Orange lance Hellopolys, le Sim City des réseaux

Grand jour de sortie pour Hellopolys !

Ce jeu invite le joueur à devenir son propre opérateur télécom et à développer un réseau fixe et mobile dans une ville et sa périphérie. Une sorte de Sim City des télécoms en sorte. Mais sans DRM ni impossibilité de jouer seul 😉

Disponible en deux langues (français et anglais), hellopolys sera en accès libre et gratuit sur Facebook à partir du 18 mars 2013. Une version mobile et tablette, pour continuer de jouer quand on n’est pas devant son ordinateur, sera aussi disponible à partir du mois d’avril.

Invité à découvrir le jeu en avant-première au siège d’Orange Groupe, j’ai tout naturellement posé la question à l’un de ses concepteurs : Lionel Fumado, qui s’occupe des médias numériques du Groupe Orange dans l’équipe de Yann Gourvennec.


Comment jouer à hellopolys ?

Une fois inscrit au jeu, on doit choisir votre profil entre expert filaire ou expert mobile. Une fois ce choix effectué, on arrive sur hellopolys, et c’est à partir de là que tout est à construire!

Pour devenir l’opérateur télécom le plus apprécié, il faut prendre en compte plusieurs paramètres:
• la satisfaction clients;
• la couverture de l’ensemble du territoire;
• connecter le plus grand nombre de personnes;

Pour arriver à ses fins, il faut être avisé sur la manière de dépenser vos ressources. Ces dernières sont en effet indispensables pour à la fois créer votre réseau, innover et réparer en cas de catastrophes.


Pédagogie de marque

L’angle pédagogique évident du jeu est un excellent vecteur pour pour mieux faire comprendre ce qui se passe quand un réseau s’effondre, ou pour faire toucher du doigt que développer un réseau de qualité ne s’improvise pas.

Mais au-delà de cela, c’est du temps passé sur les espaces de la marque (Facebook, et bientôt app mobile) et donc de « l’impression » que la marque vise. Sans oublier, de juste rappeler qu’elle est leader de son marché et que seule elle peut se permettre ce type de promotion très maligne.