About Stanislas Khider

http://www.stanetdam.com

Posts by Stanislas Khider:

Comment j’ai remplacé Google Reader avec une solution gratuite

Que ce soit pour cette solution payante ou une solution gratuite, il faut:

Installer un Ubuntu Desktop 12.04 depuis en 13.04. Je préfère le desktop qui pour un débutant est plus simple et puis le desktop ça se supprime 🙂 .
Puis il faut Apache, PHP et MYSQL.
Un LAMP quoi !

L’installation d’Ubuntu dans une machine virtuelle (pour mon ESXI d’amouuuur) ne pose pas de soucis. ISO montée dans la VM. Installation …

Sous ubuntu  LA ligne de commande qui tue :
sudo apt-get install apache2 php5 mysql-server mysql-client libapache2-mod-php5 php5-mysql

Perso j’y ajoute PHPmyAdmin :
sudo apt-get install phpmyadmin

L’environnement est prêt !
On commence …

 

En gratuit : Tiny Tiny RSS
J’ai jeté mon dévolu sur cet excellent agrégateur.
Déjà esthétiquement il me plait. Il y a même des skins pour le faire ressembler à Google Reader.
L’installation peut être très simple (tuto ici). ET je vous DECONSEILLE cette méthode (parce que tout est copié n’importe comment et n’importe où.
Je préconise le classique téléchargement depuis le site.
Création d’un dossier ttrss dans le WWW d’Apache.
Création de la base de donnée avec PHPMyAdmin en original ttrss (ou autre chose)
Puis un coup de http://localhost/ttrss et vous vous laisser guider.
TTRSS supporte l’import du fichier d’export XML de Google Reader pour retrouver tous vos flux.

Pour l’instant, il n’y a pas de support de TTRSS dans une application iOS digne de ce nom (je croise tous les doigts pour que reeder l’intègre)

Si vous voulez approfondir, c’est sur stanalone.com

Comment j’ai remplacé Google Reader avec une solution payante

Que ce soit pour cette solution payante ou une solution gratuite, il faut:

Installer un Ubuntu Desktop 12.04 depuis en 13.04. Je préfère le desktop qui pour un débutant est plus simple et puis le desktop ça se supprime 🙂 .
Puis il faut Apache, PHP et MYSQL.
Un LAMP quoi !

L’installation d’Ubuntu dans une machine virtuelle (pour mon ESXI d’amouuuur) ne pose pas de soucis. ISO montée dans la VM. Installation …

Sous ubuntu  LA ligne de commande qui tue :
sudo apt-get install apache2 php5 mysql-server mysql-client libapache2-mod-php5 php5-mysql

Perso j’y ajoute PHPmyAdmin :
sudo apt-get install phpmyadmin

L’environnement est prêt !
On commence …

 

En payant one shot : Fever°
C’est un set PHP terriblissime qui coute 30$.
Il se télécharge sur Fever° Red hot. Well read.
Vous le coller dans le dossier /var/www/fever (par exemple, le var/www est le dossier par défaut d’Apache donc c’est forcément là)
Vous donnez les droits d’écriture via un petit chmod (sinon Fever pas content).
Vous créez avec PHPMyAdmin un base du nom original de fever
Vous vous laisser guider dans l’installation via votre navigateur sur http://localhost/fever (notamment, le nom de la base, le serveur, login et password … apres faut payer la chose)

Fever° est un excellent produit !
D’abord c’est un lecteur RSS classique compatible avec Reeder sur iPhone (et bientôt compatible avec l’iPad).
Mais c’est aussi une sorte de curateur automatique, Fever° peut classer les news en groupant celles qui sont identiques (ce qui évite le « bruit » de répétition) puis il les classe par température en fonction de leur nombre de répétition et de liens.
Tout est presque parfait … même si je ne suis pas fan de l’interface web de lecture de flux qui est en format développé (c’est-à-dire que la news est visible en entier – sauf sur flux tronquée – et perso, je préfère le titre à la Google Reader).

La suite pour le PHP gratuit dans un prochain article

Comment se passer de Google Reader ?

Si comme moi, vous pratiquez la veille la disparition de Google Reader sonne comme une tragédie (ou une libération c’est au choix).

Il existe aujourd’hui plusieurs solution digne d’attention :
– Fever° parce qu’il s’installe sur votre propre serveur web et que son cout est un one shot de 30$
– Tiny Tiny RSS parce qu’il s’installe, lui aussi, sur votre propre serveur web et qu’il est gratuit
– Newsblur qui n’est ni gratuit (2$ par mois tout de même) et qu’il ne s’installe pas (quoi que sa version open source le permet mais pour une complexité forte).

A part Fever° aucun n’est pour l’instant compatible avec une bonne app pour iOS (perso je suis sous Feever mais Mr Reader est un excellent candidat). La situation devrait évoluer (et l’intégration de TTRSS voir le jour).

Il faut pour s’amuser un peu déployer une VM sous Linux (ou physique mais bon là c’est une question de philosophie et de moyen).
Installer LAMP :
sudo apt-get install apache2 php5 mysql-server mysql-client libapache2-mod-php5 php5-mysql

Dans le répertoire d’Apache /var/www, il faut créer 2 dossiers : Fever et ttrss (en tout cas ce seront les dossiers dont je parlerais dans la suite du tuto).

J’installe webmin (ça aide beaucoup) :
nano /etc/apt/sources.list

On ajoute :

deb http://download.webmin.com/download/repository sarge contrib
deb http://webmin.mirror.somersettechsolutions.co.uk/repository sarge contrib

wget http://www.webmin.com/jcameron-key.asc
sudo apt-key add jcameron-key.asc
sudo apt-get update

sudo apt-get install webmin

 

Fever : il faut télécharger le logiciel, le décompresser dans le dossier Fever et se laisser guider dans l’install (ok il faut créer un DB dans MySQL, mais avec PHPmyAdmin c’est du gâteau).
Après j’ajoute un petit cron (toutes les 5 minutes pour 367 flux) :
curl -L -s http://urldemonsite/fever/?refresh
Tout fonctionne nickel et il suffit d’importer le XML d’export de Google Reader.

TTRSS : il faut télécharger le logiciel, le décompresser dans le dossier ttrss et se laisser guider dans l’install (ok il faut créer un DB dans MySQL, mais avec PHPmyAdmin encore).
MAIS gros problème, TTRSS a besoin d’un démon pour mettre à jour les flux RSS et je dois avouer que j’ai eu du mal.
J’ai contourné avec upstart :
sudo apt-get update && sudo apt-get upgrade
sudo apt-get install upstart

Après :
sudo gedit /etc/init/ttrssdaemon.conf   (oui je prefere gedit sous ubuntu à nano et j’assume)
Vous collez ca :
description « TT-RSS Feed Daemon »
author « Sean Payne <@zero_divide_1 on Twitter> »

start on (local-filesystems and net-device-up IFACE!=lo)
stop on runlevel [!2345] respawn

script
cd /var/www-ttrss
exec su www-data -c « php ./update_daemon2.php »
end script

sudo ln -s /lib/init/upstart-job /etc/init.d/ttrssdaemon

sudo start ttrssdaemon

Avec cette méthode, même après un reboot , le daemon TTRSS se lancera pour mettre à jour les flux.

Si comme moi, vous pratiquez la veille la disparition de Google Reader sonne comme une tragédie (ou une libération c’est au choix).

Il existe aujourd’hui plusieurs solution digne d’attention :
– Fever° parce qu’il s’installe sur votre propre serveur web et que son cout est un one shot de 30$
– Tiny Tiny RSS parce qu’il s’installe, lui aussi, sur votre propre serveur web et qu’il est gratuit
– Newsblur qui n’est ni gratuit (2$ par mois tout de même) et qu’il ne s’installe pas (quoi que sa version open source le permet mais pour une complexité forte).

A part Fever° aucun n’est pour l’instant compatible avec une bonne app pour iOS (perso je suis sous Feever mais Mr Reader est un excellent candidat). La situation devrait évoluer (et l’intégration de TTRSS voir le jour).

Il faut pour s’amuser un peu déployer une VM sous Linux (ou physique mais bon là c’est une question de philosophie et de moyen).
Installer LAMP :
sudo apt-get install apache2 php5 mysql-server mysql-client libapache2-mod-php5 php5-mysql

Dans le répertoire d’Apache /var/www, il faut créer 2 dossiers : Fever et ttrss (en tout cas ce seront les dossiers dont je parlerais dans la suite du tuto).

J’installe webmin (ça aide beaucoup) :
nano /etc/apt/sources.list

On ajoute :

deb http://download.webmin.com/download/repository sarge contrib
deb http://webmin.mirror.somersettechsolutions.co.uk/repository sarge contrib

wget http://www.webmin.com/jcameron-key.asc
sudo apt-key add jcameron-key.asc
sudo apt-get update

sudo apt-get install webmin

Fever : il faut télécharger le logiciel, le décompresser dans le dossier Fever et se laisser guider dans l’install (ok il faut créer un DB dans MySQL, mais avec PHPmyAdmin c’est du gâteau).
Après j’ajoute un petit cron (toutes les 5 minutes pour 367 flux) :
curl -L -s http://urldemonsite/fever/?refresh
Tout fonctionne nickel et il suffit d’importer le XML d’export de Google Reader.

TTRSS : il faut télécharger le logiciel, le décompresser dans le dossier ttrss et se laisser guider dans l’install (ok il faut créer un DB dans MySQL, mais avec PHPmyAdmin encore).
MAIS gros problème, TTRSS a besoin d’un démon pour mettre à jour les flux RSS et je dois avouer que j’ai eu du mal.

J’ai contourné avec upstart :
sudo apt-get update && sudo apt-get upgrade
sudo apt-get install upstart

Après :
sudo gedit /etc/init/ttrssdaemon.conf   (oui je prefere gedit sous ubuntu à nano et j’assume)
Vous collez ca :
description « TT-RSS Feed Daemon »
author « Sean Payne <@zero_divide_1 on Twitter> »

start on (local-filesystems and net-device-up IFACE!=lo)
stop on runlevel [!2345] respawn

script
        cd /var/www-ttrss
        exec su www-data -c « php ./update_daemon2.php »
end script

sudo ln -s /lib/init/upstart-job /etc/init.d/ttrssdaemon

sudo start ttrssdaemon

Avec cette méthode, même après un reboot , le daemon TTRSS se lancera pour mettre à jour les flux.

Pourquoi j’ai remplacé Google Reader !

Comme vous le savez tous, Google Reader va disparaitre le 1er juillet 2013.

A quoi ser(vai)t Google Reader ?

C’est un lecteur WebApp de flux d’informations au format RSS.
Le flux RSS est (normalement) produit à chaque fois qu’un article est écrit sur un site ou un blog (ou n’importe quoi d’ailleurs).

Lorsqu’un article est écrit (comme celui-ci sur Stan & Dam) un fichier XML est produit. Dans notre cas, le fichier contient l’article complet et son titre. Ce fichier ne contient pas de présentation. Il s’agit de données brutes.
Il devient possible de s’abonner au fichier XML via un sigle généralement orange qui, dans le cas de S&D, se trouve en haut à droite.
Google Reader peut (encore) s’abonner à ce fichier XML et regarde régulièrement s’il est mis à jour.

Google Reader permet d’agréger plusieurs abonnements à ces fichiers XML pour fabriquer une liste d’information qui se met à jour en temps réel.
Là où le produit est magique, c’est parce qu’il existe un écosystème complet d’applications qui gravitent autour de Google Reader.

Je vous donne mon cas de lecteur RSS compulsif.
J’ai 367 abonnements que j’ai classés dans des sous-dossiers (Tech, Multimédia, info, etc …).
Je peux lire ces flux sur Google Reader sous forme de listing. Ce que je fais le plus souvent, c’est de sélectionner un dossier pour en lire le listing de news. Si une news m’intéresse soit je l’ouvre directement, soit dans Google Reader je coche l’icône Pocket (via le plug-in Firefox) pour le lire plus tard.
Une fois la fin du dossier atteinte, je marque le dossier comme « lu ».

Le but du jeu est que Google Reader soit vide.
Une fois fait, je fonce sur Pocket pour lire l’info plus calmement (je ne suis plus sur le tri de news).
De Pocket, je peux : marquer l’article comme lu, lui mettre une étoile pour le partager sur un blog (ce que je vais surement faire pour S&D) ou surtout l’envoyer dans le dossier à traitre d’Evernote (résultat entre les tutos, les infos, les « trucs » à lire, à voir et que je voudrais acheter … j’ai plus de 6500 notes. Gloups)

Là où tout devient « génial », c’est que sur iPad, iPhone, Windows 8, j’ai des applications qui se connectent à Google Reader. Ce que j’ai lu sur un PC, je ne le reverrais pas sur une tablette ou un smartphone et inversement l’iPad vide Google Reader pour que je ne sois pas polluer au bureau dans Firefox avec des infos déjà lues.
C’est là à mon sens la fulgurance du système. Par exemple, sur iPad, j’utilise Reeder pour lire, envoyer sur Pocket ou directement sur Evernote.
OK, c’est gymnastique représente bien 2h par jour de veille.

Maintenant que Google Reader est presque mort que faire quand on est un RSS junky ?
Je vous le dirais dans un prochain article ! J

Google Reader : c’est fini

Quand ?

Le 1er juillet 2013

C’était quoi ?

Un flux de news en provenance direct des RSS de sites que vous mettiez de coté.

RSS ?

« Les flux RSS sont des fichiers XML qui sont souvent utilisés par les sites d’actualité et les blogs pour présenter les titres des dernières informations consultables en ligne. » (Wikipédia)

On remplace par quoi ?

En premier, je dirais Fever. C’est payant et il faut son propre serveur pour l’héberger. C’est du Web et pour l’instant je ne connais que Reeder (iOS) pour iPhone (pas encore iPad) qui soit compatible.
En deuxième, je dirais Feedly. C’est un peu plus simple. Compatible web, ipad, iphone et Android.

Je suis en train de regarder d’autres solutions très prometteuses (et je mettrais a jour ce billet en conséquence)

En attendant, Hitler est furieux.


 

Fabrication de SSD

Non je ne suis absolument pas obsédé par les SSD 😉

Sympa petite vidéo sur la fabrication des SSD Crucial.

Interessant non …


Les SSD vont enfin se democratiser et se segmenter

Les SSD ou Solid State Drive, on en parle depuis un bon moment sur S&D (depuis 2009 pour être exact).

Pourquoi, un tel intérêt. Dans un ordinateur moderne, tout est extrêmement puissant et véloce SAUF le disque dur (qui équipe encore une majorité des PC et des MAC). Hors, les systèmes d’exploitation se reposent énormément sur le stockage de masse pour le fichier d’échange et l’accès aux donnés.

Là ou un disque dur ultra performant va plafonner à 160 Mo/sec un SSD bas de gamme va pouvoir proposer du 190 Mo/s. Un bon SSD se situe autour de 500 Mo/sec et les plus performants vers les 900 Mo/sec.

Cette vitesse rend les systèmes d’exploitation bien plus performants. C’est grâce aux SSD que MAC OS X sur MacBook Air donne cette sensation de vitesse.

Grâce à Crucial, le SSD va se démocratiser. Au CES, la marque a annoncé l’arrivé d’un SSD de 960 Giga pour 550€. Le prix d’un petit PC d’entrée de gamme ! Mais quel bon. Aujourd’hui un 120 giga se négocie allégrement autour de 180€.
Cette baisse des tarifs et augmentation des capacités est rendu possible par l’arrivée des mémoires 20nm. Micron (la maison mère de  Crucial) veut inonder le marché de ses SSD.

Moi je dis vivement le SSD de 3tera à un prix raisonnable (moins de 200€) et des SSD ultra-spécialisés à plus de 900 Mo/sec et à plus de 100 000 IOPS (opérations seconde).

 

J’ai joué avec un iPad Mini

05496179_photo_ipad_mini_spec.jpg

Quelle déception !

L’iPad est absolument splendide. Le form factor de toute beauté.

Le poids est une vraie claque.

L’écran est de bonne dimension quoiqu’un tout petit peu petit.
Mais la qualité de l’écran n’est pas là. L’affichage est absolument abominable.

Il n’est pas Retina et ça se voit.

Bien que son poids et son encombrement soient absolument magnifiques… L’iPad mini ne passera pas par moi !

Je me demande ce que valent les tablettes Android ?