About Damien Douani

http://www.stanetdam.com

Posts by Damien Douani:

On a testé le Retour au Pensionnat, 10 ans plus tard

 

Ils sont douze filles et onze garçons, ils ont entre 12 et 15 ans et ils vont faire un bond dans le temps pour se plonger dans les années 50 et tenter d’obtenir, comme leurs grands-parents, le fameux Certificat d’études ! 

Smartphones, tablettes numériques, ordinateurs et réseaux sociaux… alors que leur monde est devenu virtuel, ils vont devoir s’adapter à la vie austère et bien réelle d’un pensionnat… à la campagne ! Conditions de vie spartiates, respect de l’autorité et niveau scolaire exigeant, ils vont aussi devoir accepter les règles d’une éducation aujourd’hui disparue.

Près de dix ans après « Le pensionnat de Chavagnes », comment cette génération 2.0 va-t-elle vivre cette expérience exceptionnelle ?

Le pitch presse de M6 ne change pas vraiment de celui d’il y a 10 ans… Si ce n’est qu’une génération vient de passer, et avec elle l’arrivée de Facebook, Twitter et autres moyens de communication always on. Rajoutez à cela un environnement aux antipodes de la ville – la campagne et la ferme – et voici le cocktail de cette nouvelle mouture : Retour au Pensionnat.

Objectif : toujours le Certificat d’Etudes. L’équipe pédagogique est toujours tirée à quatre épingles mode années 50 (moustaches, lunettes pointues, tirage de gueule sévère), avec un sur-jeu dans le rigide, le respect des valeurs, le sens du devoir, et la transmission des « vraies valeurs ». Logique, nous sommes censés être juste après-guerre.

Et, comme de par hasard, c’est l’atmosphère du moment en France, ce besoin d’ordre et de rigueur qui est dans l’air du temps… Ce qui me pose la question de la cible : qui regarde ? Ma maman – issue de cette époque – qui va comparer avec ce qu’elle a vécu ? Les parents d’aujourd’hui pour « donner l’exemple » à leur progéniture actuelle ? Les jeunes d’aujourd’hui pour se moquer et se dire en même temps « finalement c’est mieux maintenant » ? Les adeptes du « c’était mieux avant » ? Je me suis toujours demandé si une étude avait été faite sur le sujet…

On a regardé les 30 premières minutes de l’émission de ce soir, et retrouvé cette atmosphère entre docu-réalité et jeu de rôle qui peut paraitre bizarre par moment, mais toujours touchante et intrigante. Ce choc des époques est d’autant plus marqué par « l’isolement » des élèves de 2013 dans une France campagnarde de 1950, sans aucun moyen de communication personnel.

Côté dispositif web, la rubrique Connect de l’application M6 permet de passer le Certificat d’Etudes de 1950 en même temps que les élèves. Tiens, par exemple, sauriez-vous répondre à cette question :

 

 

Enfin, je dois avouer que l’opération de viralisation de l’émission deux semaines avant était originale : faire faire une dictée via Facebook et Twitter aux internautes ! Idées simple et pourtant pas si évidente à mettre en oeuvre, j’avoue avoir trouvé cela malin.

 

Rendez-vous ce soir sur M6 à 20h50 (et sur le web, smartphone et tablette) et durant plusieurs semaines, avec des vidéos bonus et coulisses en deuxième partie de soirée.

La preuve de l’existence du capteur biométrique de l’iPhone 5S (S comme Sécurité)

A quelques heures de la Keynote, les esprits et les supputations s’échauffent : est ce que l’iPhone 5S sera innovant ? Genre rupture technologique « avec du sens dedans » comme seule Apple sait le faire ?

Chez Stan&Dam (enfin, là c’est plutôt Dam car Stan se la coule douce en Corse au moment où je vous écris ces ligne), on y croit. A chaque fois, le S à voulu dire quelque chose :

– 3GS pour « Speed »

– 4S pour « Siri »

– pour le 5S ça sera « Sécurité »

Pour cela, c’est l’usage d’un capteur biométrique qui sera utilisé. Vous en doutez ? Nous pas. Regardez bien le carton d’invitation de la Pomme :

Ces cartons portent toujours des indices. Ici outre les pastilles de couleurs pour évoquer les teintes de l’iPhone 5C, il y a ces ronds gris… qui rappellent le carré gris du bouton Home, mais version arrondie.

Soit le graphisme de ce carré va changer sur les nouveaux boutons Home pour marquer la différence de génération entre iPhone avec l’arrivée de ce capteur, soit le capteur sera placé AUTOUR du bout Home tel un halo, à l’image du halo que l’on a autour de l’icône Siri.

Et au final tout ça pour faire quoi ? Quel est le « bénéfice client » ? Nous voyons plusieurs pistes possibles :

  • payer avec son iPhone : Passbook a été la première étape d’Apple pour créer un système de billetique électronique via le QR-Code. Rajouter la reconnaissance de l’empreinte digitale, c’est permettre par exemple l’achat sécurisé en ligne de tout plein de choses… surtout si Apple propose une API pour ce système d’identification. Et si ajout d’une puce NFC, cela serait la sécurité ultime pour rassurer les consommateurs et le vrai lancement des micro-paiements par téléphone.
  • déverrouiller sans avoir besoin de rentrer un code : évident, non ? Quoi que, s’il ne vous reconnait pas, vous allez être bien embêté…
  • sécuriser les échanges de contenus entre téléphones mobiles et ainsi peut-être ouvrir la porte au monde de l’entreprise à l’iPhone, à l’heure ou Blackberry est en vente.

Et peut-être plein d’autres choses auxquelles nous n’avons pas pensé…

A ce soir pour la Keynote !

PS : oui bien sur vous pourriez me dire (comme Stan, depuis sa retraite Corse) que tout cela a été confirmé par le WSJ, par la notice qui a fuité, par le packaging ou le bouton a bien changé, par le SDK… Mais tant qu’Apple n’a rien présenté cela reste des hypothèses 😉

[Vidéo] Camille Combal : « J’aime les Hygiaphones »

EXCLU STAN&DAM

C’est la rentrée sur D8 avec pas mal de nouveautés (notamment films et séries), mais surtout UN nouveau talk aux commandes duquel nous retrouvons une valeur sûre – Ariane Massenet – et le fayot de TPMP prompt à enfin déployer ses ailes : Camille Combal.

Histoire de vous donner une idée de l’énergumène, le voici en interview très #uncut. il nous déclare : « J’aime les hygiaphones. Et les be-bop. ». Une déclaration qui donne le ton sur le personnage et son professionnalisme.

Rendez-vous sur D8 à 17h30 pour « Est ce que ça marche ? » !

[youtube 7HtkWc5IQtk]

Le nouveau Mac Pro sous toutes coutures (vidéo)

Le nouveau Mac Pro est arrivé, et il n’a rien à voir avec ce qui existe sur le marché. Il me fait penser aux anciennes stations de travail Silicon Graphics, tandis que d’autres voient un rapport avec… une cafetière Braun.

Dans tous les cas, allez visiter le mini site d’Apple dédié à cette nouvelle merveille, le tout en HTML 5 : l’appareil, dans sa conception, fait furieusement penser à feu le Cube.

Première images sur place à la WWDC :

[youtube 0KtILkzC-1g]

 

Le nouveau Mac Pro est inspiré d’une cafetière

On sait que Jony Ive est un fan du design minimaliste des années 60-70 Braun. Et le rapprochement ne manquera pas d’être fait entre le nouveau Mac Pro et l’Aromaster KF 20.

Jugez plutôt :

Les premières images de iOS 7

La WWDC (conférence développeurs) 2013 d’Apple est lancée, avec l’arrivée tant attendue d’un iOS rajeuni, iOS 7.

[youtube Zd4w5NC364c]

Au menu de cette nouvelle mouture passée entre les mains expertes du designer en chef Jony Ive, et disponible pour le grand public cet automne :

– des icônes « modernes » et des interfaces simplifiées  (plus de faux papier/faux cuir aka skeumorphism)
– un écran d’accueil dynamique qui bouge avec un effet parrallaxe pour donner une superbe sensation de profondeur
– un multitâches revu avec enfin des aperçus des apps/pages ouvertes (et pas que l’icône)
– des menus avec un léger effet de transparence, dont un raccourci vers les commandes les plus utilisées très fortement inspiré d’Android et de tweaks Cydia
– un multitâche flexible avec des apps qui se mettent à jour automatiquement en arrière plan si elles sont considérées comme régulièrement utilisées.

Le travail de design sur l’interface est magnifique, rappelle Windows Phone 8 et Web OS avec une « Ive touch » qui donne envie de regarder l’objet et de jouer avec. Une réussite.

Mais c’est surtout une vraie rupture avec l’ère Jobs qui ne jurait que par « l’imitation du réel » avec des textures pas toujours du meilleur goût. J’aimais bien pourtant le faux cuir de l’agenda sur iPad, cependant le « Game center » faisait très mal aux yeux.

Une ère nouvelle débute, réellement « post Jobs »

Mission 404 : Studio Bagel et Golden Moustache te remuent la pulpe du fond

C’est une collaboration inédite entre les deux studios « rivaux » du LOL sur YouTube qui donne naissance à « Mission 404 », une  fiction de 15 minutes avec des vrais morceaux de pulpe Orangina dedans.

Leur mission : sauver internet d’un grand méchant. Avec des vrais morceaux de lol cat dedans.

C’est frais, sympa, bien réalisé, et ça donne surtout envie de tout ce petit monde fasse un vrai film pour nous montrer ce qu’ils peuvent donner en plus long.

Spécial cameo à la fin, je vous laisse le découvrir 🙂

[youtube fOrr2RbB0-0]

La vérité sur le non retour de Kaamelott

Mardi 4 juin vers 23h30, un tweet de Kyan Khojandi attire mon oeil. Il répond à un tweet de @sgtpembry aka Alexandre Astier. Je regarde le tweet d’Alexandre Astier, qui débouche sur un très long texte expliquant les raisons du non retour de Kaameloot pour le moment à l’écran.

Le lendemain matin, le tweet avait été effacé. Aurais je rêvé ? Et je n’ai pas fait de copie d’écran. Certainement car il faisait acte de (trop) de sincérité, comme M.Astier sait le faire, envers ses fans. Pour autant, je désire partager avec vous ce qui était dit. Les raisons principales évoquées.

Alexandre Astier disait en substance que le problème ne venait pas de la chaine M6. Ni des financements, inutile d’envisager le crowdsourcing pour le moment. Et qu’il avait l’histoire “dans sa poche”, aussi bien le développement que la fin. Mais que le problème principal venait des conditions dans lesquelles il voulait se lancer dans une aventure de 10 ans (!) soit une trilogie et un film épilogue.

Manifestement, les conditions actuelles contractuelles, s’il se lançait, seraient celles de 2004. C’est là, qu’à mon sens, le long texte a posé problème, expliquant qu’il ne désirait pas travailler avec des gens qui ne lui apportait pas le soutien artistique nécessaire. Le propos était flou : parlait-il d’associés ? De producteurs ? D’autres acteurs ?

Bref, Alexandre est comme un lion en cage avec son bébé dont il ne peut, pour le moment, assurer l’avenir qu’il veut pour lui. Alors que tout est presque réunit.

Il demandait à ses fans de la patience. Qu’il avait déjà dit qu’il ferait 50% de sa carrière sur Kaameloot et 50% sur autre chose, et que donc pour le moment c’est le autre chose qui passait en priorité à son regret. Qu’à 38 ans dans quelques jours il avait le temps encore devant lui avant qu’Arthur ne soit plus raccord à l’écran. Que d’après ses calculs seuls ses fans de 72 ans pourraient ne pas voir ce projet qui lui tient à coeur réalisé. Et qu’il valait mieux garder ses forces plutôt que de vouloir aller incendier la chaine ou qui que ce soit d’autre, car si besoin le jour où il aurait besoin de nous il aurait besoin de gens en pleine forme !

Bref, Kaamelott n’est pas fini. Juste dans une ornière débile dont il veut le sortir dès que possible.