J’aime buter du zombie au fond des bois

Fin décembre, alors que 2012 « l’année de la fin du monde » approchait, je recevais comme une centaine de « citoyens relais » triés sur le volet cette mystérieuse missive :

lettre_inpez_1.JPG

« Ah ! Ca les Mayas ils nous l’avaient pas dit qu’on se ferait bouffer tout cru en plus de se prendre des immeubles dans la gueule pour cause de cataclysme » ai-je pensé si fort que les draps s’en souviennent.

Je notais le rendez-vous dans mon agenda, après tout ma vie en dépendait. Et puis comme je n’avais suivi de cours de secourisme, cela me permettrait de me mettre à niveau (ah bon, buter du zombie c’est pas pareil que de sauver une vie ?).

Réunis suivant un protocole très strict par l’INPEZ dans un lieu tenu secret jusqu’à la dernière minute dans Paris (oui je sais, ça le fait grave), je suivais alors une séance de formation accélérée aux 10 méthodes éprouvées sur « quoi faire en cas de pandémie ».

Le résumé en images :

 

 

Je dois avouer que le moment le plus fort fut celui de l’examination de près d’un de ces zombies qui vont venir un de ces jours nous bouffer la carotide tiède. Je choisissais alors la technique de « faisons l’amour un bisou avant de nous dire adieu », suivi d’un méchant coup de batte dans la gueule.

Damien_INPEZ_050112.jpg

Ah oui, car nous sommes repartis équipés. D’ailleurs, a m’a servi au retour dans le métro pour avoir une place assise.

batte_inpez.JPG

Avant d’oublier : il y a un suivi de formation (oui l’INPEZ et No Site font bien les choses). L’INPEZ recommande le visionnage de The Walking Dead sur Sundance Channel à partir du 12 Janvier tous les jeudis à 23h histoire de ne pas perdre la main et de bien avoir conscience des dangers encourus.

Plus d’infos sur http://bit.ly/AfrpRD.

Sur ce, je vais m’entrainer à manière la batte sur mon voisin du dessous. Je reviens.