Lewis doublé avec l’accent pied noir !!!) ou « Plus beau que moi tu meurs ». Bref, une star immortelle.

Mais, bien dirigé, ça peut donner des choses sympas. Comme dans « L’aventure c’est l’aventure » de Claude Lelouch, avec Lino Ventura, Jacques Brel… D’ailleurs, Aldo Maccione y a été retenu pour remplacer un certain… Bernard Tapie !!! C’est dans ce film qu’il va inventer sa « démarche » immortelle, sorte de moonwalk inversé.

MJ n’a rien inventé en fait… (vais me faire taper dessus par ses fans, même pas peur !)

[dailymotion x5lbmv_aldo-maccioneplus-beau-que-moi-tu-m_music nolink]

La pause de midi de S&D : Georges Abitbol a la classe

Oui, elle vous a manqué, donc elle revient en grande forme : la pauuuuuuse de midi de Stan&Dam !!!!

[APPLAUSE]

Aujourd’hui, une suggestion d’une de nos fidèles lectrices dénommée Fanny the beast of Rebi : elle nous donne à connaitre Georges Abitbol, l’homme le plus classe du monde. Un Grand Détournement à lui tout seul. Bref, la classe incarnée. A noter que c’est la seule et unique confrontation entre Georges Abitbol et José, et, accessoirement, l’une des meilleures scènes du film.

Un très grand moment de cinéma que ce Grand Détournement, redoublage (avec des doubleurs connus en plus !) d’extraits de films divers et variés, un nanars film en or massif, bref on vous gâte.

Demain, Bernard Menez pour compenser ce trop plein de bonheur.

[dailymotion x7ak4s_georges-abitbol-vs-jose-le-grand-de_fun nolink]

La pause de midi de S&D : quand la technologie crée l’amour

C’est pas moi qui le dit mais cette vidéo. Je vous met au défi de trouver le produit dont on parle. Quand je pense que c’est quelqu’un de très sérieux qui m’a twitté cette superbe pause de midi…je reconnais bien là son goût pour l’information sans concession.

Sinon, tout se passe ici.

[dailymotion x9q5md_la-pause-de-midi-de-sd-la-technolog_tech nolink]