Tout comprendre à Alt-Minds, la « fiction totale »


J’ai eu l’occasion unique de découvrir en avant-première Alt-Minds fin septembre avec l’équipe de production, et d’en rediscuter avec eux lors de la Paris Games Week. J’ai été immédiatement séduit par l’innovation porté par ce jeu d’enquête multi-écrans. Je suis un fan d’ARG, rencontre magique entre les écritures audiovisuelles et ludiques.

En quelques chiffres, Alt-Minds c’est :

  • 1 année de documentation et de recherche
  • 4 années de conception & de production
  • Un scénario qui se déploie dans 5 pays
  • Plus de 4 heures de vidéos dans le jeu
  • Une websérie de 10 épisodes x 7 minutes
  • Plus de 50 heures de jeu sur 8 semaines
  • De très nombreux outils d’analyse et d’investigation
  • 12 personnages principaux
  • Un lancement européen en 4 langues
  • De très nombreux partenariats éditoriaux

Toutes les réponses aux question sur ce superbe jeu sont ici dans une FAQ.

La structure de jeu

Alt-Minds se joue en 8 semaines et en temps réel (un jeu différé sera ensuite proposé), plutôt sur tablette (pour maximiser l’expérience immersive), et une webapp mobile gratuite permet de rester connecté à l’enquête et de participer à un jeu de géolocalisation lié à l’enquête (inscription obligatoire).

De plus, une websérie interactive et participative propose un autre regard sur l’enquête : 10 épisodes gratuits à découvrir sur le web.

La première semaine de jeu est gratuite, et chaque semaine supplémentaire coûte 2,99€. Vous pouvez acheter l’ensemble pour 15€, soit le prix d’un best-seller pour 80h de jeu : plutôt bon marché ! Une fois la première semaine passée, un rebondissement imprévu imposera une pause de deux semaines, le temps que ceux qui veulent rejoindre l’aventure s’immerge dans le jeu (il y a beaucoup beaucoup de contenus à absorber). L’enquête reprendra ensuite le samedi 1er décembre jusqu’au 18 janvier.

Une astuce donnée par Eric Viennot himself :

Pour ceux qui choisiront d’y jouer en temps réel, la plupart des missions arrivent en début de soirée. Vous avez toute la soirée ou même la nuit pour les faire, puisque la résolution n’est donnée que le lendemain. En général, cela ne vous demandera pas plus d’une demi-heure. Mais, encore une fois, vous pourrez préférer jouer à votre rythme. Le temps réel apporte davantage d’immersion et certains contenus exclusifs, le différé permet de jouer à son rythme, comme dans n’importe quel autre jeu d’aventure ou d’enquête.

Une aventure inespérée

Il est presque inespéré de voir des acteurs français comme Lexis Numérique ou Orange se lancer dans une telle aventure, proche de la R&D audiovisuelle.

La présence de l’opérateur téléphonique peut d’ailleurs paraitre incongrue : pour moi, elle précède simplement une évolution à venir des marchés et de la production audiovisuelle, où les écrans se mêleront sans distinction d’origine. Smartphone ? Tablette ? Télé ? Ordinateur ? Dans quelques années, la question n’aura plus aucun sens, et c’estce que ce type de production anticipe et révèle.

Bravo à eux d’oser le risque, d’autant plus que les modèles économiques de ces objets transmédia sont encore très flous (Détective Avenue, production précédente du TransmédiaLab d’Orange avait peiné sur ce point), et le choix de concevoir Alt-Minds comme une expérience jouable en direct et en replay, tournée en anglais pour être exportée dans le monde, avec un principe d’achat à l’épisode comme une série TV est très astucieux.

Je souhaite réellement que l’aventure soit un succès, tant ludique que commercial, afin que cela ne décourage pas à développer d’autres versions… comme une saison 2.

Pour jouer, c’est par ici :

Pour en savoir plus sur Alt-Minds ou pour démarrer le jeu c’est ici, l’appli Ipad est disponible ici et l’appli Android ici.

Ne me cherchez pas, je suis déjà en train de coller des indices sur le mur de mon salon et de les relier avec un fil de laine comme dans les Experts.